Paul Geroges NTEP / Andre BIYOKO POKO

Stade Rennais – FC Girondins de Bordeaux (26ème journée de Ligue 1) – Affluence : 16 833 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Pallois, Sané (c), Poundjé – Poko, Plasil (M-Belay, 66′), Khazri (Sertic, 83′)  – Saivet (Rolan, 45′), Kiese Thelin.

Buteur(s) : Khazri (77′)

Avertissement(s) pour Bordeaux : Kiese Thelin (31′), Carrasso (49′) et Chantôme (50′).

Neuf points séparent les deux équipes, leurs séries actuelles respectives sont à l’opposée. Alors que les Girondins ont enchainé deux victoires en championnat, les Rennais comptent quant à eux neuf matchs d’affilée sans victoire dans la compétition. Dans un Stade de la Route de Lorient à moitié vide, Willy Sagnol compte bien revenir en Gironde avec de nouveau une victoire à la clé. Le message est passé, puisque dès l’entame du match, les Bordelais jouent haut, ce qui permet à Mariano de tenter sa chance, trop mollement pour inquiéter  Costil (3′). Par la suite, le portier Rennais sort une belle parade pour dévier la grosse frappe de Khazri (6′). Il faudra attendre un peu pour assister à la première offensive bretonne, conclue par la tête de Pedro Henrique, direction la sortie de but (9′). Seulement deux minutes plus tard, l’équipe locale se trouve de nouveau dangereuse et… Ouvre le score ! Après un échange entre Toivonen et Doucouré, le milieu rennais trouve N’tep dans sa course, qui voit son tir, dévié légèrement pas Sané, tromper Carrasso… 1-0 pour Rennes (11′) ! Il y a beaucoup de rythme dans le jeu, et Mariano empêche le score de s’alourdir en sauvant une tête sur sa ligne lors d’un corner (18′). De longues minutes passent, et Khazri voit sa frappe trop écrasée, arrétée par Costil (32′). Les Girondins poussent, et, bien servi par Mariano, Saivet rate l’égalisation de peu suite à la très belle parade de gardien rennais, très en forme (39′). Alors que les bretons subissaient les attaques bordelaises, M’Bengue frappe au dessus, pour la dernière offensive des Rouge & Noir en première période (40′). L’autre latéral gauche du match, à savoir Poundjé, réplique en tirant en force à ras de terre, une frappe qui rase le poteau (41′). Les Marine & Blanc la veulent leur égalisation à la mi-temps, les offensives s’enchainent, le public attend avec impatience le coup de sifflet de l’arbitre pour voir leur équipe souffler ! Thelin obtient un coup franc à l’entrée de la surface, coté droit (43′). Khazri, spécialiste en la matière, s’en charge et cherche la lucarne en passant par dessus le mur… Costil, fidèle à lui même, se trouve sur la trajectoire ! Nous sommes dans le temps additionnel, et les Rennais sont proches de faire le break contre le cours du jeu : lors d’un contre très rapide amené par N’tep, Carrasso s’impose face à Toivonen (45’+1). A l’autre bout du terrain, Saivet voit sa tête passer à côté (45’+3). M. Lesage siffle la mi-temps, les deux équipes regagnent les vestiaires. Pourtant largement dominateurs, les Girondins entameront la seconde période avec un léger retard, 1-0.

C’est la reprise au Stade de la Route de Lorient ! Willy Sagnol a procédé a un petit changement durant la pause, puisque Rolan remplace Saivet, timide lors de la première partie. Le match reprend avec une grosse faute de Chantôme sur Konradsen, et écope du second carton jaune du match (49′). A noter que Carrasso a également été averti lors de ce moment d’arrêt, pour protestation. Le match tarde à réellement se relancer, les minutes passent et pas la moindre occasion ne se dessine. Il faudra attendre plus d’u quart d’heure pour voir la tête de Rolan passer au dessus du but (65′). L’entraineur bordelais procède alors à son deuxième changement : Plasil, un peu décevant ce soir, cède sa place à Maurice-Belay (66′). Les locaux se montrent dangereux pour la première fois dangereux depuis la pause, avec un corner suivi d’un cafouillage dans la surface girondine, mais la frappe de Toivonen est dégagée, et le danger écarté. Le tournant du match se trouve à un quart d’heure de la fin : Rolan, au duel avec Gelson Fernandes, subit un pied levé de la part du rennais pour l’arbitre… Penalty ! Ca parait extrêmement sévère pour les Rennais, puisque les ralentis prouvent l’inexistence de quelconque contact. Khazri pose le ballon au point de penalty et… prend Costil à contre-pied (77′) ! Les Girondins égalisent (1-1). Quelques minutes plus tard, le buteur tunisien est remplacé par Sertic (83′). La fin du match approche, on sent Bordeaux capable d’enfoncer le clou, mais c’est pourtant le contraire qui manque de se passer car Carrasso repousse une nouvelle tentative du suédois Toïvonen (88′). La dernière tentative des visiteurs est sur coup franc, Sertic voyant son coup de pied arrêté passer légèrement à côté (90′). Un peu après un but rennais refusé très justement pour une faute de Toïvonen sur le portier girondin (90’+1), l’arbitre siffle la fin du match. Les deux équipes n’ont pas réussi à se départager et se quittent sur le score final de 1-1.

Frustrant ! Au vue des stats, les Girondins méritaient de l’emporter, et repartent avec qu’un petit point, obtenu sur un penalty très discutable. Frappant 20 fois au but, soit deux fois plus que l’équipe de Montanier, les Marine & Blanc sont tombés sur un grand Costil. Point positif à retenir : il s’agit ce soir du 5ème match consécutif sans défaite en championnat pour l’effectif de Willy Sagnol. Espérons que les Girondins continueront cette spirale positive, dès la semaine prochaine pour la réception du Stade de Reims samedi prochain (sur beIN Sports à 20h). Comme l’a dit Khazri lors d’une récente interview (lire ICI) : le sprint final est lancé ! La lutte pour l’Europe s’annonce passionnante, et les Girondins se trouvent toujours dans la course (voir classement ICI). Marine & Blanc ALLEZ !



Laisser un commentaire