Youssouf Sabaly / Gilles Cioni / SC Bastia (Ligue 1 - 30/11/2016)

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bastia-Bordeaux (1-1)

Le joueur AG du match :

Gaetan LABORDE (++) : Comme face à Dijon, c’est un « remplaçant » qui est élu homme du match par la rédaction ! Entré à l’heure de jeu (61′), Gaetan Laborde a dynamisé une attaque bordelaise qui était, jusque là, plongée dans un profond coma… Pas toujours précis, il a apporté de l’envie et des idées à la formation de Jocelyn Gourvennec. Décisif, il égalise après un exploit personnel, en trompant Leca d’un ballon piqué parfait (78′). Avec un peu plus d’altruisme de la part de ses coéquipiers (84′) et surtout un arbitre de touche compétent (90+2′), il aurait même peut-être pu devenir un véritable héros…

Les titulaires :

Jérôme PRIOR (6/10) : Cette fois ci, il n’y a pas de réellement de débat pour Jérôme Prior, auteur d’un bon match. Abandonné par sa défense sur le but de Bifouma (49′), il n’a pas pu maintenir sa cage inviolée. Il a pourtant fait le travail en première mi-temps, s’interposant sur les rares occasions corses (23′ 33′). Après l’ouverture du score corse, il maintient Bordeaux dans le match en bouchant parfaitement son angle sur la tentative de Saint-Maximin (63′), avant de cueillir tranquillement le tir de Danic (71′). Peu mis en danger par la suite, il laisse donc une impression positive.

Youssouf SABALY (4/10) : Homme fort du début de saison, Youssouf Sabaly semble lui aussi s’essouffler. Titulaire à chaque fois, notre latéral droit marque clairement le pas. Offensivement, il a tout simplement été invisible, ne tentant pas le moindre centre. D’un point de vue défensif, il a alterné le chaud et le froid. Intéressant dans la conquête du ballon (24 gagnés), il a réussi quelques interventions intéressantes, mais a aussi eu des trous d’airs (23′ 30′ 58′). Pris par Saint-Maximin sur le but bastiais, il laisse notamment tout le champ libre à Danic dans son dos (49′). Comme souvent, son déchet a également été important (21 perdus).

Igor LEWCZUK (5/10) : Titulaire, Igor Lewczuk n’aura passé que 45 minutes sur le terrain. Le Polonais n’a pourtant pas à rougir de son match des plus corrects. S’il n’a pas fait d’éclat, il a été présent dans les duels (10 ballons gagnés) et plutôt appliqué dans la relance (89% de passes réussies), même si là non plus, il n’a pas cherché à trop faire la différence. Remplacé à la pause par Adam Ounas (46′).

Nicolas PALLOIS (5/10) : Dans le contexte corse, la présence de Nicolas Pallois a fait du bien à la défense bordelaise ! Notre grand défenseur a aimanté le cuir et termine le match avec un nombre de ballons gagnés impressionnant (36). Solide et rapide dans les duels (10′ 29′ 46′ 60′ 76′), il a pourtant paru un peu perdu par moment, laissant trop d’espace dans son dos, même si à sa décharge, il a souvent dû aller aider Contento. Sa relance a en revanche frôlé le niveau amateur à certaines occasions (59′ 73′)… Avec 68 ballons touchés, c’est le Girondin le plus sollicité du match !

Diego CONTENTO (3/10) : Un peu comme Maxime Poundjé samedi, Diego Contento a fait une première période plutôt correcte avant de vivre un deuxième acte proche du catastrophique ! Discret offensivement, il a plutôt bien tenu son couloir avant le repos, et sort également un ballon sur sa ligne (45′). Après la pause, notre latéral gauche a ensuite totalement plongé. En retard sur le but bastiais (49′), il a ensuite été pris sur chacune des accélérations corses… Saint-Maximin l’a même totalement ridiculisé sur sa grosse occasion (63′). On notera également, qu’il est allé frapper un corner à droite, un long trajet pour un résultat désolant ! Décidément, ce poste d’arrière gauche cherche encore un vrai patron !

Jérémy TOULALAN (3/10) Un peu mieux ces derniers temps, Jérémy Toulalan a été très décevant à Furiani. Notre numéro 14 a vécu une rencontre plus que délicate, et cela se traduit dans les chiffres. L’ancien Nantais n’a récupéré que 12 ballons… soit 8 de moins par rapport à ce qu’il a perdu. Lent, dépassé, il a souffert le marthyr en début de seconde période, se faisant notamment balader par Danic (51′) ou Saint-Maximin (56′). Comme souvent, il a aussi eu cette tendance énervante à revenir vers l’arrière presque systématiquement. Remplacé par Zaydou Youssouf (74′).

