Avec son discours habituel entre ambition et réalisme, Cédric Carrasso fixe les objectifs de cette fin de saison dans les colonnes du quotidien Sudouest. La Coupe de France est évidemment en ligne de mire, mais notre gardien de but ne veut pas négliger le championnat, la 5è place étant toujours envisageable. Sa quête commence ce soir à 20h par la réception d’un adversaire direct, le FC Lorient.

Voici un extrait de l’interview de notre vice-capitaine :

Avez-vous encore assez de ressources pour réussir une fin de saison comme l’année dernière ?

« Il faut voir. C’est un peu une interrogation. Il y a eu beaucoup plus de matches difficiles cette saison, avec des changements de joueurs, des blessures, des départs. Nous possédons quelques certitudes mais pas assez pour pouvoir dire « il va se passer ça ». Mais si on arrive à se rapprocher de la 5e place et, pourquoi pas, aller faire un tour au Stade de France, ce serait une saison excellemment réussie. Compte tenu de notre jeunesse, de notre manque d’expérience, on pourra dire que l’on est en progrès. »

La Coupe de France ne risque-t-elle pas de monopoliser votre énergie, au détriment de la L1 ?

« Je ne pense pas. Des finales, j’en ai vécu quelques-unes. Tant que vous n’y êtes pas, ça n’est pas perturbateur. On ne peut pas se focaliser sur la coupe. Ce serait une très mauvaise réflexion que de se dire « on ne joue que la coupe. » On ne peut pas car c’est trop indécis, trop particulier, avec un tirage au sort par nature très aléatoire. »

Ne craignez-vous pas de revivre la même chose qu’en 2010, où vous aviez tout perdu ?

« C’était un autre contexte. En 2010, on avait une équipe capable de tout gagner mais qui a complètement explosé en vol. Si on avait vraiment joué à notre niveau, si on avait été concentré, on aurait été capable de tout gagner. Cette année, même concentré, on sait que l’on ne gagnera pas tout parce qu’il y a meilleur que nous. »

Dans l’entretien que vous pouvez lire en intégralité ici, l’Avignonnais revient également sur la défense bordelaise et notre parcours européen, qui lui donne évidemment envie de retourner goûter aux rencontres continentales !

Concernant son avenir, s’il refuse de répondre à la question cette fois-ci, notre numéro 16 a récemment confié à plusieurs reprises, prendre le temps de la réflexion en fin de saisonEtant très bien au club et ayant la volonté de découvrir le nouveau stade, il pourrait se laisser convaincre de poursuivre l’aventure, et de finir sa carrière sous notre maillot. Il faudrait pour cela que les dirigeants montrent un peu d’ambition, en s’inspirant de Cédric par exemple…

Rebâtir une ossature autour de Carrasso est une idée qui plairait à bon nombre de supporters girondins…

Source : sudouest.fr



Laisser un commentaire