En janvier dernier, Jérôme Bonnissel a quitté son poste à la cellule de recrutement des Girondins. Un départ en plein mercato qui a bien montré un certain dysfonctionnement dans l’organigramme du club au scapulaire. Discret depuis, l’ex latéral gauche s’est confié à Sud Ouest ce jour… expliquant sa relation avec les derniers entraîneurs, donnant les raisons de ce départ, tout en pointant les erreurs commises par le FCGB, sans oublier de lancer un pique à Christophe Dugarry, spécialiste de la critique.

« Francis Gillot ? On a eu un gros différend que j’assume, sur la signature de Jérémie Bréchet, alors que nous avions convenu d’un commun accord avec le staff pour faire signer Civelli. (…) La relation avec Sagnol n’a rien arrangé mais je n’avais plus de discussions avec M.Triaud, il ne m’entendait plus. Je ne suis pas un pro Sagnol. Notre problème à la cellule de recrutement, c’est que les 5 ou 6 joueurs proposés en mai 2015 en présence de Sagnol et son staff n’ont pas été pris. Mes 2 priorités vont jouer l’Euro avec la Belgique : Denayer et Boyata. Je faisais des pieds et des mains pour Lemar, quand on a bougé c’était trop tard : idem pour Gillet ! J’ai toujours dit qu’on souffrait d’un manque de réactivité pour recruter. (…) [sur Dugarry] arrête de parler et montre nous ! »

Source : Sud-Ouest



Publier un nouveau commentaire