Willy Sagnol s’est présenté vendredi en conférence de presse pour évoquer la rencontre qui opposera, dimanche après-midi au stade Chaban-Delmas, les Girondins de Bordeaux au Stade Malherbe de Caen et a abordé pour les journalistes présents le cas du défenseur Marc Planus. Le coach bordelais a tout d’abord expliqué qu’il essayait d’aligner chaque semaine, quel que soit l’âge, le meilleur onze de départ possible puis a affirmé que le temps de jeu quasi nul de l’emblématique défenseur girondin n’était pas lié à son état de forme. Voyant ce joueur historique du club en fin de carrière, Willy Sagnol confirme que la situation n’est pas évidente à vivre autant pour le joueur, qui aime ce club et garde un esprit positif à chaque entrainement, que pour lui-même, qui aimerait lui offrir une sortie à l’image de ce qu’il a apporté au club. Voici un extrait de ses propos :

« Que les joueurs aient 18 ou 33 ans, quand je mets une équipe en place avec le staff et que je prends la décision d’un onze de départ, peu importe l’âge (je ne veux pas parler de talent) mais j’essaie de toujours mettre les joueurs les plus en forme. […] Ce n’est pas évident car il reste un joueur au temps de jeu inexistant qui a toujours le même état d’esprit positif, qui aime ce club, et qui est sur la fin. Ce n’est pas évident à gérer même si nous aimerions, pour les joueurs qui marquent l’histoire d’un club, leur offrir de belles sorties. »

Retranscription par ActuGirondins



Laisser un commentaire