Joie Diego Contento

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Toulouse-Bordeaux (1-3)

Le joueur AG du match :

Cédric CARRASSO (7/10) : Exceptionnel sur cette pelouse en Août 2013 (voir ici), il a de nouveau été très bon ce soir. Très décevant depuis le début de saison, notre gardien a, ce soir, été irréprochable. Peu sollicité avant la pause il est tout heureux de voir le coup franc de Ben Yedder frôlé ses montants (39′). En seconde période, il a sorti le grand jeu réalisant notamment 3 arrêts parfaits : tout d’abord du bout du pied face à Doumbia (47′), puis en bouchant parfaitement l’angle de tir à Ben Yedder (73′) puis Regattin (90′). A côté de cela, il a régné en maître dans sa surface venant plusieurs fois soulagé sa défense par des prises de balle aériennes très sûres. Tout cela lui vaut le titre de joueur du match par notre rédaction, malgré le but d’Akpa-Akpro (84′), sur lequel il ne peut rien.

L’équipe :

Cédric YAMBÉRÉ (5/10) : Deuxième titularisation de suite pour le capitaine habituel de la CFA. Comme face à Paris, Cédric Yambéré a réalisé de bonnes choses, étant toujours très concentré et très appliqué dans ses interventions. Pas toujours à l’aise face à la vivacité des attaquants toulousains, il a plusieurs fois concédé des touches ou des corners évitables, mais à au final, rarement été pris en défaut. Prometteur pour la suite, il devrait de nouveau jouer dimanche, étant donné la suspension de Nicolas Pallois.

Grégory SERTIC (7/10) : Titulaire surprise dans l’axe défensif d’un 3-5-2, Grégory Sertic a réalisé un match de très haut niveau. Intelligent dans son placement, il a multiplié les sauvetages, surtout quand Bordeaux évoluait à 10 (66′ 75′ 90′). Notre capitaine a fait parler sa classe, sa lecture du jeu et son assurance, dégageant le ballon à bon escient, ou relançant court quand il le pouvait. Plutôt discret au milieu à Paris, il s’est rattrapé, et de quelle manière !

Nicolas PALLOIS (6/10) : C’est décidément bien le Girondin de cette première partie de saison ! Nicolas Pallois a tout connu ce soir, échappant de peu au penalty pour un accrochage sur Ben Yedder (5′), il a ensuite réalisé un match… à la Nicolas Pallois ! Solide, efficace dans les duels (21′) et serein dans ses interventions (47′), il s’est même permis un débordement digne d’un véritable ailier gauche (56′). Il a surtout connu une double première sous le maillot girondin. Une heureuse, en ouvrant le score de la tête à bout portant (17′) et une malheureuse en étant expulsé (62′). Si ce rouge est proprement scandaleux puisqu’il ne touche pas Ben Yedder, il aurait pu éviter de prendre un premier carton pour contestation (60′) et a eu un excès de facilité pour au final perdre le ballon au départ de l’action de l’expulsion (62′). Une chose est certaine, il nous manquera dimanche !

MARIANO (5/10) : Placé un cran plus haut dans ce 3-5-2 qui lui avait permis de briller lors de son arrivée en Gironde, Mariano nous laisse une impression mitigée ce soir. Offensivement, il a beaucoup apporté dans son couloir droit, réalisant de belles montées (10′), dont l’une sera ponctuée par une passe décisive pour Contento (25′). Défensivement en revanche il fut plusieurs fois pris dans son dos par Akpa Akpro, et se troue sur la réduction du score de ce dernier (84′), en voulant mettre le pied plutôt que la tête.

Younès KAABOUNI (5/10) : Si ce match à Toulouse était un examen, on pourrait donner une mention assez bien à Younès Kaabouni ! Le capitaine de la Génération Gambardella n’a pas ménagé ses efforts pour gêner le milieu toulousain, réalisant un gros travail à la récupération. Il a malgré tout fait preuve de maladresse dans ses interventions, avec un carton jaune (23′) et un coup franc très dangereux concédé (39′). Au départ des actions amenant le deuxième (25′) et le troisième but (69′). Un peu moins à l’aise lorsqu’il s’approchait de la surface, il a encore manqué de précision sur sa seule tentative (54′). Clément Badin (86′) a pris sa place, effectuant ainsi ses toutes premières minutes en pro !

