Pedro Miguel Pauleta, l’Aigle des Açores, l’un, si ce n’est le meilleur attaquant girondin de ces dix dernières années a choisi son camp. Il supportera le Benfica Lisbonne lors de cette double confrontation entre le club lisboète et les Girondins de Bordeaux. Interrogé par Eurosport, l’ex-star girondine nous raconte son passé, son rôle au sein de la FPF (Fédération Portugaise de football) et compare les adversaires de ce soir.

Former Portugal soccer player Pauleta attends the Europa League second leg soccer match between Paris St Germain and Benfica at Parc des Princes stadium in Paris

En bref, Pauleta nous apprend…

1) …qu’il suit toujours le club (ou qu’il a écouté la conférence d’avant-match de Rudi Garcia) et évoque la passe difficile des girondins qui affrontera une équipe en pleine confiance.

« C’est une rencontre intéressante entre deux bonnes équipes. Le Benfica traverse une excellente période alors que Bordeaux n’est pas dans sa meilleure phase. Mais c’est une équipe difficile à jouer. »

2) … qu’à l’heure de trancher entre les deux clubs, son passé bordelais ne joue que peu dans la balance.

« Mon cœur est portugais et il balance pour les clubs portugais, plus encore compte tenu de mes responsabilités. Mais je ne cache à personne que je garde une affection toute particulière envers les Girondins de Bordeaux. C’est un club qui m’a beaucoup aidé, où j’ai passé de très bons moments. »

3) … que nous avons récupéré l’étiquette des rennais.

« La qualité technique, le Benfica est très fort dans ce domaine. Il possède de nombreux joueurs de haut niveau, internationaux. Bordeaux est une équipe qui a des qualités différentes, plus physiques. C’est une formation athlétique. »

4) …que le portugais garde contact avec le club au scapulaire ou plutôt que le club garde contact avec lui :

« Il m’arrive de discuter avec Jérôme Bonnissel par exemple. Parfois, on m’appelle pour me prendre des renseignements sur certains joueurs, oui… Mais je ne vais pas en dire plus ! (rires) »

5) …d’autres choses : ICI

Sourceeurosport.fr

Crédit photo : Sport24.fr



Laisser un commentaire