Abdou Traore

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Angers-Bordeaux (1-1).

Le joueur AG du match :

Diego ROLAN (6/10)La semaine du renouveau ou l’envie de se montrer pour partir cet hiver ? On le saura sans doute bientôt, mais quoiqu’il en soit, Diego Rolan a effectué une belle rencontre sur la pelouse de Jean Bouin. Buteur de la tête sur un superbe service de Plasil (40′), l’Uruguayen inscrit donc son second but en 3 jours. Actif, il s’est beaucoup démené sur le front de l’attaque, étant notamment à l’origine de l’occasion/simulation de Crivelli (38′), et s’offrant un numéro technique de grande qualité (61′). Dommage qu’il n’ait pas toujours pu aller au bout de ses actions. Homme du match pour la Rédaction, il a aussi porté mains fortes à sa défense (13′ 67′), avant de céder sa place à Gaëtan Laborde (78′). Lui aussi buteur en Europa League, notre jeune attaquant n’a pas connu la même réussite, mais a fait une entrée remarquée, avec un bon débordement (88′), une tête juste au dessus (90′) et un joli grand pont (90+1′).

L’équipe :

Cédric CARRASSO (4/10) : Une erreur qui gâche tout ! Ce n’est pas le seul fautif, mais en sortant dans le vent sur le corner repris par Thomas (83′), Cédric Carrasso nous coûte un but et plombe une prestation jusque là remarquable. Une sortie à la Vercoutre en finale de la Coupe de la Ligue 2007 et qui permet à Angers d’égaliser… Avant cette bévue, notre gardien avait fait le travail, se détendant parfaitement sur une reprise de Ketkéophomphone (19′) avant de capter le coup franc de l’attaquant angevin (23′), puis de rester vigilant pour éviter à Poko un csc (77′). A retenir tout de même une intervention sur la tête de Karanovic, certes moyennement placée (87′). Malheureusement pour lui, cela reste insuffisant pour « compenser » sa boulette contrairement à d’autres matchs…

André POKO (2/10) : C’est lui qui est à l’origine du corner qui nous permet d’ouvrir le score (39′). Malheureusement mis à part ça, André Poko a encore laissé une impression désastreuse. Camara, Sunu ou Capelle après son entrée se sont amusés à jouer dans son dos, et même s’il s’est accroché, le Gabonais a été plusieurs fois tout proche de la rupture. Logiquement averti pour un tacle à retardement (22′), il a encore multiplié les approximations techniques, perdant pas moins de 21 ballons, record pour un bordelais. Dans la surface, il a été aussi, voire plus dangereux que les attaquants du SCO en loupant des dégagements (28′ 66′) et en étant tout proche du but contre son camp (77′). Vite le retour des blessés qu’on ne le revoit plus à ce poste qui lui va comme une moufle…

Frédéric GUILBERT (6/10) : Comme jeudi, Frédéric Guilbert poursuivait son intérim dans l’axe de la défense, comme jeudi il a été plutôt rassurant, et cette fois sans carton reçu ! Agressif et bien placé, il fait notamment un début de rencontre de qualité. Concentré, notre numéro 26 a été propre et est l’auteur de plusieurs interventions bien senties (6′ 10′ 12′ 56′). Appliqué aussi à la relance (88 % de passes réussies), il a été un peu plus en difficulté en fin de match, sans trop s’affoler, contrairement à une action avant la pause où il offre un corner aux Angevins (32′).

Cédric YAMBÉRÉ (4/10) : Ce n’est toujours pas l’assurance tout risque derrière, mais Cédric Yambéré a (presque) fait un match correct. Contrairement à son habitude, il n’a pas abusé des longues chandelles et s’est appliqué à ressortir le ballon (91% de passes réussies), même s’il n’a pas pris beaucoup de risque. Défensivement il a été bon dans les airs (28′ 77′ 79′). Malheureusement quand les attaquants du SCO ont joué dans les pieds c’était nettement plus compliqué pour lui et il s’est retrouvé dépassé, comme sur l’action de Ketkéophomphone (19′) où il est devancé par l’Angevin. On peut aussi et surtout lui reprocher de concéder le corner de l’égalisation (83′), en mettant le ballon de la tête hors des limites du terrain, alors qu’il aurait simplement pu la laisser filer. Une erreur, presque anodine, lourde de conséquences…

Diego CONTENTO (4/10) : Redevenu titulaire indiscutable sur le flanc gauche de la défense, Diego Contento n’a pas fait un grand match, vu celui de sa doublure contre Kazan, il peut tout de même dormir tranquille. Sur la pelouse de Jean Bouin, notre latéral a tenté de tenir son couloir, mais il a connu des difficultés face à la vivacité de Sunu (19′) ou de Ketkéophomphone (75′). Le reste du temps il a écarté le danger, sans toujours relancer proprement. Offensivement, il a donné l’impression de ne pas avoir les mêmes jambes que ses dernières sorties. Trop peu de montées, même si c’était sans doute une demande de la part de Willy Sagnol, c’est dommage parce qu’il a créé le danger sur ses rares incursions (18′ 27′)

