Youssouf Sabaly / SC Bastia (Ligue 1 - 30/11/2016)

Sporting Club de Bastia 1-1 FC Girondins de Bordeaux (15ème journée de Ligue 1)

La feuille de match

Bastia : Leca – Djiku (Cioni 58′), Marange, Peybernes, Bengtsson – Keita, Cahuzac, Mostefa – Danic, Bifouma (Nangis 67′), Saint-Maximin (El Kaoutari 83′)

Bordeaux : Prior – Sabaly, Lewczuk (46′ Ounas), Pallois, Poundjé – Toulalan (, Plasil (c), Vada (46′ Kamano), Ounas (66′ Laborde) – Malcom (66′ Ménez), Rolan

Buts : T.Bifouma (49′) G.Laborde (78′)

Avertissements : Kiese Thelin (3′), Kamano (34′), Ménez (81′), Ounas (83′)

Le résumé

Les supporters bordelais le savent, chaque déplacement de leur club à Bastia est compliqué. Et ce soir, la rencontre n’a pas donné lieu à une entorse de la règle, puisque Bordelais et Bastiais se sont séparés sur le score de 1-1 ! La composition présentait des surprises, avec notamment la titularisation de Kiese Thelin au détriment de Rolan, laissé sur le banc. Une manière de se rappeler au bon souvenir de ses débuts en Ligue 1 pour le Suédois, qui avait en effet joué son premier match contre Bastia le 24 janvier 2015, déjà à Furiani, à l’occasion de la 22ème journée de Ligue 1 !

Pourtant, le match avait bien commencé puisqu’il s’était rapidement emballé en faveur des Marine et Blanc, avec un long ballon dès la première minute, avec une reprise de Plasil du gauche, passant à gauche du but de Leca. Juste après, sur un centre venu de la gauche, le show Leca commençait, puisque le gardien corse se tordait de douleur après une occasion manquée par Kiese Thelin (3′). La réponse à la frappe de Plasil ne se fit pas attendre plus longtemps (4′), puisque Cahuzac tenta, à l’instar du capitaine bordelais, une frappe qui n’inquiéta pas Jérome Prior outre mesure, malgré une apathie (déjà !) de la défense bordelaise. La véritable première grosse frayeur aura lieu sur une superbe incursion de Jérémy Ménez, qui aurait pu valoir un pénalty tant l’intervention de Djiku dans la surface était litigieuse (13′).

Par la suite, les Bordelais s’éteindront totalement, puisqu’ils n’auront plus une occasion à se mettre sous la dent avant la fin de la mi-temps… Au contraire des Corses qui auront pris le jeu à leur compte ! Que ce soit une nouvelle frappe de Cahuzac arrêtée par Prior (23′), une bourde de Pallois face à Bifouma (28′), une frappe de St-Maximim détournée par Prior (33′) ou encore une double occasion de ce même St-Maximin puis Bifouma sur un centre de Danic sur la gauche (33′), les occasions seront pour les Corses. Juste avant la mi-temps, les visiteurs se feront une nouvelle fois peur sur une tête de St-Maximim (encore lui !) au premier poteau après un corner, heureusement arrêtée sur la ligne par Contento (45′)… La mi-temps est sifflée sur le score de 0 à 0 !

Dès le début de la mi-temps, Jocelyn Gourvennec effectue un changement tactique puisque Lewczuk sort afin de laisser sa place à Adam Ounas, replaçant Sertic en défense centrale. Mauvais choix puisque c’est ce Sertic qui perdra totalement ses reins face à St-Maximim, venu déborder sur la gauche (malgré une main au départ de l’action) et la passant à Danic pour un centre parfait pour Bifouma au second poteau : 1-0 pour le SC Bastia (49′) ! Bastia a bien vu que Bordeaux n’est absolument pas revenu des vestiaires avec de nouvelles intentions, et les Bordelais se font laminer par les joueurs adverses qui ont tout le loisir pour tenter les incursions qu’ils veulent, à l’instar de Cahuzac venant tranquillement frapper plein axe, malgré la présence de trois Girondins autour de lui (51′). Après Prior qui devra s’employer face à Saint-Maximin tentant sa chance en angle fermé (64′), c’est Leca, secondé par Peybernes, qui s’imposera face à un Ounas lancé à l’entrée de la surface (67′). Et, les Corses sentant le vent tourner, on a rapidement eu droit à une énorme simulation de Florian Marange après un contact face à Kiese Thelin (68′). Si le coaching de Gourvennec ne se révéla pas gagnant quant au replacement de Sertic, il fut payant puisque Laborde, bien lancé par Kiese Thelin, réussit un petit exploit personnel et conclut avec un superbe piqué (78′) : Leca est battu et Bordeaux recolle à la marque (1-1) !

Juste après, ce même Leca se fit remarquer avec un geste rempli d’intelligence, allant provoquer tête contre tête un Jérémy Ménez qui avait réussi à faire la différence (80′).

L’arbitrage fut à la hauteur de la pelouse et du comportement corse puisque le numéro 7 bordelais prit un jaune à son tour sans avoir répondu… Sachant que Ménez était injustement signalé hors-jeu sur cette action, comme plusieurs de ses coéquipiers, notamment Laborde en toute fin de match alors qu’il était dans une bonne position (90+1′).

La tension monta encore d’un cran après une grosse semelle de Marange sur ce même Ménez, qui lui valut directement un carton rouge, amplement mérité (82′). M. Desiage fut pris au jeu des Bastiais en sifflant une faute inexistante de Contento aux 25 mètres, plein axe (86′). Quand il s’agit de mettre des coups, les Bastiais sont présents, mais force est de constater que lorsqu’il s’agit de rester debout (des fois quand il n’y a même pas contact), c’est une autre histoire ! Un changement de crampons est vivement conseillé, vu la facilité avec laquelle ils tombaient… La dernière occasion franche fut à mettre au crédit d’un Jérémy Ménez qui frappa fort en angle fermé à la droite de la surface du SCB, oubliant totalement un Isaac Kiese Thelin qui était pourtant bien mieux placé pour pouvoir frapper… Un manque d’altruisme flagrant pour la seconde fois du match (80′, 88′) alors que passer son ballon aurait permis à son équipe d’avoir une occasion franche !

Si le comportement des Bastiais a été aussi détestable que la qualité de leur pelouse médiocre, c’est bien Bordeaux qui gagne un point ce soir, tant ils ont été apathiques par moments, laissant tout le loisir aux Bastiais de se procurer des occasions et de mener la rencontre au rythme qu’ils voulaient. Si ce match est un huitième match consécutif sans défaite, c’est bien l’arbre comptable qui cache la forêt, tant la qualité de jeu a été médiocre… Il va falloir faire mieux samedi à la réception d’un LOSC victorieux 4-2 de Caen hier soir si les joueurs ne veulent pas se faire huer par le Matmut Atlantique, ou connaître une nouvelle frayeur comme contre Dijon ou même ce soir. Les Girondins doivent montrer du caractère et pouvoir imposer leur jeu, ils ont les joueurs pour !

Allez Bordeaux !




Laisser un commentaire