Nicolas DE TAVERNOST / Jean Louis TRIAUD

Le mercato estival désormais fermé, le président des Girondins de Bordeaux : Jean-Louis Triaud est revenu, dans une interview accordée à Eurosport, sur le cas du jeune Hadi Sacko (20 ans) qui a récemment été vendu au Sporting Portugal, mais aussi sur les finances de son club. Concernant le départ de ce jeune joueur, le président avoue avoir été surpris par l »offre portugaise, et ayant des solutions de replie dans le centre de formation, ce dernier a décidé de céder son jeune joueur, désireux de rejoindre Lisbonne. Les efforts financiers des Marine & Blanc sur le marché des transferts ont aussi été abordés, et même si les folies du titre commencent tout juste à être épongées, le président du club au scapulaire parle d’un challenge « sportif et économique », car Bordeaux, comme (presque) tous les clubs français ne peut pas lutter et dépenser des millions dans le recrutement. Voici un extrait des propos du président girondin :

« Les clubs français voulaient des prêts (pour Hadi Sacko) et il n’en était pas question. Nous pensions le garder mais le Sporting est venu nous voir et on a été étonné par l’offre que les Portugais nous ont soumise. Nous avons une solution pour le remplacer avec un jeune du centre de formation donc nous l’avons laissé partir. Alors oui, nous ne dépensons pas des millions mais, en terme de gestion, c’est bien et nos actionnaires sont heureux. Le challenge est sportif et économique. On voit le bout du tunnel mais on continue d’éponger. Nous avons fait signer des contrats de quatre ans qui arrivent à échéance. On arrive désormais à un niveau plus satisfaisant de la masse salariale non. »

Cliquez ICI pour lire l’intégralité des propos du président bordelais.



Laisser un commentaire