Francis Gillot : « Nous nous en tirons bien à la mi-temps en étant menés 2 buts à 0. Nous avons été à coté de la plaque durant la première période. Nous avons perdu énormément de duels contre une équipe de Nice qui avait envie de faire quelque chose. En deuxième période, c’était mieux. Mais le mal était fait. Revenir à 2-2 aurait été logique. Nous commençons à cramer nos jokers. Nous avions fait un montage contre cette équipe. Nous savions que Nice avait besoin de points pour sauver sa peau. Nous étions trop dans le confort. Ce n’était pas le moment de perdre des points. Nous avions la possibilité de faire une bonne opération au vu des résultats des équipes devant nous. Ce manque d’agressivité m’inquiète. Cette 1ère mi-temps est une des plus mauvaises que nous ayons faite. Ce soir, je suis remonté.»

 

Ludovic Obraniak : « C’est un coup d’arrêt. A Montpellier, nous sommes sortis frustrés car nous avions fait un bon match. Ce soir, nous perdons en faisant un match moyen. C’est d’autant plus décevant que les équipes qui sont devant nous au classement ont également perdu. Au vu de la prestation que nous avons faite ce soir, nous ne méritions pas beaucoup mieux. Nous avions peut-être un petit excès de confiance. Nous avons eu du mal à nous adapter et à contourner leur défense à cinq. Nous avons manqué d’agressivité et nous avons pêché dans la réflexion. C’est une victoire méritée pour les Niçois. Nous avons manqué de patience. Nous étions nombreux devant et ils ont procédé en contre. Nous avons eu une bonne réaction en seconde mi-temps. Nous devons apporter une réponse positive à Brest la semaine prochaine car nous ne pouvons pas rester sans réaction. »

 

Nicolas Maurice-Belay : « Ce soir c’est un gros coup d’arrêt. Contre Montpellier nous étions contents du contenu. Ce soir, Nice a joué dans le même système que nous. Nous n’avons pas su contrarier leur bloc défensif. Pour contourner un bloc défensif qui joue bas, il faut aller vite dans la transmission de balle et passer sur les côtés. Nous avons eu aussi beaucoup de déchets techniques. Les Niçois ont marqué tôt. Nous étions nerveux après tous ces matches du mois de février. Nous n’avons pas été assez patients et nous n’avons pas su garder le contrôle. C’est la deuxième fois que nous n’arrivons pas à rester dans le rythme du haut de tableau. Les prochains matches vont être importants pour notre avenir. »

 

Source : Girondins.com

Crédit Photo Accueil : Sud Ouest



Publier un nouveau commentaire