Guillaume HOARAU / Grzegorz KRYCHOWIAK

Stade de Reims 1-0 FC Girondins de Bordeaux (25ème journée de Ligue 1) – 13 702 spectateurs.

Les joueurs alignés : Carrasso (Olimpa 40′) – Mariano, Sané, Henrique, Pellenard – Nguemo (Traoré 84′), Sertic – Faubert (Diabaté 69′), Maurice-Belay – Saivet, Hoarau.

Carton jaune : Lamine Sané (12′)

But : Nicolas De Préville (64′)

Privés de rencontres depuis deux semaines, les joueurs bordelais s’en allaient affronter une équipe en forme de ce championnat : le Stade de Reims. Avec le retour du Cheick dans le groupe et au vu des déclarations pour le moins ambitieuses de Francis Gillot, Sertic et Saivet cette semaine, on avait le droit de croire que Bordeaux allait à Reims pour produire du beau jeu, « se lâcher » comme ce fut le maître mot en conférence de presse, avant tout marquer des buts mais… Bordeaux a cruellement manqué d’efficacité ce soir, se procurant une dizaine d’occasions franches, sans marquer. Reims s’impose 1-0 grâce à une excellente deuxième période.

43 centres, tous mauvais, donc pas une seule tête cadrée ! Cette stat’ effroyable est bien un des révélateurs de cette stérilité bordelaise de 2014. Sans une bonne qualité de centre de la part des ailiers, il semble impossible de voir Hoarau ou Diabaté pouvoir placer un bon coup de tête à bout portant. Hoarau d’ailleurs, aurait pu marquer un superbe but (11′) si sa frappe enroulée frôlant l’équerre de Placide était cadrée. Placide d’ailleurs, la doublure de Reims a sorti un match monstrueux. S’interposant à de très nombreuses reprises (29′, 36′, 76′, 78′, 79′) dans les moments clés, le gardien d’origine haïtienne formé au Havre, foyer des gardiens de qualité, a fait forte impression à Delaune. Il a écœuré Sertic et Hoarau notamment en réalisant des parades de classe. Dominateurs en première période, les Girondins, réalisant un pressing haut et de qualité, annihilant toutes les offensives rémoises. 18 tirs ont été décochés mais seulement 6 étaient cadrés, c’est trop peu pour une équipe qui vise l’Europe. 

Malgré leur domination, tout restait à faire pour les Bordelais, repartant sur le même rythme en seconde période, et sur le seul véritable contre mené par Reims cela a donné lieu au but de de Préville qui, après avoir fixé Henrique, place une frappe pure qu’Olimpa dévie sur son montant droit. La réaction bordelaise tout juste après l’ouverture du score fut… inexistante. Quoi qu’il en soit les Girondins ont une nouvelle fois perdu, se retrouvant 9èmes avec un match en retard et se détachent du peloton de tête. Rendez-vous le week-end prochain, pour Bordeaux-Evian.



Laisser un commentaire