Victoire Bordeaux

Après la belle partie que les joueurs des Girondins de Bordeaux nous ont livré vendredi soir à l’occasion de la finale de la Coupe de France, le sourire était sur tous les visages. En effet, avec le gain de cette Coupe de France 2013, les Marine & Blanc ont rempli l’objectif qu’ils s’étaient fixés depuis quelques mois, et permettent au club de rajouter un trophée à son palmarès. Bien évidemment, au terme de ce match, les joueurs girondins ont été très sollicités et ont fait de multiples déclarations pour exprimer ce qu’ils ressentaient. La joie prédominait dans les paroles des joueurs du club au scapulaire après avoir remporté l’édition 2013 de la prestigieuse Coupe de France.

Tout d’abord, le capitaine des Girondins : Jaroslav Plasil, qui pourrait avoir vécu son dernier match sous le maillot Marine & Blanc était impressionné et vraiment « fier » pour le club et pour tous les supporters bordelais : « C’est une grande fierté pour tous les supporters qui sont venus, c’est magnifique. C’est impressionnant, je n’ai jamais vécu ça. On va savourer. On n’a pas fait un grand match mais on retient la victoire. ». Il ajoute plus tard : «Voir tous ces supporters heureux, c’est super ! Je pense aussi aux employés du club. Pour moi, c’est mon premier vrai trophée, parce que le Trophée des Champions en 2009…».

Le vice-capitaine du club au scapulaire : Cédric Carrasso avoue avoir la sensation d’avoir accompli avec ses coéquipiers la « mission » qu’ils avaient à remplir et est très fier de cela : « On ressent de la fierté mais aussi le sentiment du devoir accompli. Ça fait 2 ans qu’on a un groupe qui n’est pas vraiment taillé pour jouer les premiers rôles. Mais on fait notre chemin.  On essaie de se battre avec nos moyens. C’est une belle récompense pour les Bordelais. ». Il a ensuite ajouté lors de la présentation du trophée à Bordeaux : « Nous avons la satisfaction du devoir accompli non sans difficulté. Nous allons d’abord nous concentrer sur les vacances. Nous penserons à la saison prochaine par la suite. Voir autant de monde cet après-midi est une réelle fierté pour nous. Depuis deux ans, ce groupe fait son chemin. Nous nous battons avec nos moyens. C’est une belle récompense pour le Club, la ville et tous ceux qui aiment Bordeaux ».

Sur le départ aussi, le pur produit du centre de formation des Girondins de Bordeaux : Benoît Trémoulinas était sous l’emprise de la magie de la Coupe et vraiment heureux de cette victoire :  « C’était un match difficile. C’était une très belle finale, tout le monde s’est régalé, c’est magique ! C’était le seul trophée qui me manquait en France, donc la boucle est bouclée. C’est quelque chose d’unique dans une carrière. ». Un rêve s’est donc réalisé vendredi soir sur la pelouse du Stade de France pour le n°28 bordelais, qui a maintenant tout gagné en France avec son club formateur : « Il faut dire que c’est mythique. C’est un rêve qui se réalise, après un parcours souvent douloureux, à l’extérieur. Nous avons été souvent critiqués, nous avons eu des hauts et des bas. Mais nous sortons une saison honorable vu notre effectif».

Nicolas Maurice-Belay évoque aussi l’importance que le public bordelais aura eu, il a une grosse pensée pour les supporters : « C’est vraiment énorme. Je n’avais jamais vu ça. Avoir un tel public pour nous, c’est génial. La saison n’a pas été facile et ils nous ont toujours soutenus. Ils le montrent encore aujourd’hui. Gagner une finale de Gambardella et de Coupe de France en même temps, c’est la meilleure fin de saison possible. Pour le Club, il n’y a rien de plus beau. Nous espérons pouvoir gâter nos supporters la saison prochaine en faisant un peu mieux en championnat. ».