Abdou TRAORÉ (3/10) : 101ème match de Ligue 1 pour lui et 97, 98 ou 99ème prestation insuffisante ? Titulaire à la récupération, Abdou Traoré a totalement été absent des débats en première mi-temps, gagnant seulement … 2 ballons ! Il en a pourtant touché beaucoup mais se contentant de faire des passes de 3-4 mètres, avec Maurice-Belay notamment. Le Malien est également l’auteur de glissades qui ont mis en danger ses partenaires (15′ 26′). En seconde période, il a été un peu plus présent par moment, quand Plasil l’était moins, annihilant quelques attaques angevines (69′ 71′), avant de ré-enfiler son costume d’homme invisible en fin de rencontre quand le SCO poussait. Quand on voit la prestation de Maulun jeudi, on se demande juste comment Traoré a pu avoir la confiance de Willy Sagnol ce soir…

Jaroslav PLASIL (6/10) : Contrairement à Abdou Traoré, Jaroslav Plasil a joué une première heure de haut niveau avant de baisser le pied. Le Tchèque est sans doute l’un des meilleurs joueurs de la première période, avec la clé des récupérations indispensables (15′ 26′ 43′), souvent pour venir compenser les pertes de balle de son coéquipier, des transmissions justes (décalage pour Khazri 18′) et surtout une passe décisive parfaite pour la tête de Diego Rolan (40′). Après le repos, il a bien redémarré avant de baisser de rythme physiquement, malgré des statistiques intéressantes à la récupération (15 ballons gagnés). Notre numéro 18 a eu plus de mal à sortir les ballons et à trouver ses partenaires, le mérite en revient sans doute aux Angevins. 

Nicolas MAURICE-BELAY (4/10) : Titularisé au coeur du milieu de terrain, Nicolas Maurice-Belay nous a déçu ce soir. Sans être catastrophique, NMB a donné le sentiment de jouer avec le frein à main et s’est plus contenté de faire des passes courtes que de chercher des décalages, dans le couloir notamment. Mis à part un petit numéro technique (50′), il n’a jamais été en mesure d’apporter un peu de danger devant la surface de Ludovic Butelle. Son apport au milieu de terrain est aussi trop juste, même s’il a touché plus de ballons que d’autres (78), il a été médiocre dans sa récupération (9) et dans son utilisation. Visiblement pas à 100% il a cédé sa place à Valentin Vada (78′). Après des débuts en pro jeudi, l’Argentin a eu droit à un quart d’heure en Ligue 1, avec un bon débordement à la clé (80′) avant de surtout courir après le ballon devant la poussée d’Angers.

Enzo CRIVELLI (3/10) : Toujours combatif, Enzo Crivelli a encore donné de sa personne ce soir pour aller au charbon et disputer beaucoup de duels aériens, avec Ndoye ou avec la charnière du SCO. Une prestation d’ensemble pas si mauvaise, avec des prises de balle intéressantes pour permettre au bloc de remonter ou pour initier des belles actions (56′ 80′). Proche de reprendre un centre de Poko (39′), il n’a pas forcément été récompensé, mais est surtout l’auteur de deux erreurs difficilement pardonnables à ce niveau, même si notre attaquant n’a que 20 ans. Lancé en face à face contre Butelle il cherche le penalty, et est logiquement averti pour simulation (38′), au lieu de jouer le coup à fond et défensivement il lâche Thomas sur le corner de l’égalisation angevine (83′), beaucoup pour un seul homme, aussi généreux soit-il… Il sort à quelques secondes de la fin, remplacé par  Jean Ambrose (90+’3). Habituel défenseur central en CFA, il est venu se positionner … en attaque ! A quand Diabaté gardien ?

Wahbi KHAZRI (5/10) : Souvent opposé à son ancien coéquipier Angoula, Wahbi Khazri lui a fait passer quelques sueurs froides. Bon dans ses provocations et dans sa conduite de balle (17′ 30′ 49′), le Tunisien a été un poison pour la défense du SCO, surtout en première période. Auteur d’une jolie frappe cadrée (18′) et au départ du but (40′), il a été nettement plus discret après le repos, malgré une activité défensive certaine. On sent qu’il n’est toujours pas revenu au niveau qui était le sien il y a quelques mois et il continue d’avoir un déchet un peu trop important dans le jeu, et que dire de ses coups de pieds arrêtés ? Les corners n’ont pratiquement jamais dépassé le premier poteau et ses coups francs lointains ont été un gâchis total (50′ 57′).

Des sentiments mitigés à l’issue de ce nul à Angers (1-1). Un point dans notre situation actuelle chez le 2ème de la Ligue 1, nous ne devons évidemment pas craché dessus, mais il y avait nettement mieux à faire. Emmené par un duo Plasil-Rolan inspiré en première période, Bordeaux a mené au score avant de comme trop souvent craqué en fin de rencontre, sur un coup de pied arrêté. Un corner bêtement concédé par Yambéré, un marquage lâché par Crivelli et une sortie catastrophique de Carrasso… et ça fait 1-1 ! Dommage pour des Girondins qui restent incapables de s’imposer à l’extérieur depuis désormais 13 matchs, une éternité ! 14ème de Ligue 1, le FCGB reste dans le dur avant d’entamer une dernière semaine importante. Au programme la réception de Monaco en Coupe de la Ligue mercredi (17h) et surtout l’affiche contre l’OM dimanche prochain (21h). Allez Bordeaux !

La rédaction AG