Jaroslav PLASIL (5/10) : Comme depuis le début de saison, l’international tchèque a fait son match, sans être étincelant, mais en étant très utile. Positionné relativement bas, il a souvent été la rampe de lancement des attaques girondines. Précieux par sa qualité technique et son jeu à une touche de balle, il s’est également attelé à ses tâches défensives, avec plus ou moins de réussite. Décisif sur le premier but puisque c’est lui qui tire le corner (17′).

Wahbi KHAZRI (5/10)  : Le Tunisien était titulaire pour la deuxième fois consécutive, jouant cette fois-ci au milieu de terrain. Plus offensif que Plasil et Kaabouni, il a tenté de prendre le jeu à son compte. S’il a été très actif il a souvent manqué de précision dans ses transmissions, peinant à trouver ses coéquipiers, même sur corner (51′). Malgré tout, notre numéro 24 n’a rien lâché et a été récompensé en lançant Cheick Diabaté sur le troisième but girondin (69′). Abdou Traoré (74′) a pris sa succession, réalisant un quart d’heure très discret.

Diego CONTENTO (6/10)  : Remplaçant au Parc, Diego Contento retrouvait ce soir son couloir gauche. Comme Mariano, l’Italo-allemand était situé plus haut sur le terrain, et cela lui a réussi ! A l’image de Nicolas Pallois, notre numéro 3 a ouvert son compteur but sous le maillot au scapulaire. Au relais et surtout a la conclusion d’une action d’école, il est parfaitement placé pour pousser au fond un centre de Mariano (25′). Très offensif il a également tenté sa chance sans réussite en fin de première période (42′). Défensivement, il fut moins en difficulté que Mariano, livrant un âpre duel face à Ninkov, au bout duquel il ressort gagnant.

Thomas TOURE (5/10) : Moins esseulé qu’à Paris samedi, le franco-ivoirien a du coup été nettement plus utile qu’au Parc des Princes. Très mobile il a beaucoup bougé sur tout le front de l’attaque, sur les côtés comme dans l’axe. Notre numéro 13 a été décisif en déviant le corner de l’ouverture du score (17′) et en décalant parfaitement Mariano pour le break (25′). De bonnes choses pour Touré et d’autres moins bonnes. Il a notamment tendance à trop en faire et se perd dans ses dribbles (6′) et loupe un plat du pied gauche (52′) alors qu’il est idéalement situé face à Vidal. Auteur d’un bon rush il voit sa frappe s’envoler (57′). Après s’être bien battu, il a cédé sa place à Maxime Poundjé (78′), qui est venu se placer devant Contento.

Cheick DIABATÉ (7/10) : Comme Carrasso, Cheick Diabaté était de retour dans un stade qui lui réussit bien. Comme Carrasso, Cheick Diabaté a livré un grand match. Il a notamment été très précieux défensivement, revenant souvent aider avec succès ses partenaires. C’est d’ailleurs dans cette position qu’il est à l’origine du contre victorieux du deuxième but (25′). Le Malien a livré un vrai match courageux, se battant sur chaque ballon, alternant bonne déviation et conservation du ballon dos au but. Récompensé de ses efforts il sera à la conclusion d’un contre enchainant un crochet sur Grigore et une jolie frappe hors de portée de Vidal (68′). Il devrait bien dormir après une telle prestation !

A-t-on retrouvé Bordeaux ? Dans le creux de la vague depuis plusieurs semaines,  les Girondins ont livré un vrai bon match de football sur la pelouse du Stadium. Willy Sagnol avait surpris avec une composition « mixte » au Parc, il a cette fois-ci pris tout le monde de cours en instaurant un 3-5-2. Contrairement à samedi, son pari est cette fois gagnant ! Avec un Carrasso au niveau, une défense solide, même après l’expulsion injuste de Pallois et une attaque efficace, les Marine & Blanc s’adjugent ce premier Derby de la Garonne. De bons mouvements, de la solidarité et des buts, un cocktail qui permet à Bordeaux de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Malgré tout, le pain quotidien reste la L1, c’est pourquoi il est impératif de rééditer cette prestation dimanche face à notre ennemi toulousain, avec on l’espère le même résultat. En attendant, savourons cette qualification ! Allez Bordeaux !

La rédaction AG