Tout comme son coéquipier, Grégory Sertic rend hommage au public Marine & Blanc : « Cet hommage du public, c’est beaucoup d’émotions. Ils nous ont suivis toute l’année et pouvoir leur offrir un trophée, c’est superbe. Surtout la Coupe de France que le Club n’avait pas gagné depuis 1987. Pour le staff, les joueurs, le Président, le public, c’est une émotion incroyable. C’est bien pour le Club. Nous partons sur de très bonnes bases pour la saison prochaine. La fête a été belle, très tranquille, avec modération (sourire). Ce soir, nous sommes en vacances, nous allons plus nous lâcher ! »

L’homme de cette fin de saison à Bordeaux : Cheick Diabaté, lui, était sur un nuage. Auteur d’un doublé lors de cette finale, il offre ce trophée à tout un peuple : « Ça fait vraiment plaisir, on a fait beaucoup d’efforts avant d’en arriver là. Si on en est là, ce n’est pas pour rien. Il fallait gagner la finale, on l’a fait. C’était un truc de fou, incroyable ! J’avais vraiment envie de gagner cette Coupe ! Cheick Diabaté reste toujours costaud mentalement.  Je suis fier de ce qu’on a fait. Bordeaux mérite cette Coupe. Comme on dit, ce n’est pas le départ mais l’arrivée qui compte. Il faut toujours bien terminer.  Rater un penalty, ça ne fait pas plaisir, c’est sûr. Mais après, il faut rester dans le match, être costaud mentalement. Je suis quelqu’un qui ne baisse jamais les bras. ».

Les membres du staff des Girondins de Bordeaux se sont aussi exprimés après ce succès, a commencé par l’entraîneur Francis Gillot« A chaque fois qu’ils ont marqué, on a eu des moments difficiles. La victoire est logique, souffle le coach bordelais. C’était un beau match, les occasions les plus nettes étaient pour nous. Après le penalty raté, on a baissé un peu la tête, c’est une question de mental et c’est pour ça que ça s’est équilibré. C’est une bonne chose pour le club car ça faisait longtemps qu’on n’avait pas gagné cette coupe. ». L’un de ses adjoints : Alain Bénédet a également réagit à cette victoire : « C’est un vrai plaisir. Je pense à Francis (Gillot). Cette Coupe de France, c’est une forme d’aboutissement dans sa carrière d’entraîneur. J’ai la chance de partager cela avec lui mais aussi avec un grand club comme Bordeaux. Nous sommes là depuis deux ans et je pense que nous avons fait un bon parcours. Nous espérons vivre de belles choses la saison prochaine […] Nous partageons cette communion avec le public mais aussi avec tous les salariés du Club. Ils étaient tous derrière nous toute l’année et dans ce parcours en Coupe. Pouvoir partager tout cela, c’est merveilleux ! ».

Enfin, le président : Jean-Louis Triaud et le maire de Bordeaux : Alain Juppé étaient eux aussi aux anges après avoir remporté cette finale. Le président bordelais comme à son habitude a réagit avec un peu d’humour mais avoue être réellement soulagé : « Il y a du plaisir et du soulagement, car on a failli tout gâcher. Heureusement, on a trouvé les ressources pour éviter la prolongation. On avait décidé qu’on ferait le maximum pour gagner. Les critiques, on adore ça ! Plus on nous critique, plus ça nous excite ! On doit être un peu maso ». Le maire, quant à lui avoue avoir vibré durant toute la finale et déclare qu’à Bordeaux, c’est toujours la « bonne humeur attitude » : « J’ai vibré jusqu’au bout car il a fallu attendre la fin pour se libérer. On est tous très heureux, c’est formidable pour l’équipe et la ville ! On fêtera ça demain et comme l’on sait, à Bordeaux c’est toujours dans la bonne humeur ».

Voilà, les Girondins de Bordeaux ont remporté ce trophée tant espéré !

MERCI LES GARS, ET BRAVO !

SourcesRmcsport.frMaxifoot.frLequipe.fr et Girondins.com



Laisser un commentaire