FC Girondins de Bordeaux 1-1 FC Lorient (30ème journée de Ligue 1)

Les joueurs alignés : Carrasso – Mariano, Sané, Planus, Trémoulinas – Sertic, Plasil (cap) – Saivet, Obraniak, Maurice-Belay (Faubert 73′) – Diabaté

Bordeaux devait s’imposer contre Lorient ce soir pour pouvoir croire encore à un remake du printemps dernier, et espérer accrocher l’Europe par le biais du championnat. Tenus en échec par les Merlus 1-1, les girondins ont sans doute perdu leurs dernières illusions.

La trève a fait du bien aux Bordelais, dominateurs, réalisant de bons mouvements et mettant en danger Fabien Audard à plusieurs reprises. Meilleurs qu’à Toulouse (mais pouvont-on être pire ?), les Marine et Blanc ont comme toujours manqué de réalisme devant le but adverse. La première demie heure a été très encourageante, mais à l’image de Saivet à la 16ème minute, les Girondins ont multiplié les mauvais choix. Notre numéro 20 qui avait l’occasion d’ouvrir le score a voulu chercher Diabaté, gâchant ainsi une opportunité en or… Ses coéquipiers n’ont pas été plus brillants, puisque ni Obraniak, ni Diabaté, ni Maurice-Belay ne sont parvenus à trouver la faille dans ce premier acte. Petit à petit Lorient est monté en puissance et c’est presque logiquement qu’Aliadière, laissé libre de tout marquage aux 6 mètres, allait ouvrir le score à la 42ème minute (0-1). Juste avant de rentrer aux vestiaires, Henri Saivet se fera encore remarquer, en loupant sa reprise du gauche, alors qu’il avait le but grand ouvert..

Bien rentrés dans la seconde période, les Girondins ont tout tenté pour renverser la vapeur ! Ils n’ont en effet pas baissé les bras, mais le portier breton a longtemps semblé irrésistible. Obraniak sur coup franc, Sertic d’une jolie frappe, Diabaté de près, tous ont buté sur le dernier rempart morbihannais. Comme souvent dans ces cas-là un but contre le cours du jeu peut arriver, heureusement Carrasso sortait le grand jeu devant Aliadière qui avait profité d’une grossière erreur de Planus (62ème). Le temps passe et le manque de réussite reste, mais il est aussi et surtout la conséquence de l’incroyable et habituelle maladresse des Girondins dans la zone de vérité. Dans ce duel portuaire ce sont nos joueurs qui ont pêché dans la finition, Cheick (72ème) et Ludo (77ème) ont notamment eu la balle de 1 partout mais l’un comme l’autre ont mal maitrisé leur lob. Faubert entré en jeu en lieu et place d’un NMB aux stats désespérement vierges, a apporté un second souffle nécessaire dans cette fin de match. C’est d’ailleurs sur l’un de ses centres qu’Audard, parfait jusqu’ici, relâchait un ballon anodin. Une offrande que ne manquera pas de concrétiser Ludovic Obraniak qui égalise à la 88ème (1-1). Un cadeau qui nous rappelle celui offert par Jérémie Janot l’an passé sous le maillot lorientais lui aussi (un pénalty stupidement concédé sur… Obraniak). On en restera là, Bordeaux et Lorient se quittent sur un score de parité 1-1.

Les Girondins, volontaires mais maladroits, doivent se contenter d’un point, certes mérité mais « offert » par le portier lorientais… Un point qui ne change finalement pas grand chose à notre situation, nous sommes toujours 9ème (voir le classement ICI), Nice et Lille qui joueront demain, peuvent creuser un peu plus l’écart.

Ce soir, l’inefficacité a été criante, c’est malheureusement une triste habitude, surtout à domicile. Elle se résume en un chiffre puisque les 11 joueurs de champ présents aujourd’hui pèsent 6 buts à Lescure cette saison (Obraniak 4, Saivet et Diabaté 1)… 6 buts en 15 rencontres de championnat !

 

© Photo IconSport



Laisser un commentaire