Aujourd’hui direction pour le derby de la Garonne ou le journal marine et blanc, vous invites contre nos voisins toulousains à Chaban-Delmas. Victoire impérative pour effacer les dernières prestations peu convaincantes de notre équipe face aux joueurs de la ville rose qui connaît un très bon début de saison. Cela sera un match charnière dans le sens ou notre jeu n’est pas au beau fixe et les joueurs sont en quête de rachat. Cette équipe de Toulouse est toujours difficile à jouer, mais surtout à faire sortir de ces vingt mètres, faudra être patient, lucide et rigoureux pour réussir ce pari-là. Être efficace sera le mot d’ordre dans cette rencontre ou en général peu de buts sont marqués.

 Le coach Francis Gillot a donc convoqué 18 joueurs pour la réception du T.F.C :

Le groupe :
Carrasso, Keita, Marange, Planus, Sané, Henrique, Trémoulinas, Chalmé, Mariano, Saivet, Plasil, Nguemo, Sertic, Ben Khalfallah, Obraniak, Gouffran, Jussiê, Maurice-Belay.

A la disposition de la CFA :
Poundjé, Sacko, Biyogo-Poko.

Malade :
Traoré.

Repos :
Olimpa, Bellion, Diabaté.

Voici le groupe toulousain convoqué par Alain Casanova :

Le groupe :

Ahamada, Blondel, Abdennour, Ninkov, Aurier, M’Bengue, Capoue, Akpa Akpro, Didot, Tabanou, Sirieix, Regattin, Firmin, Yannick, Sissoko, Braaten, Ben Yedder, Rivière.

Notre entraîneur a mis en place une formation en 4-2-3-1, avec une grosse surprise Marc Planus sur le banc :

 

Entraineur : Francis Gillot / Capitaine : Jaroslav Plasil

Remplaçants : A.Keita, M.Chalmé, F.Marange, M.Planus, F.Ben-Khalfallah, Jussie, H.Saivet.

L’entraîneur toulousain a quand lui mis en place un 4-5-1 :

 

Entraineur : Alain Casanova / Capitaine : Étienne Didot.

Remplaçants : O.Blondel, P.Ninkof, P.Sirieix, M.Firmin, A.Regattin, E.Riviere, D.Braaten.

L’arbitre de la rencontre Mr Rainville donne le coup d’envoi où 19 975 spectateurs sont présents. Les premières minutes sont bordelaises avec un bon pressing pour récupérer rapidement le ballon au milieu du terrain, mais le bloc défensif toulousain défend très bas, comme on pouvait s’y attendre dans ce début de rencontre. Mais notre équipe est bien en place, elle est va se créer la première occasion dans ce match, après un bon décalage côté gauche Nicolas Maurice-Belay adresse un centre au premier poteau pour le capitaine Plasil qui prend le dessus sur son défenseur et vient couper ce centre, le ballon est repoussé par le portier toulousain dans les pieds du joueur bordelais, celui-ci glisse au moment de reprendre et le ballon passe au-dessus de la cage (10e), grosse frayeur pour la défense adverse, super mouvement de notre équipe sur ce coup, mais la finition n’est pas au rendez-vous.

Les marine et blanc accentuent leur pression, les toulousains subissent dans ce début de rencontre. Après un mouvement sur le côté droit, Grégory Sertic arme une frappe terrible des 25 mètres que repousse difficilement le gardien toulousain, Joraslav Plasil suite à une remise de la tête de Maurice-Belay, avait suivi et reprend de volée et à bout portant ce ballon, le gardien s’impose encore une fois dans son duel. Enorme occasion où on aurait dû ouvrir le score sans la double parade d’Ali Ahamada (15e). Mais on est bien dans ce match, il y a de l’envie et surtout de bien faire les choses.

Toulouse poursuit sa progression dans la possession de balle sans se montrer dangereux avec aucune frappe pour l’instant. Mais les toulousains jouent à la passe à dix et se contentent de ce résultat pour l’instant, pas beaucoup d’ambition dans le jeu pour cette équipe qui gère tranquillement la fin de cette première mi-temps qui s’achève donc sur un score de parité. Après une très belle demi-heure avec des intentions dans le jeu, de l’envie, du courage, du mouvement, notre équipe à baisser de pieds et n’est pas récompensé par un but après tant d’efforts fournis. Pour Toulouse pas grand-chose à dire puisqu’ils nous ont jamais mis en difficultés grâce à notre très bonne défense qui rassure tout le monde dans ce premier acte.

