Comme le rapporte le site SoFoot.com, le milieu relayeur des Girondins de Bordeaux, Grégory Sertic (24 ans), est impatient de voir enfin en match l’association des deux géants que sont Cheick Diabaté et la recrue hivernale du club au scapulaire, Guillaume Hoarau. Les désignant comme des points d’appuis qui permettront à l’équipe de marquer plus de buts de la tête ou sur coup de pieds arrêtés, le jeune girondin se montre par la suite ambitieux en prédisant une victoire de son club dès samedi face au Stade de Reims grâce à leurs deux buteurs qui vont, selon ses dires, s’entendre à merveille dans les mois à venir, et débuter ainsi une belle histoire d’amour, Saint-Valentin oblige !

Voici les propos de Grégory Sertic en conférence de presse :

«Ce sont des points d’appui pour nous, et ce sera une facilité pour moi pour faire des frappes et orienter le jeu. Ce sera très bien aussi pour les coups de pied arrêtés, domaine dans lequel ils vont pouvoir nous aider. Nos deux géants devant vont prendre beaucoup de ballons de la tête et j’espère, marquer des buts, précise-t-il. Et quand ils vont bien se connaître, ce sera vraiment très bon pour nous. Déjà, on va gagner à Reims, où les deux vont marquer… Et c’est comme ça qu’ils vont lancer leur longue et belle relation. Ce sera une histoire d’amour entre eux ! Ils savent prendre la profondeur, s’entendent bien et ne se marchent pas dessus : c’est la Saint-Valentin, et cette relation d’amour, ça va le faire…»

Source : SoFoot.com



Laisser un commentaire