Grégory SERTIC (3/10) : Titulaire dans l’entrejeu, Grégory Sertic s’est signalé d’entrée par une jolie transversale pour Kiese Thelin (1′), le problème c’est que c’est sans doute sa seule bonne action de la rencontre ! Trop timoré et pas suffisamment entreprenant, notre numéro 27 a eu du mal à exister durant le premier acte. Passé en défense centrale au retour des vestiaires, il a d’emblée craqué face à la vitesse de Saint-Maximin (49′). Malgré quelques interventions bienvenues (46′ 58′ 76′), le Franco-Croate n’a pas suffisamment été saignant. Comme Toulalan, il a aussi eu un déchet trop important (20 ballons perdus).

Jaroslav PLASIL (4/10) : Plutôt décevant également, Jaroslav Plasil est tout de même un petit ton au dessus de ses deux camarades de l’entrejeu. Notre capitaine a eu la première opportunité du match avec une volée non cadrée (1′) et ce fût presque tout dans le domaine offensif, avant une fin de rencontre plus aboutie, où il est notamment à l’origine de la grosse occasion de Jérémy Ménez (80′). Défensivement, le Tchèque a fait le travail durant la première demi-heure avant de subir lui aussi les vagues corses par la suite et de devenir un véritable plot face aux milieux du Sporting (40′ 53′ 57′ 69′). On l’a déjà dit, mais à son âge l’enchainement des matchs est de plus en plus délicat.

Jérémy MENEZ (3/10) : De retour dans le 11 de départ, Jérémy Ménez a été sur courant alternatif. Présent en début de rencontre, il aurait pu obtenir un penalty (11′), avant de disparaître de la circulation, revenant trop souvent trop loin des buts bastiais. Pas assez altruise, il a trop cherché la solution individuelle, tardant à donner son ballon (54′ 60′) ou tentant sa chance au lieu de passer (89′). Bien servi par Plasil, il a tenté un dribble qui n’a pas surpris Leca (80′), alors qu’il avait une balle de match. On notera tout de même qu’il est au départ de l’occasion d’Ounas (67′). Cela reste bien trop peu pour un joueur de son talent, une nouvelle fois averti… pour rien (81′) !

François KAMANO (3/10) Le héros de samedi était cette fois ci aligné d’entrée à Bastia ! Pour son retour à Furiani, il n’a pourtant pas brillé. Loin du niveau affiché face à Dijon, François Kamano a été timoré et incapable de faire la moindre différence. S’il s’est appliqué sur ses transmissions (90% de passes réussies), il a traversé la rencontre comme une ombre, ne touchant que 20 ballons en une heure… avant d’être remplacé par Gaetan Laborde (61′).

Isaac KIESE THELIN (4/10) : Non retenu dans le groupe samedi, Isaac Kiese Thelin était titulaire dans le stade où il a débuté en Ligue 1, il y a presque 2 ans. Dans l’ensemble, le Suédois a été assez discret, ayant du mal à se défaire du marquage des défenseurs corses, il n’a pas réussi à bien reprendre le bon centre d’Ounas (89′). Malgré tout il s’est signalé par une belle remise pour Plasil (1′) et a également dévié le ballon pour Laborde sur l’égalisation (78′). Averti très tôt (4′) dans le match pour une faute d’une inouie violence sur Leca qui a perdu l’usage de sa jambe (ou de son cerveau, on sait pas).

Les remplaçants :

Adam OUNAS (5/10) : Entré à la pause, Adam Ounas n’a pas changé la face du match, mais il a eu le mérite d’apporter un peu de peps à une formation bien terne. Plusieurs bons débordements sur son côté droit (62′ 89′) sont à mettre à son actif, tout comme la première frappe cadrée bordelaise (67′). Impliqué au tout départ du but de Laborde, il reste malgré tout fidèle à lui même en pêchant par excès d’individualisme sur certaines actions. 

Zaydou YOUSSOUF (+) : Pas encore majeur, Zaydou Youssouf a donc fait ses premiers pas en Ligue 1 en remplaçant Toulalan (74′). Pour son premier ballon, il a réalisé une superbe ouverture (75′) et a globalement fait un baptême du feu convaincant. S’il n’a pas toujours tout fait bien, il n’a pas été impressionné et a fait du bien dans la conquête et l’utilisation du ballon. Prometteur ! 

L’entraîneur :

Jocelyn GOURVENNEC (5/10) : Après avoir réservé des surprises dans l’annonce de son groupe (Vada ou Malcom absents), Jocelyn Gourvennec a également fait des changements inattendus dans son onze de départ. En relançant Contento, Kiese Thelin ou Sertic, qui n’ont pas joués samedi, il n’a pas totalement réussi son pari, puisque aucun des 3 n’a réellement convaincu. En revanche, son coaching a encore été intéressant ce soir. Si le replacement de Sertic derrière n’a pas été gagnant, les entrées d’Ounas et surtout de Laborde ont apporté un plus notable à l’équipe. Notre entraîneur a également offert ses premières minutes au tout jeune Youssouf, qui a justifié la confiance placée en lui.

La rédaction AG