La deuxième période reprend sur le même rythme que la fin de première mi-temps, c’est-à-dire au ralenti. Notre équipe est pleine de bonnes intentions dans ce second acte et en face des toulousains qui refuse le jeu, reste campait dans leur moitié de terrain, ils attendent tout simplement la faute girondine pour procéder en contre. Donc vous l’avez compris par grand-chose à se mettre sous la dent en matière d’occasions, même pas une action chaude. On s’ennuie ferme et dans les tribunes cela commence à siffler, mais voilà il était écrit quelque part que l’on devait marquer pour punir ces toulousains venus pour prendre un point. Ce moment arrive à trois minutes du terme de ce match, rien n’est dû au hasard, mais au talent, celui de notre capitaine qui va éclairer cette mi-temps pour son génie et son caviar de passe pour Yoan Gouffran qui après un super appel, part dans le dos des défenseurs pour se retrouver en face à face avec le portier toulousain.

Il trompe Ali Ahamada en lui faisant passer le ballon entre les jambes et délivrant ses partenaires ainsi que tout le stade. L’arbitre de la rencontre siffle la fin du match, cette victoire est méritée tant les toulousains ont été suffisants dans le jeu sans aucune ambition, se contentant simplement de gérer et de contenir les assauts marine et blanc. Quant à notre équipe, cette victoire arrive à point nommé après deux défaites, mais surtout j’ai vu une équipe orgueilleuse qui a montré de belles intentions, de l’envie, de la volonté, tout ce qui nous manquait ces derniers temps. Avec un super Plasil et un très bon Gouffran, ces trois points vont faire du bien au moral et j’espère amener d’autres victoires.

Pour ce qui n’ont pas vu le but c’est ici que cela se passe :   » Vidéo du but

Les stats :

 

Réactions d’après match :

Francis Gillot :

«C’est mérité, on a fait une bonne demi-heure, la première, on s’est créé des occasions, malheureusement on n’a pas marqué. Avant la mi-temps, on a baissé un petit peu de pied. On est reparti en deuxième mi-temps comme on a fini la première, moyennement, et ça s’est stabilisé. Le but est mérité et la victoire aussi. C’est dommage qu’il faille donner des coups de gueule pour se remobiliser et remotiver les troupes, mais aujourd’hui, je suis très content de ce qu’ils ont fait. Quand c’est bien, je le dis aussi, je félicite les joueurs, car ils ont fait un gros match contre une belle équipe de Toulouse, impressionnante, qui avait fait des bons résultats jusque-là et qui a un potentiel physique et technique étonnant. On n’a pas de marge de manœuvre. L’année dernière, on a eu des bons résultats sur les matches retour, car on était à 100%. Dès que l’on baisse un peu, de 10 %, c’est le lot de beaucoup d’équipes, on est vulnérable et on perd des matches.»

Yoan Gouffran :

«Ça touche un peu l’orgueil quand on se fait traiter de touristes… C’était bien vu de sa part. Il a sa façon de dire les choses et ça marche. Ça a piqué certains d’entre nous et c’est comme ça qu’on avance aussi. Tout le monde a bien bossé cette semaine et ce soir aussi. On a travaillé ensemble et même si on obtient la victoire qu’en fin de rencontre, c’est mérité.»

 

Des hommes dans le match :

Mention spéciale à Yoan Gouffran, pour son but, et au capitaine Jaroslav Plasil, pour sa passe géniale. A eux deux ils ont su tirer l’équipe vers le haut pour en tirer le meilleur. Cette victoire est aussi la leur pour leur comportement sur le terrain, leur prestation solide, leurs bons choix et la hargne qui les a accompagné durant toute cette rencontre.

 Prochain match en Ligue 1 dimanche après-midi à 17h au stade de la route de Lorient pour affronter les Merlus.

 

Pchris31

 

Site internet : Le mulot des surfaces

Crédits photos : Lefigaro.fr

Source stats : LFP.fr



Laisser un commentaire