FC Girondins de Bordeaux 4-0 Stade Rennais FC (L1 – J27)

Les joueurs alignés : Prior – Poko, Guilbert, Yambéré, Contento – Chantôme, Vada (Touré 81e), Plasil (Traoré 71e) – Ounas, Diabaté (Crivelli 75e), Rolan.

Buts : Diabaté (29e, 51e), Rolan (67e), Touré (90+3e)

Avertissements pour Bordeaux : Guilbert (49e) et Contento (59e)

Affluence : 19 983 spectateurs.

Après la déception de la rencontre face à Lille, où les Girondins n’ont pas existé, ces derniers ont eu la chance si s’en est une de rejouer vite et ne pas trop fulminer après ce non-match dans le Nord. Un affrontement face à Rennes, l’équipe en forme à l’extérieur. Mais en cette fin d’après-midi, Bordeaux a littéralement marché sur son adversaire du jour. Victoire quatre buts à zéro.

Ce match prouve bien qu’en une semaine, comme sur une saison, les Girondins sont capables du meilleur comme du pire. Malgré les départs de Saivet et plus récemment Khazri, Willy Sagnol a réussi à trouver un certain équilibre dans la composition de départ, en faisant évoluer une charnière Guilbert-Yambéré notamment. Ces choix s’avèrent payants puisque Bordeaux n’a pas perdu en Ligue 1 depuis bien longtemps. Pourtant, le début de rencontre a été relativement compliqué pour les locaux. La faute à un N’Tep très remuant sur son côté gauche, pas du tout muselé par un Poko en grande difficulté. Dépassé à moult reprises (5e, 8e, 11e, 12e, 17e) par l’international français, il a bénéficié de la baisse de forme de son adversaire pour respirer un peu. Après l’ouverture du score bordelaise, il n’y a plus eu match.

Servi par un Adam Ounas terriblement remuant ce soir, Cheick Diabaté a profité d’une faute de main de Costil (29e) pour ouvrir le score et inscrire son quatrième but en Ligue 1. Après la pause, le malien a inscrit un doublé, son soixantième but à Bordeaux. Après une louche de Rolan, Chantôme a pu dévier du bout du pied le ballon et servir Diabaté qui a repris victorieusement du gauche, fusillant Costil (51e). Le break fait, on n’a plus vu le Stade Rennais. Rien à noter pour les visiteurs, beaucoup plus de choses pour les locaux. Et pourtant, le score aurait pu être bien plus lourd si les Girondins avaient joué deux contres comme il le fallait. Le premier, où Rolan a mené la balle à 10000 à l’heure, donnant un quatre contre un, mais Contento a raté le ballon (70e). Le second où, encore Rolan, a servi Thomas Touré, son ballon flirtant avec la lucarne gauche de Costil (85e). Entre temps, l’Uruguayen, omniprésent ce soir, a été récompensé de ses efforts quand un ballon repoussé par Costil (après une frappe pure d’Ounas) lui est revenu dessus. Rolan n’avait plus qu’à, lui aussi, fusiller un gardien international bien en difficulté ce soir. Pour conclure cette soirée parfaite, Thomas Touré à clos la marque à la 93e d’une frappe du gauche pas si dure que ça à arrêter, mais il fallait que tout le monde soit content à Bordeaux ce soir. Lui qui n’avait pas marqué depuis plus d’un an, il revient bien.

Bordeaux fait la véritable affaire de cette vingt-troisième journée. De la 12e à la 7e, il y a qu’un pas et une victoire à avoir. Du coup, les Girondins sont désormais en place dans la première partie de tableau (voir ICI) et ne sont, malgré toutes nos péripéties, qu’à six maigres points de la deuxième place occupée par Monaco. Preuve que, la saison n’est pas encore ratée. Il va falloir continuer à soutenir notre club comme par exemple le week-end prochain avec la réception de nos amis de Saint-Etienne.

Allez Bordeaux !



Laisser un commentaire