FCGB-BlasonMarineContourLe PSG, l’OM, Lille, Montpellier, Caen, Lorient et Bordeaux contestent l’accord LFP-Monaco. En effet, ces sept clubs engagent une procédure afin de faire annuler l’accord trouvé entre la Ligue de Football Professionnel et l’AS Monaco qui prévoit le versement de la somme de 50 millions d’euros sur deux ans (en deux versements de 25 millions), pour pouvoir continuer à jouer dans le championnat de France sans déplacer son siège social dans l’hexagone. Pour les représentants de ces sept clubs, 50 millions d’euros sur deux ans, ce n’est pas assez, le double serait demandé !

Voici le communiqué de presse publié par le FC Girondins de Bordeaux sur son site officiel :

La LFP a décidé, à la suite d’une réunion de son Conseil d’Administration du 23 janvier 2014, de conclure une transaction avec l’AS Monaco FC afin de mettre un terme définitif au litige opposant ce club à la ligue concernant le siège de l’AS Monaco.

Aux termes de cet accord, la LFP a accepté que l’AS Monaco FC puisse conserver son siège social dans la principauté de Monaco, où elle bénéficie d’un régime fiscal et social avantageux, en contrepartie du versement d’une compensation libératoire de cinquante millions d’euros à répartir entre les clubs professionnels selon des modalités qui n’ont pas encore été précisées.

Surpris par le caractère précipité et peu transparent de cet accord, qui sur le fond méconnaît plusieurs principes de droit, le FC Girondins de Bordeaux, le Stade Malherbe de Caen, le LOSC Lille, le FC Lorient, l’Olympique de Marseille, le Montpellier Hérault Sport Club et le Paris-Saint-Germain ont décidé d’engager ensemble une action contentieuse afin de faire annuler la transaction intervenue et de permettre qu’une solution soucieuse des intérêts de l’ensemble des acteurs et de l’équité sportive soit trouvée.

Source : Girondins.com



Laisser un commentaire