Valentin Vada (civil) - (19.07.16 - Entrainement au Haillan)

Dans un entretien exclusif accordé au site Football365, Valentin Vada (20 ans), qui a prolongé son contrat avec les Girondins de Bordeaux jusqu’en juin 2020, s’est confié quelques heures après sa prolongation. Auteur de 16 matchs de L1 la saison passée avec le groupe professionnel, le milieu de terrain argentin revient sur les moments difficiles qu’il a surmontés avec son entourage. Titulaire lors de la première journée de championnat, il remercie Willy Sagnol de l’avoir lancé dans le monde professionnel et clame sa joie de s’imposer chez les pros à Bordeaux. Voici un extrait de ses propos :

« Je remercie le coach Sagnol de m’avoir lancé dans le monde professionnel. Sans lui, je ne serais pas là. Je remercie aussi monsieur Ramé de m’avoir donné sa confiance et permis d’enchaîner les matchs. Maintenant, je remercie mon nouveau coach d’en faire de même en ce début de championnat. On a beaucoup travaillé et souffert pendant la préparation, ça me fait plaisir de débuter comme titulaire. […] J’essaie de m’améliorer jour après jour, de ne rien lâcher, j’ai connu des moments durs. Maintenant que j’en suis là, je ne regarde plus les à-côtés. Je me concentre sur mon travail, sur le foot. Je me sens bien. […] Il y a des moments où tu te dis : « est-ce que j’ai bien fait de venir en Europe ? » J’ai passé des instants difficiles chez les jeunes, parce que je n’ai pas pu jouer pendant un an et demi. A ce moment-là, je me posais beaucoup de questions, je me demandais si je devais rentrer en Argentine et revenir à Bordeaux après mes dix-huit ans. Mais c’est oublié désormais. J’avais la famille à côté, elle m’a beaucoup aidé, elle était avec moi en France ou en Europe. C’est grâce à elle si j’en suis là, et à tous les coachs que j’ai connus pendant ma formation puis chez les professionnels. Je suis plus mature maintenant, je vois les choses d’une autre façon après avoir traversé tous ces moments. […] Depuis que je suis là, je m’applique à faire plus d’efforts que les autres, à travailler davantage qu’eux. J’ai beaucoup travaillé avec un coach sportif personnel, je voulais être bien physiquement, ce qui n’était peut-être pas le cas quand je jouais moins. Ça m’a beaucoup aidé pour arriver où je suis ici, j’ai perdu du poids et j’ai gagné en puissance, en accélération, en force. L’alimentation est aussi importante, mes parents me font la cuisine pour que je mange équilibré. Ce sont des petites choses, mais elles ont fait la différence. […] Je suis très heureux d’être ici. »

Source : football365.fr




Laisser un commentaire