Paul LASNE Lucas ORBAN

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Ajaccio-Bordeaux (1-1)

Le joueur AG du match :

Abdou TRAORE (6/10) : Éternelle énigme de l’effectif girondin, Abdou Traoré a montré son meilleur visage à Ajaccio. Avec 99 ballons touchés, il a « remplacé » Sertic comme joueur moteur de l’équipe. S’il échappe de peu au carton après une faute sur Pedretti (16′), le Malien a surtout beaucoup œuvré au milieu du terrain. A la récupération et à l’organisation, il a fait de belles perforations « box to box », dont une aurait pu apporter un penalty (24′). Très actif, Traoré est élu homme du match, malgré une fin de match un peu plus délicate.

L’équipe :

Cédric CARRASSO (5/10) : L’homme qui a laissé son brassard de capitaine (voir ici) n’a pas grand-chose à se reprocher ce soir. Vigilant sur les centres corses, il a régné en maître dans les airs tout au long de la rencontre. En première période il sort un bel arrêt sur le coup franc de Dielna (17′), mais doit de nouveau s’incliner en fin de match. La volée spontanée de Mostefa (86′) est parfaite et il aurait fallu un miracle pour la sortir. Malheureusement pour nous, ce miracle n’a pas eu lieu !

MARIANO (5/10) : Cinquième match nul de suite pour Bordeaux, et cinquième 5/10 de suite pour Mariano ! Avec notre latéral, nous avons l’impression de nous répéter. Toujours très entreprenant offensivement, il a beaucoup apporté dès l’entame de cette rencontre, et a effectué pas moins de 10 centres. Deux seulement auraient pu aboutir, mais la volée de Saivet (19′) et la tête de Diabaté (48′) n’ont pas été cadrées. Défensivement, comme habituellement, une tendance à être pris dans son dos, même si ce soir cela n’a pas eu de conséquence.

Marc PLANUS (6/10) : Profitant de la blessure d’Henrique, Marc Planus était de nouveau titulaire pour ce déplacement à François Coty. Comme la semaine passée, il a été le meilleur défenseur de l’équipe ! Rassurant derrière il a apporté son expérience et a rarement été pris en défaut. L’expérimenté défenseur central a réussi à stopper plusieurs attaques dangereuses de Tallo (11′ 33′ 48′), et se sacrifie sur une frappe de Lasne (38′). Très propre dans ses transmissions (97 % de passes réussies), Planus semble revenir au niveau, une bonne nouvelle dans une bien triste période…

Lamine SANE (3/10) : Visiblement plus à l’aise pour fêter les buts (62′) que pour les éviter (86′). Encore une fois, Lamine Sané aura déçu. Associé à Planus dans l’axe de la défense il a certes gagné beaucoup de duels (23 ballons), mais il s’est surtout illustré par ses erreurs de concentration et ses approximations techniques (78′). Averti pour une faute suivie d’une protestation inutile (37′), le Sénégalais est pris sur l’énorme occasion de Bonnart (22′) et est battu dans les airs sur le but de Mostefa (86′). La Corse est, certes une île agréable pour marcher, mais il aurait pu attendre la fin du match pour le faire !

Lucas ORBAN (4/10) : Nettement plus porté vers l’avant que lors de son arrivée en Gironde, Lucas Orban a encore beaucoup, beaucoup de progrès à faire. Ses montées souvent stéréotypées n’ont pas apporté le danger, sauf sur son centre pour la tête d’Hoarau (32′). Pas trop embêté dans son couloir, mais plusieurs absences à signaler toutefois. Une fois de plus, nous restons sur notre faim !

Grégory SERTIC (5/10) : Capitaine du soir, Grégory Sertic n’aura pas eu son influence habituelle. Un peu éclipsé par Traoré, le franco-croate n’est pas l’auteur d’un mauvais match, mais il a manqué un petit quelque chose pour qu’il soit réussi. Auteur de sa 7ème passe décisive sur un coup franc déposé sur le pied de Jussiê (62′), l’un de ses rares coups de pied arrêtés bien dosés. Quelques retours intéressants, comme face à Pedretti (33′), une belle frappe repoussée par Ochoa (50′), mais dans l’ensemble pas mal de mauvais choix pour notre milieu de terrain.

