Diabaté

Lors d’une interview pour le site officiel du club, Cheick Diabaté (25 ans), qui souhaite enchaîner avec Bordeaux après la victoire en Ligue Europa jeudi dernier face à l’APOEL Nicosie, parle de sa grosse détermination. L’attaquant malien qui est devenu l’atout offensif de Francis Gillot évoque sa préférence pour le jeu aérien.

Voici un extrait des propos du n°14 girondin :

Tu as eu l’air de vivre la première mi-temps très intensément sur le banc. Etais-tu extrêmement motivé à ton entrée ?
J’avais une grosse motivation, mais cela me paraît normal. Si j’entre à ce moment-là, c’est signe que le coach me fait confiance. Je veux toujours être à la hauteur de cette confiance. Je suis entré dans cette partie avec l’envie de gagner. Je voulais apporter à l’équipe pour remporter cette victoire. Certes, cela a pris du temps, mais nous y sommes parvenus. Cette victoire, c’est l’essentiel.

Ressens-tu sur le terrain que tu es devenu un danger permanent pour les défenses adverses ?
J’essaye de tout faire pour être dangereux. Sur chaque ballon, je fais mon possible pour être une menace pour l’adversaire. Je cherche à jouer collectivement. Tous les joueurs dans notre équipe ont des qualités propres. Nous pouvons faire la différence tous ensemble. A un moment donné, chacun doit apporter individuellement quelque chose. Je me tiens à cela lorsque je suis sur le terrain. C’est pour cela que je tente beaucoup de choses. Je fais beaucoup d’efforts, j’essaye des choses différentes. Je me crée beaucoup d’occasions grâce à cela. Pour être dangereux devant le but, il y a des efforts importants. Le footballeur n’est rien sans travail.

As-tu un geste fétiche devant le but ?
Je raffole des beaux centres où je peux placer une tête. Une belle tête qui finit au fond des filets, cela me rend très heureux. Plus heureux encore qu’un autre but. Je ne me l’explique pas mais je préfère ce genre d’actions. J’ai toujours adoré le jeu aérien.

Pour lire l’intégralité de l’interview, cliquez ICI.

Source : Girondins.com



Laisser un commentaire