Adieu Lescure Virage Sud

Après la défaite contre le Gazélec d’Ajaccio (2-0), un appel avait été lancé par Laurent Perpigna, porte-parole des UB87, pour parler aux joueurs à leur retour de l’aéroport, aux alentours d’une heure du matin. Voici le témoignage des évènements d’un des rédacteurs d’ActuGirondins, qui était présent sur place :

De retour de l’aéroport de Mérignac, ce fût tendu comme rarement à Bordeaux. Une centaine de supporters a attendu les joueurs qui revenaient d’Ajaccio. On a longtemps cru qu’ils n’allaient pas venir assumer devant nous, et sont restés de longues minutes dans une salle adjacente. JLT est sorti en premier sous les huées, mais avec son comportement habituel. Toujours un sourire en coin et une cigarette à la bouche, celle là ce n’est pas comme l’ambition, il ne l’oublie pas ! Willy Sagnol est ensuite passé devant les supporters, l’air marqué, dépité, sans véritable réaction, semblant être désolidarisé de ses joueurs. Après un long moment les joueurs sont venus à la rencontre des supporters. Des applaudissements ironiques, beaucoup de colère et de déception et évidemment une multitude de sifflets et de critiques. Des reproches logiques ont été fait à ces joueurs : indignes du maillot, aucun amour propre, pas d’envie, pas de c****** et aucune âme d’équipe. Des joueurs qui ne jouent pas les uns pour les autres, des clans, aucune cohésion, et beaucoup de sorties nocturnes reprochées à certaines … La situation était très tendue, avec Jérôme Prior, qui n’a pas hésité à insulter certains supporters (très classe le garçon), avant d’être ramené à la raison par Carrasso. Très tendu également avec Thomas Touré, qui aurait insulté une supportrice bordelaise à Ajaccio. Le joueur dément l’info, mais plusieurs supporters étaient pourtant très très remontés contre lui. Peu de monde pour assumer ses responsabilités devant des Ultras en colère. Capitaine, Lamine Sané a parlé, par la force des choses j’ai envie de dire. Une déclaration sans grand intérêt, made in site officiel ! Il a dit que les joueurs étaient conscients de la situation et qu’ils allaient travailler pour sortir de cette spirale négative (langue de bois bonjour). Jaroslav Plasil, touché par la situation, s’est énervé. Il n’a pas apprécié les moqueries et les critiques entendus sur la pelouse du Gazelec, pendant l’échauffement, et provenant du parcage bordelais. Le Tchèque a réclamé plus de soutien… mais s’il n’est pas capable à son âge de comprendre que même avant le match d’Ajaccio la situation était grave, c’est bien dommage…

Bref c’est la crise à Bordeaux, et si ce message n’est pas passé, la suite risque d’être encore plus corsée que la défaite au Gazelec…



Laisser un commentaire

  • lancel

    Tout ça devait inévitablement arriver.Quand on ne veut pas recruter des joueurs de qualité pour faire des économies on court à la catastrophe et à la ruine.On va tout droit vers la D2.TRIAUD doit partir ainsi que les recruteurs incapables de dénicher un bon joueur.Les recrues ne sont que des fiascos.Enfin des coups de pieds au cul et surtout des sanctions financières lourdes et une discipline exemplaire s'imposent.Ce sont tous des tricheurs .

    • La cellule de recrutement a trouvé Henrique,Orban,Mariano,Wendel … pour le reste ils ne sont pas écoutés donc non ce n'est pas eux les principaux responsables ce sont les dirigeants , et surtout LES JOUEURS quand on voit le match d'hier tu as une équipe où il y a des joueurs qui jouent les uns pour les autres même s'ils ne sont pas très bon techniquement ils sont solidaires et c'est sans doute le plus important dans un sport collectif

  • Cazenave

    On est supporter mais…
    Je ne vois pas Thomas Touré insulter comme cela une supportrice sans raison. Etre supporter, cela permet d'exprimer son mécontentement mais jusqu’où peut aller le supporter quant il a accès au joueur?
    Il ne me parait pas concevable d’écrire et de colporter qu'un joueur a insulté un supporter sans évoquer les insultes que le supporter ai pu lui-même proférer…