Cheick Diabaté (05.03.16 - Girondins de Bordeaux - GFC Ajaccio)

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Lorient (3-0).

Le joueur AG du match :

Cheick DIABATÉ (8/10) : A quelques semaines de la fin de son contrat, Cheick Diabaté a marqué les esprits ! Le Malien est en effet élu homme du match par la Rédaction, grâce à sa passe décisive et son doublé. Après avoir commencé la rencontre par une passe en profondeur ratée (4′) et une glissade gag sur une frappe (11′), notre attaquant a enfilé son costume de héros. Collectif, il offre à Malcom l’ouverture du score (12′) avant de faire parler son sens du but, du gauche après une « roulette » (21′), puis du droit sur un excellent service de Plasil (48′). Intéressant dans le jeu (6′ 33′ 60′) et auteur de plusieurs dégagements défensifs (16′ 43′), il a réalisé une prestation très aboutie. De là à prolonger son contrat ? Mystère… Quoiqu’il en soit, avec 10 buts en 15 titularisations, il confirme son excellent ratio. Entré à sa place, Enzo Crivelli (77′) s’est montré sur quelques mouvements, mais n’a pas eu d’occasion à se mettre sous la dent. 

L’équipe :

Jérôme PRIOR (5/10) : Très sollicité à Troyes samedi dernier, Jérôme Prior a été nettement plus tranquille lors de cette rencontre. Notre gardien a été au chômage technique ou presque. Seules deux frappes à capter, mais ni Moukandjo (25′) ni Cabot (38′) n’avaient mis les ingrédients nécessaires pour le tromper. Serein dans les airs (65′), mais pas toujours au pied (30′), il a vu les autres tentatives lorientaises fuir le cadre (69′ 71′ 72′). Un bon clean sheet, qui sera sans doute difficile de confirmer mercredi face à Paris. 

Mathieu DEBUCHY (5/10) : Engagé dans une course poursuite pour une place à l’Euro, Mathieu Debuchy devait se montrer ce soir. La mission est moyennement réussie… Dans l’intention et dans l’envie, pas de doute, notre latéral avait faim et a beaucoup donné. Ses montées n’ont pas toujours été exceptionnelles (11′ 78′), mais il n’a pas chômé. Un joli saut pour ouvrir le chemin du but à Diabaté (21′) et une tête repoussée par Lecomte (75′) à mettre à son actif. Défensivement, le joueur prêté par Arsenal laisse une impression mitigée. De très bonnes interventions (17′ 33′ 44′ 48′ 88′), 13 ballons gagnés, mais aussi quelques « couacs ». Il a notamment commis pas moins de 6 fautes, et s’est fait prendre quelques fois trop facilement à défaut (6′ 55′).

Frédéric GUILBERT (6/10) : Devenu incontournable depuis plusieurs mois, Frédéric Guilbert était de nouveau titularisé dans l’axe de la défense bordelaise ce soir. Appliqué, le numéro 26 du FCGB n’a pas eu à forcer son talent. Souvent juste dans ses interventions (6′ 10′ 23′ 36′ 42′ 66′ 84′), il a facilement muselé des attaquants lorientais, il faut le dire très discret, malgré une petite frayeur (44′). Plusieurs montées balle au pied pour au final perdre le ballon et quelques ouvertures imprécises viennent nuancer son bon bilan. 

Nicolas PALLOIS (6/10) : Comme son acolyte, Nicolas Pallois a fait le travail sans difficulté. Serein, rapide et dur sur l’homme, c’est le défenseur que l’on a connu avant sa blessure, et celui qui nous a beaucoup manqué pendant de longs mois. Devancé sur quelques attaques des Merlus (25′ 37′), il a souvent régné en maître dans les duels (3′ 24′ 34′ 50′ 75′) et fait parler son jeu de tête (59′ 83′). Un domaine aérien qui lui a également servi offensivement, puisque c’est lui qui offre le but du break à Cheick Diabaté en reprenant le corner de Valentin Vada (21′). Quel plaisir de le retrouver ! 

Diego CONTENTO (5/10) : Papa d’un deuxième enfant depuis quelques jours, Diego Contento a fêté cela par une victoire, mais d’un point de vu personnel, nous l’avons connu meilleur. Concentré, il a pourtant plutôt bien tenu son couloir (18′ 35′ 58′ 63′), mais a eu un peu plus de mal lorsque Ndong est venu décrocher dans sa zone (38′). Propre sans être exceptionnel défensivement, il s’est montré appliqué dans ses transmissions (92% de passes réussies), mais beaucoup moins dans ses centres… Les deux seules fois où il s’est retrouvé en position d’apporter quelque chose offensivement, il a gâche les munitions (32′ 58′)…

Clément CHANTÔME (6/10) : Pour ce qui sera sans doute l’une de ses dernières rencontres sous le maillot girondin, Clément Chantôme s’est montré à son avantage lors de ce Bordeaux-Lorient. Titularisé en pointe basse du milieu de terrain, l’ancien Parisien a pris le meilleur sur l’entre-jeu des Bretons. D’entrée (8′ 10′ 15′), notre numéro 11 a gagné ses duels dans le cœur du jeu et il a apporté la solidité et l’équilibre qu’il manquait à l’équipe lors du précédent match. 71 ballons touchés, 9 récupérés, 93% de passes réussies, les statistiques parlent pour lui. Il aurait pu encore plus apporter en prenant un peu plus de risques et en jouant un peu moins vers l’arrière, une chose dont il a un peu trop abusé ce soir.

Jaroslav PLASIL (7/10) : Décidément Lorient lui va bien ! Buteur face aux Merlus en Coupe de la Ligue en Janvier dernier, Jaroslav Plasil s’est de nouveau mis en évidence face aux Bretons ce samedi. S’il n’a pas fait trembler les filets, le Tchèque s’est offert une passe décisive en décalant parfaitement Diabaté sur le 3-0 (49′). En récupérant le ballon puis en le transmettant au Malien, notre capitaine a également été à l’origine de l’ouverture du score. Placé plus haut qu’à Troyes, il a été brillant dans l’utilisation du ballon et l’orientation du jeu (20′ 27′ 32′ 58′). Indispensable rampe de lancement, même si lui aussi s’est souvent contenter de jouer latéralement ou vers l’arrière… Une fin de rencontre un peu plus pénible pour Jaroslav Plasil, sans doute fatigué par les efforts fournis précédemment. 

Valentin VADA (5/10) : Comme son capitaine, Valentin Vada a profité de la présence de Clément Chantôme pour évoluer plus haut sur le terrain. Moins régulier que ses partenaires, l’Argentin a joué sur courant alternatif sur la pelouse du Matmut Atlantique. C’est dommage, car quand il a accéléré il a démontré toutes les qualités qu’on lui connait. Auteur d’une superbe frappe détournée par Lecomte (21′), il a été décisif en frappant la corner qui a suivi et qui a abouti au but de Diabaté (21′). Si plusieurs de ses actions auraient mérité un meilleur sort (29′ 77′), il a aussi fait beaucoup de mauvais choix. Au total, notre milieu de terrain aura perdu pas moins de 15 ballons dont quelques uns qui ont mis en danger son équipe derrière (45′ 59′)… Moins précis (75% de passes réussies) et présent que lors de ses débuts en pro. Une petite baisse de régime loin d’être dramatique et un match qui reste correct malgré tout.

MALCOM (7/10) : De l’or ou du velours ! Techniquement impressionnant (23′ 44′ 58′ 71), Malcom est en train de confirmer petit à petit tous les espoirs placés en lui. En bon Brésilien, notre jeune attaquant fait le spectacle et en plus ce soir : il marque ! Bien servi par Diabaté, il a ouvert le score (12′) et ainsi marquer son premier but en Ligue 1. Déjà très bon à Troyes samedi dernier, il s’est de nouveau distingué, avec un coup franc superbement détourné par Lecomte (28′), ce même gardien qui a dû intervenir pour le priver d’un doublé (60′). Après avoir mis au supplice la défense lorientaise il a cédé sa place à Thomas Touré (83′). Notre numéro 13 aura fait une entrée intéressante… défensivement parlant ! 

Diego ROLAN (5/10) : Double buteur à Troyes, Diego Rolan n’a pas eu la même réussite face à Lorient. Il faut dire que l’Uruguayen a eu deux fois moins de temps pour se mettre en évidence puisqu’il est sorti blessé peu de temps avant la mi-temps. Avant de sortir du terrain, notre attaquant avait su se montrer à son avantage sur quelques coups (2′ 6′ 11′ 28′), même s’il a souffert de la comparaison avec Malcom ou Diabaté. Entré à sa place, Adam Ounas (6/10) a apporté quelque chose en plus. Même s’il n’a pas marqué, le Franco-Algérien a considérablement embêté la défense lorientaise, souvent obligée d’intervenir illicitement. Un tir contré (52′), un superbe décalage pour Malcom (65′), un décalage intelligent (78′) et quelques courses folles (85′ 87′) pour se mettre en évidence. Plus collectif que lors de ses derniers matchs, même si un relent d’individualisme est souvent vite arrivé avec lui (88′).

En dominant facilement Lorient (3-0), sous l’impulsion de Cheick Diabaté ou de Malcom, Bordeaux met fin à une longue période sans gagner à domicile. Il fallait en effet remonter au 30 Janvier et à une large victoire (4-0) face à Rennes pour voir les supporters du Matmut Atlantique partir avec le goût du succès. Si elle fait plaisir cette rencontre ne change fondamentalement rien à cette saison ratée. L’espace de 90 minutes, les Girondins ont prouvé qu’ils pouvaient jouer au ballon, être solides et réalistes… 3 points intéressants plus qu’importants, même si l’adversité du soir n’était pas forcément présente. En effet, Lorient n’a pas fait grand chose pour repartir avec des points, mais on a tellement été dans cette situation, que l’on ne s’en plaindra pas. Prochain rendez-vous mercredi (20h30) avec le match en retard à disputer face à Paris. Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Publier un nouveau commentaire