Jeremy Sorbon / Wahbi Khazri

FC Girondins de Bordeaux 1-0 EA Guingamp (17e journée de Ligue 1) 22606 spectateurs

Les joueurs alignés : Carrasso – Guilbert, Yambéré, Pablo (48′ Poko), Contento – Saivet (c), Plasil – Ounas (77′ Rolan), Khazri, Maurice-Belay (86′ Traoré) – Diabaté

But : C.Yambéré (62′)

Avertissement pour Bordeaux : W.Khazri (90’+3)

C’est dans un contexte très particulier et une ambiance pesante que débute ce Bordeaux-Guingamp. Devant la situation actuelle, le Virage Sud reste désert en guise de protestations, les Ultras sont présents, ailleurs, et sans encouragements… Un désamour profond pour les Girondins, comme en témoignent aussi les nombreux sifflets, à l’annonce de certains noms et à l’entrée des joueurs.

On attendait des guerriers, des chiens, une équipe qui se révolte… on ne peut pas dire qu’on ait forcément été servi. Le début de rencontre est très poussif, et si Bordeaux a le ballon, les occasions n’arrivent pas ! Malgré la bonne volonté de Khazri notamment, les Girondins ne se montrent pas dangereux. Maurice-Belay (26′) ou Diabaté (29′) tentent, mais ne réussissent pas à inquiéter les Guingampais. Finalement, il faut attendre les dernières minutes de cette première période pour réellement vibrer, avec un superbe enchaînement d’Adam Ounas (44′), sur lequel Lossl s’interpose. M.Turpin siffle la pause sur ce score de 0-0 et une grosse bronca, méritée.

Blessé, Pablo cède sa place en tout début de seconde période. André Poko rentre et Frédéric Guilbert prend l’axe (48′). Une défense très expérimentale donc, mais pas mise en danger par des Bretons, très timides. Comme à la fin du premier acte, c’est le jeune Ounas qui fait frissonner le stade, avec un bon centre (52′) et une frappe flottante qui oblige Lossl à repousser tant bien que mal (60′). Bordeaux semble un peu mieux et va trouver l’ouverture. Sur un corner parfait de Khazri, Cédric Yambéré s’impose dans les airs et propulse le cuir au fond des filets (1-0, 62′). Un but important qui soulage le Matmut Atlantique, pas vraiment à la fête jusque là. Bien dans le match, les Girondins gèrent et continuent d’attaquer, sans réussite. Vient ensuite, le moment « boulette » de la rencontre, avec une incompréhension défensive et un Carrasso qui croit récupérer le ballon… c’était sans compter sur Benezet qui devance sa sortie, mais ne trouve que le poteau sur sa tentative (75′). Une grosse frayeur pour des Marine & Blanc, toujours très inquiétants.. Finalement ils tiendront bon, malgré une fin de match poussive et des arrêts de jeu interminables. Victoire 1-0 !

Soulagés mais pas rassurés… voilà ce qu’on peut dire après cette rencontre gagnée par les Girondins (1-0). De rares bonnes séquences, un jeu stéréotypé, une ou deux frayeurs défensives.. mais comme le dit l’adage du ballon rond : l’important c’est les 3 points ! Ce soir, dans une atmosphère très tendue, on ne retiendra que ça ! Pour le reste, il y a encore beaucoup, beaucoup, beaucoup de travail… Un succès qui extirpe Bordeaux de sa 17ème place, puisque le club au scapulaire gagne 5 places (12ème). Allez Bordeaux !