Andre Poko

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Larnaca (3-0).

Le joueur AG du match :

André POKO (7/10) A tout Seigneur, tout honneur ! Premier buteur de l’histoire européenne du Nouveau Stade, André Poko est également le premier joueur AG de la saison. Auteur d’une bonne préparation, le Gabonais a justifié sa titularisation du soir en étant très généreux sur le terrain. Pas toujours précis, il a pourtant donné le tempo à cette équipe girondine, et a eu le mérite de délivrer le public avec un but opportuniste de la tête (53′). Notre numéro 17 avait déjà tenté sa chance en première période, sans réussite (35′). Présent à la récupération et actif à la construction, André Poko débute très bien ce nouvel exercice, pourvu que ça dure…

L’équipe :

Cédric CARRASSO (6/10) : S’il est sauvé par sa barre en fin de rencontre (82′), Cédric Carrasso a su répondre présent durant cette rencontre. Peu sollicité, le gardien girondin a fait les arrêts qu’il fallait, sur la frappe flottante de Tomas (27′), la tête de Catala (32′) ou l’action d’Ortiz (67′). Solide et imperturbable dans les airs, Grégory Sertic a pu le constater (76′), le portier des Marine & Blanc réalise un clean sheet d’entrée, de bonne augure !

Frédéric GUILBERT (6/10) : Milan Gajic trop juste, Frédéric Guilbert se voyait offrir une chance de briller ce soir pour sa toute première rencontre européenne, c’est réussi ! A le voir jouer, on a souvent l’impression qu’il a des années de professionnalisme derrière lui. Solide derrière, intéressant techniquement, il n’a pas hésité à prendre son couloir, et à se créer l’une des plus belles occasions de la première période (13′). Déjà intéressant en fin de saison dernière, il se pose comme un remplaçant crédible de Mariano.

Grégory SERTIC (6/10) : Le voir capitaine, on s’y attendait, le voir démarrer en défense centrale, un peu moins ! Comme souvent quand il est à ce poste, Grégory Sertic s’est montré à la hauteur. Même si l’adversité n’était pas exceptionnelle, le Franco-Croate a très régulièrement pris le dessus sur les attaquants chypriotes. Bien placé et vigilant, difficile de lui reprocher quelque chose, si ce n’est une tendance à un peu trop abuser du jeu long. Mis KO par Carrasso (76′), il a terminé la tête bandée, mais ça n’a pas eu l’air de le perturber.

Nicolas PALLOIS (5/10) : Blessé pendant l’avant-saison, Nicolas Pallois n’a pas semblé être à 100% contre Larnaca. S’il a fait parler sa puissance et son jeu de tête par intermittence, le gaucher a aussi été un peu en dedans par moment. Trop tendre devant Alves (16′), il a également connu quelques soucis de placement (67′ 82′). Sans être catastrophique, on l’a connu meilleur.

Maxime POUNDJÉ (5/10) : Titulaire sur le flanc gauche de la défense, Maxime Poundjé a beaucoup, beaucoup couru. Si ce ne fut pas toujours à bon escient et qu’il a connu de nombreuses approximations, il a également su apporter le danger devant le but de Larnaca. A l’origine de l’action de l’ouverture du score (53′), il a tenté sa chance à deux reprises sans succès : sur la dernière action, il doit mieux faire (90′). Défensivement, il a peu été mis en danger et même s’il a un temps de retard sur l’action d’Ortiz (82′), il dévie le ballon du bout du pied sur la barre. Rarement étincelant sous le maillot au scapulaire, il a livré un match très correct.

Clément CHANTOME (5/10) : Très décevant avant le repos, l’ancien Parisien est, à l’image des Girondins, monté en puissance lors de cette rencontre. Effacé en première période, il ne s’est signalé que par un ballon chaud, perdu aux abords de la surface (27′). Pas exceptionnel par la suite, il a quand même haussé son niveau de jeu, initiant notamment une très belle action (58′). Malgré tout, on attend un peu plus de lui, mais à sa décharge, comme Pallois, il revenait de blessure.

Henri SAIVET (6/10) : Après une dernière saison tronquée par les blessures, Henri Saivet semble entamer celle ci, avec de l’énergie à revendre ! Comme bon nombre de ses coéquipiers, on a beaucoup vu le Sénégalais, se déplacer, demander le ballon, et l’utiliser comme il le fallait. Même si beaucoup de ses actions ont été réalisées un peu loin du but de Larnaca, notre numéro 10 a joué bien et juste. On peut lui reprocher un peu trop de fougue par moment, ce qui lui a d’ailleurs valu un avertissement (84′).

Wahbi KHAZRI (5/10) : Du bon et du moins bon pour notre Tunisien durant cette rencontre. S’il a amorcé pas mal d’attaques girondines, notamment celle de l’ouverture du score (53′), Wahbi Khazri a également connu pas mal de déchet. On retiendra notamment son face à face, excentré, manqué contre Tono (39′). N’hésitant pas à prendre sa chance de loin (11′), on sent qu’il lui manque un petit quelque chose pour faire la différence depuis le début de la préparation. Entré à sa place, Nicolas Maurice-Belay (66′) a mis Bordeaux à l’abri en réussissant son face à face après une belle course (80′). C’est une constance (ou presque) depuis des mois, NMB est un joker de luxe pour notre formation !

Thomas TOURÉ (5/10) : On a retrouvé le Thomas Touré que l’on connait, avec ses qualités… et ses défauts ! Quand il joue comme une grosse vingtaine de minutes en seconde période, il est irrésistible. Un penalty obtenu (73′), une passe décisive superbe (80′), des ouvertures bien senties (55′ 68′), beaucoup de choses à mettre à son actif. Malheureusement, il semble conserver certaines mauvaises habitudes, en se perdant dans des actions individuelles pas forcément utiles. Un sentiment de gâchis, tant il est génial quand il joue pour le collectif. On regrettera également ses tentatives de tirs trop peu inquiétantes pour le portier chypriote. Cuit physiquement, il a cédé sa place à Robin Maulun (84′), qui a donc disputé ses premières minutes (officielles) en pro !

Cheick DIABATÉ (6/10) : Il est de retour ! Pour sa première sortie officielle en 2015, l’attaquant malien a été fidèle à lui même. Précieux dans son jeu de corps, imprécis par moment (55′) … mais décisif ! Il touche la barre sur l’ouverture du score (53′), alors qu’il est hors jeu… et s’offre surtout un but pour son retour, en transformant son penalty (74′), dans son style si caractéristique. Un retour à la compétition qui fait plaisir, et du bien au club ! Entré en toute fin de rencontre, Isaac Kiese Thelin (89′) est passé tout près du 4ème but, sur un superbe ciseau (90′).

Bordeaux entrevoit les barrages ! Après une première période stressante et guère réjouissante, les hommes de Willy Sagnol ont fait la différence après le repos. Suite à l’ouverture du score de notre homme du match, André Poko, les Marine & Blanc ont su se mettre à l’abri. Avec le penalty de Diabaté et le 3ème but de Maurice-Belay, le plus dur est sans doute fait pour notre équipe. Les Girondins vont pouvoir se rendre sereinement à Larnaca jeudi prochain (19h30). Sans être non plus éblouissants, ils ont réussi leur mission, et c’est bien là l’essentiel. Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire

  • Rafaa

    Je suis assez d'accord avec les notes, même si j'aurai attribué un 7 à Guilbert, un 6 à Touré et un 5 à Saivet. Mais les notes sont cohérentes.