Après un début de match assez laborieux où les lorientais ont poussé pour marquer d’entrée, nos Girondins ont repris les rênes de cette rencontre pour ne plus les lâcher. Le Brésilien Jussiê, après un contre favorable, ouvre la marque d’une reprise en demi-volée suite à un corner tiré par Ludovic Obraniak (19e). Nos marine et blanc ne lâchent rien, sont bien en place avec un bon pressing qui permet de récupérer rapidement le ballon en milieu de terrain, les attaques sont placées et rapides. Ludovic Obraniak, toujours présent là où il faut, après un sacré boulot de Jussiê qui centre en retrait pour servir idéalement le polonais qui double la marque (33e) en trompant le gardien du plat du pied droit après un contre-pied. Notre équipe est vraiment un ton au-dessus ce soir, à chaque action on sent que cela peut faire mal.

Et cela va se confirmer à la 53e, les bordelais vont se mettre définitivement à l’abri sur un but d’Henri Saivet qui devance Fabien Audard mal sorti sur le corner tiré par Ludovic Obraniak, qui au passage délivre sa deuxième passe décisive. Et six minutes plus tard, c’est le coup de grâce, Henri Saivet sert parfaitement le Brésilien Jussiê, qui est intenable ce soir avec 1 but et deux passes décisives, accélère, dépose son défenseur pour servir Yoan Gouffran qui n’a plus qu’à tromper le portier lorientais d’une frappe du droit. Lorient est KO debout dans ce match, essaye de réagir, mais cela est sans fin, nos Gigis sont trop forts pour eux ce soir.

C’est un match plein pour notre équipe qui a proposé un jeu séduisant, beaucoup de mouvements, de rythme, des joueurs disponibles, beaucoup d’envie, et finalement les Girondins s’imposent 0-4 (19′ Jussiê – 33′ Obraniak – 53′ Saivet –  58′ Gouffran), en toute logique face à des merlus bourrés de bonnes intentions, jamais dangereux, mais surtout très faibles dans le jeu. On reste en haut du tableau, proche des places européennes, à confirmer avec le choc de dimanche prochain contre les Marseillais à 21 h à Chaban-Delmas dans un stade plein.

 

Crédit photo accueil : Eurosport.fr



Laisser un commentaire