Si des débordements existent à Bordeaux, ni Jean-Louis Triaud ni le préfet ne croient à un vrai risque de hooliganisme. Le président des Girondins, Jean-Louis Triaud, se dit presque surpris d’apprendre qu’il y aurait des hooligans chez les supporters de son club.

Crédit Photo : Sud Ouest

« Si le hooligan c’est un type qui allume un fumigène dans le stade, alors oui, on a ça chez nous, explique le président Triaud. Mais si on parle d’un gars qui casse tout, on n’a pas… Le terme de hooligan, je ne sais pas ce que ça veut dire, c’est de l’anglais. Je ne sais pas si c’est approprié pour Bordeaux. On a un problème de fumigènes, c’est vrai, il est connu de longue date. Mais la violence, on n’a jamais constaté ça à Bordeaux, pas plus que le racisme. »

 

Source : Sud Ouest



Publier un nouveau commentaire