Jean Louis TRIAUD

Le Président de la République, François Hollande qui a décidé de taxer les entreprises à hauteur de 75% pour les salaires dépassant le million d’euros annuel concerne tout particulièrement les clubs de football et notamment, 4 ou 5 joueurs des Girondins de Bordeaux. Selon le président de la LFP, Frédéric Thiriez, cette taxe, va coûter aux clubs de Ligue 1, 82 millions d’euros, soit une augmentation brutale des charges de 30%, alors qu’ils sont déjà en difficulté financière, et qu’ils ont dû absorber une charge supplémentaire de 50 millions d’euros avec la suppression du Droit à l’Image Collective et qu’ils subissent déjà les charges sociales les plus élevées en Europe.

Le président du club bordelais, Jean-Louis Triaud, qui regrette que le statut des footballeurs ne soient pas assimilés à celui des artistes s’est expliqué à ce sujet dans les colonnes de Sud-Ouest.

Voici un extrait de ses propos :

Cela concerne combien de joueurs aux Girondins ?

«Je ne sais pas, quatre ou cinq. Ils sont taxés au-delà d’un million de revenus. Pour certains, ils passent juste la limite. Comme ça, ils demanderont moins de primes ! S’ils me demandent des primes de match, pour en donner  75% à l’Etat, ce n’est pas la peine ! Mais il ne faut pas dramatiser quant à l’impact au niveau sportif. Il manquera de bons joueurs à l’appel. Mais si tous les joueurs qui gagnent plus d’un million d’euros devaient partir à l’étranger, je ne suis pas sûr qu’il y ait assez de places pour les accueillir !».

Pour lire l’intégralité de l’interview, cliquez ICI.

Source : Sud-Ouest

© Photo Icon Sport



Laisser un commentaire