Diego ROLAN (3/10) : Son premier but en L1 le week-end passé aurait pu lui donner des ailes… c’est raté ! Il n’a pas du tout surfé sur la vague de cette réalisation tant attendue. L’Uruguayen n’aura joué que 45 minutes, qu’il aura traversé comme une ombre ! Sa frappe enveloppée sortie par Ochoa (35′) est le seul moment intéressant de son match. 23 ballons touchés seulement, Rolan a laissé Mariano se charger de défendre et d’attaquer sur le côté droit, et n’aura que fait acte de présence. Remplacé par Cheick DIABATE (4/10) dès la reprise. D’entrée le Malien s’est procuré une occasion mais n’aura pas cadré sa tête (48′). Son entente avec Hoarau est à améliorer et s’il a pesé, il a manqué de spontanéité aux abords de la surface pour créer le danger.

Nicolas MAURICE-BELAY (2/10) : Incontestablement dans le creux de la vague, Nicolas Maurice-Belay n’aura joué que 45 minutes ce soir, et sa sortie est logique, vu sa prestation insipide… Débordé par le jeune Nadeau (3′), il a vécu une entame compliquée, et ne s’est jamais remis dans le sens de la marche. Il a pourtant tenté, comme le prouvent ses 5 centres, tous ratés ! Il semblait avoir perdu son coup de rein et n’a fait aucune différence, et on passera rapidement sur sa frappe du droit plus proche des Ultras que du cadre d’Ochoa (43′). JUSSIE (6/10), est entré à sa placeau retour des vestiaires. Contrairement à NMB, le Brésilien a été très actif et a fait du bien à l’attaque girondine. Mobile il a apporté des solutions et a surtout ouvert le score d’une belle reprise du gauche à bout portant (62′). Important dans le jeu, il est aussi souvent revenu défendre. Un bon retour au premier plan pour notre numéro 20.

Henri SAIVET (3/10) : Quelques bons déboulés (2′ 12′), une volée du gauche non cadrée (19′), et puis c’est tout ! Beaucoup de mauvais choix et de ballons perdus (20) pour l’international sénégalais, qui aurait lui aussi pu céder sa place à la pause, sans que ce ne soit injustifié. Il a tenté de se rendre disponible mais sans aucun succès, avant de finir le match en marchant…

Guillaume HOARAU (5/10) : D’entrée de jeu, il a tenté sa chance en pivot (2′), mais n’aura inquiété Ochoa que sur une tête de près (32′). Très utile en pivot, le Réunionnais a livré une grosse bataille à Ricardo Faty. Pas toujours bien servi, pas toujours inspiré dans ses choix, il a été beaucoup plus discret après le repos. Néanmoins, il apparaît plus en jambes depuis deux semaines, à quelques journées de la fin du championnat, il était temps…

En Corse, raté ! Et de 5 : 5 matchs nuls de suite pour Bordeaux. Et de 7 : 7 rencontres sans la moindre victoire pour notre « équipe ». Bordeaux a encore lâché 2 nouveaux points après avoir mené au score, portant son total à 20 points abandonnés… 20 c’est aussi le classement de l’adversaire des Girondins ce soir. Les Marine & Blanc ont été incapables de battre cette équipe d’Ajaccio, lanterne rouge et condamnée à la Ligue 2. Légèrement dominateurs, nos joueurs ont ouvert le score, avant de s’arrêter de jouer, pour évidemment se faire rattraper… Restons-en là pour ne pas trop s’emporter contre des joueurs, pour la plupart indignes de porter notre maillot. Rendez-vous dimanche prochain pour la réception de Guingamp (dimanche à 17h) dans le cadre de la 34ème journée de L1, pour enfin une victoire ? Rien n’est moins sûr … Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire