Un de nos joueurs qui ne sait pas encore quel est son avenir !

 

Un cas parmi d’autres

Lié encore deux ans avec les Girondins de Bordeaux, Anthony Modeste commence à sérieusement se poser des questions sur son avenir. S’il place toujours le club au scapulaire au centre de ses priorités, l’attaquant de Bordeaux sait que les années passent et qu’à 24 ans il a besoin de trouver enfin un club qui fasse de lui un vrai titulaire. Ce club, cela pourrait être Bastia, qui s’est rapproché des Girondins, mais pour l’instant Modeste n’a eu aucun retour de ses dirigeants. « Je souhaite d’abord m’imposer à Bordeaux. J’ai vécu une saison compliquée et je suis revanchard vis-à-vis de ça. Je voudrais montrer que je peux apporter à Bordeaux. Mais je ne peux pas me contenter de bouts de matches. Personne ne m’a parlé de rien », regrette Anthony Modeste, dont la situation pourrait encore évoluer avant la fin du mercato.

(Source : foot01)

Alors que le mercato d’été a démarré depuis le 13 Juin et que nous sommes à la fin du mois de Juillet, rien n’est encore décidé pour beaucoup de clubs français dont le notre. Mis à part Paris qui avec son budget navigue comme il veut, les autres clubs de L1 moins pourvus financièrement gère tant bien que mal cette période quand ils ne sont pas dans le flou financier.

La reprise des entraînements est déjà bien amorcée, les matchs amicaux également, les staffs techniques en pleine recherche de leur équipe et de leur jeu… Mais voilà, le mercato se termine le 4 septembre alors que le premier match de championnat se déroule le 11 Août.

Faire démarrer le championnat avant la fin du mercato c’est d’une logique que je n’arrive pas appréhender celui-ci ayant déjà démarré deux mois avant !

Imaginons que le Premier Ministre mette deux mois pour constituer son gouvernement !

Mais dans les instances du football on doit trouver très bien qu’un joueur tire sa révérence à la 4ème journée de L1 pour aller voir ailleurs 2 mois et demi après le début de la période des transferts. C’est d’une rigueur implacable.

Si on prend le cas de notre club un certain nombre d’incertitudes plane coté joueurs ! Modeste assis entre 2 chaises qui mijote sur son avenir, que cela commence à énerver et cela se comprend. De même pour Sertic qui se trouve dans la même situation.

Et pour Gouffan, Plasil, Trémoulinas, Carrasso, Ciani… qui peut nous certifier que début Septembre certains ne vont pas partir ?

Comment commencer un travail avec les joueurs et le staff technique dans ces conditions d’incertitude. Le football serait-il donc une activité où la rigueur, le sérieux, la logique seraient superflus et l’improvisation la règle.

Nos nageurs par exemple pour les J.O se préparent pendant 4 ans pour la compétition et nous on bricole pendant la compétition !

Quelques indications simples pour permettre aux joueurs et aux entraîneurs de bien préparer la saison.

  • D’abord raccourcir cette période de transfert qui n’en finit pas.
  • La terminer avec le début des matchs amicaux.
  • Démarrer le mercato d’été le 1er Juin ce qui laisserait une période de 1 mois et demi. Cela ne perturbe pas la fin du championnat. Et c’est largement suffisant pour les clubs.

Ce qui éviterait certainement des transferts de dernière minute. Et limiterait les jeux plus ou moins occultes où on annonce par exemple un joueur dans trois clubs différents de L1, avec aussi un départ dans un autre pays pour finalement échouer au Qatar ou en Arabie Saoudite !

  • Mais au moins que ce marché des transferts soit fixé avant le début du championnat !

Le Foot avec le comportement de l’Equipe de France, l’Argent des clubs (voir en annexe), les salaires démesurés des joueurs, l’Arbitrage, a un certain nombre de casseroles qui le dévalorisent dans l’opinion publique. Ce mercato d’été s’y ajoute et donne l’impression d’un marché improbable, flou, où le joueur ressemblerait à un spectateur passif de match de tennis, et où seul l’argent serait la variable de décision !

Il serait quand même logique pour le respect du football et du championnat, pour les joueurs, pour l’encadrement technique, la gestion du club mais aussi pour les supporters qui s’investissent dans le soutien de leur équipe que tout soit validé et définitif le plus tôt possible au moins avant à la première journée de championnat !

Annexe financière

D’après les estimations de FranceFootball, le club le plus riche est bien entendu le PSG avec un budget de 300 Millions d’euros suivi par LYON 145.

Les Girondins déjà sont loin du compte avec 75 M (5ème budget) et ne parlons pas des budgets des moins pourvus aux alentours de la vingtaine de millions ! C’est un grand prix de F1 avec sur la ligne de départ de la Ferrari à la Twingo. Heureusement des fois les grosses cylindrées tombent en panne !

Bordeaux n’a pas trop à se plaindre avec le groupe M6 qui participe au financement du stade. Mais pour pouvoir rivaliser dans le haut du tableau régulièrement ce budget est un peu juste et bien en dessous des 4 premiers.

Le groupe M6 n’est pas une société anodine. Son chiffre d’affaire de 2011 est de 1,42 milliard d’euros. M6 comble le déficit du club depuis que les Girondins ne jouent plus la Ligue des Champions. Mais ce déficit n’est pas astronomique grâce a une bonne gestion .

Financièrement Paris est hors d’atteinte et l’argent ne fait pas tout. Mais il y a certainement quelque chose à faire par le groupe M6 pour donner aux Girondins ce club historique, les moyens de revenir dans le peloton de tête de la L1. Au moins dans l’immédiat une bouffée d’oxygène. Si les dirigeants de M6 ont de l’ambition pour leur groupe, ils doivent aussi en avoir pour notre club qu’ils ont acheté et qui leur a permis certainement de s’insérer dans la diffusion des matchs de football !

Et n’oublions pas dans 3 ans le nouveau stade il faudra un grand Bordeaux pour le remplir !

Allez Bordeaux !

JC



Laisser un commentaire