Joe Allen / Jaroslav Plasil

Liverpool FC 2-1 FC Girondins de Bordeaux 42525 spectateurs

Les joueurs alignés : Carrasso – Poko, Sané (c), Yambéré, Contento – Chantôme, Saivet, Plasil (84′ Ounas) – Rolan, Crivelli (66′ Diabaté), Jussiê (76′ Maurice-Belay)

Buts : J.Milner (38′ sp), C.Bentéké (45+1′) – H.Saivet (33′)

Avertissement pour Bordeaux : L.Sané (37′), D.Contento (88′)

C’est après un superbe et habituel « You’ll never walk alone » que les 22 acteurs rentrent dans cet antre du football qu’est Anfield. Visages concentrés et banderole de remerciements à l’Angleterre en mains, nos joueurs ont 90′ devant eux pour se faire plaisir et nous faire plaisir…

La rencontre débute et si d’entrée les Reds ont le ballon, dans les tribunes on entend que nos 1029 (magnifiques) supporters. C’est Firmino qui place les premières banderilles (5′ 7′), bien aidé par un Poko absent au marquage, pas de quoi inquiéter Cédric Carrasso, néanmoins. Petit à petit, Bordeaux va réagir, et Chantôme est tout proche de profiter d’une sortie totalement manquée par Mignolet, malheureusement Kolo Touré sauve la maison rouge (13′). Les Girondins tiennent un peu plus le ballon, mais vont subir une poussée des Reds peu de temps après. Heureusement, ni Bentéké (23′), ni Allen (24′) ni Touré (27′) ne trouveront le cadre. Après avoir justement refusé un but pour hors jeu à Liverpool (29′), M. Yefet, l’arbitre de la rencontre va sanctionner le gardien du LFC, coupable d’avoir gardé le ballon dans ses mains… 20 secondes (au lieu des 6 réglementaires). Coup franc indirect dans la surface pour les Marine & Blanc, malgré les protestations de Jurgen Klopp et du banc anglais. Décalé par Plasil, Henri Saivet place un amour de ballon dans la lucarne pour l’ouverture du score (33′) ! Un but superbe et une joie immense… qui ne durera pas. Cinq minutes plus tard, l’arbitre siffle cette fois-ci un penalty pour un léger accrochage de Sané sur Bentéké. Milner le transforme et réveille Anfield (1-1, 38′). Ce match est agréable, un peu fou… et va de nouveau basculer juste avant la mi-temps. D’un enchainement de grande classe, Christian Bentéké se débarrasse de Yambéré et trompe Carrasso d’une puissante reprise (45+1′). La pause est sifflée juste après ce cruel scénario et cet avantage de 2-1 pour Liverpool.

Le jeu reprend à Anfield, sans aucun changement, mais avec une pression incontestable de Liverpool. Bordeaux ne respire plus et les vagues vont se succéder devant le but de Carrasso. Les Reds croient faire le break mais le but de Bentéké (52′) est assez incroyablement refusé pour une faute du Belge sur Lamine Sané… Notre gardien se montrera efficace dans la foulée en repoussant les tentatives de Joe Allen (54′) et Jordon Ibe (56′). Dans la minute qui suit, M.Yefet décidément pas très inspiré, n’accorde pas le penalty demandé par Jussiê et les Girondins pour une main de Bentéké (57′). Offensivement, malheureusement c’est tout ou presque pour Bordeaux dans cette seconde période… Timides ou pas assez bons tout simplement, nos joueurs n’arrivent pas à emballer la rencontre et les rares tentatives, comme celles de Contento (69′) ou de Saivet (75′) ne donnent rien. Dès lors Liverpool se contente de gérer son avantage, peu gêné par une formation girondine inoffensive, malgré un bon décalage de Contento pour le nouvel entrant Maurice-Belay (83′). En fin de rencontre pourtant, Henri Saivet a la balle d’égalisation sur un coup franc bien placé, que Mignolet enlèvera de sa lucarne (90+1′)… Après une dernière frappe manquée de Contento (90+2′), la rencontre se termine (2-1), et l’Europe aussi !

On y a cru… 5 minutes ! Sans être mauvais, les Girondins n’avaient clairement pas les atouts nécessaires pour créer la sensation à Anfield. Malgré le superbe but de Saivet (33′), Bordeaux n’a pas su venir chercher ne serait-ce qu’un point. Un penalty litigieux de Milner (38′), un enchaînement magnifique de Bentéké (45+1′) et voilà comment les Reds nous ont renversé. Trop peu entreprenants, malgré des dernières minutes intéressantes, les Girondins quittent donc l’Europa League avec un bilan calamiteux : 3 points en 5 matchs, aucune victoire. Le dernier match de la compétition contre le Rubin Kazan comptera pour du beurre… tout ça pour ça ! Enfin un petit mot pour les supporters bordelais présents à Liverpool. Eux ont clairement gagné leur « match » en soutenant l’équipe jusqu’au bout, chapeau ! Dimanche retour au championnat, avec la réception de Caen (à 17h). Allez Bordeaux !