Enzo-CRIVELLI-01.10.2015-Rubin-Kazan-Bordeaux-Europa-League

Rubin Kazan 0-0 FC Girondins de Bordeaux 17 642 spectateurs

Les joueurs alignés : Carrasso – Guilbert, Yambéré (89′ Sané), Pallois, Contento – Chantôme, Saivet (c), Poko (58′ Khazri), Jussiê (58′ Plasil), Maurice-Belay – Crivelli

Avertissement pour Bordeaux : Crivelli (56′), Contento (62′)

Avec plusieurs cadres sur le banc (Rolan, Khazri, Sané, Plasil), Bordeaux se déplace donc à Kazan avec pour objectif de bonifier le point pris face à Liverpool (1-1), lors de la première journée.

La rencontre débute sans round d’observation, avec de bonnes velléités offensives côté bordelais. Ce sont cependant les Russes qui vont être les premiers en action avec un coup franc de Kambolov qui va venir frôler la barre de Carrasso (5′). Pas frileux malgré la température, le FCGB repart direct de l’avant, et Jussiê de la tête se crée une occasion, sur un bon centre de Maurice-Belay (7′). On se rend coup pour coup dans cette rencontre, à l’image d’une superbe frappe de Guilbert (14′) qui répond à une occasion de Portnyagin (11′). Après un quart d’heure équilibré et sans émotions, le Rubin Kazan va se montrer à son avantage, avec un tir dangereux de Kuzmin, repoussé par Carrasso, sur Devic qui, heureusement pour nous, tergiverse (28′). La plus belle occasion de ce premier acte sera pourtant bien pour les Girondins, avec un coup franc de Saivet aux abords de la surface, qui vient mourir sur la barre de Ryzhikov (34′). Le score n’évolue pas et la mi temps est sifflée sur ce score de 0-0, malgré une dernière opportunité pour Kanunnikov (44′).

Contrairement à la première période, la seconde débute difficilement pour les Girondins. Les Marine & Blanc mettent moins d’intensité et le Rubin Kazan semble mieux dans le coup. Les Russes tardent cependant à se montrer dangereux. Il faut attendre une frappe lointaine pour que Carrasso soit sollicité (54′), avant de voir Kanunnikov gâcher une énorme occasion, alors qu’il était seul au second poteau (57′). Dans la foulée, Khazri et Plasil font leur apparition et permettent aux Bordelais de respirer et de reprendre le jeu. Aligné seul en pointe, Enzo Crivelli va ensuite se créer deux grosses occasions, mais sa tête vient heurter la barre (65′), alors que sa reprise au premier poteau va fuir le cadre (69′). En supériorité numérique avec le rouge de Kisliak (80′), les Girondins font le siège devant les buts du Rubin Kazan, mais trop maladroits, trop timides, ne parviendront jamais à inscrire ce but si précieux… Score final : 0-0 !

Bordeaux n’avance pas… ou presque ! Avec un deuxième nul en autant de rencontres, le club au Scapulaire ne décolle pas dans cette poule B. Malgré tout, la situation n’est pas catastrophique, puisque Liverpool et Sion ont également fait match nul (1-1). Ce soir, il y avait malgré tout beaucoup mieux à faire. Les 3 points étaient à notre portée, mais jamais les joueurs ne sont parvenus à aller au bout de leurs actions et à marquer le but décisif … Un 0-0 qui laisse un goût amer et qui on l’espère ne sera pas pénalisant pour la suite. Allez Bordeaux !



Publier un nouveau commentaire