Pablo

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Bordeaux-Montpellier (0-0).

Le joueur AG du match :

PABLO (6/10) : Catastrophique à Lorient, Pablo a été beaucoup plus rassurant ce soir. Bien aidé par le peu de danger apporté par les attaquants héraultais, le Brésilien a rendu une copie propre et s’est régalé, gagnant au passage 20 ballons. Plutôt serein, il a été appliqué, même s’il n’a pas toujours pris le temps de bien relancer. Un match abouti pour lui, et qui sans être génial le place homme du match pour la rédaction. Cheick Diabaté (80′) a pris sa place en fin de rencontre pour jouer l’offensive. Ovationné pour son retour à la compétition le Malien n’a pas su concrétiser sa belle opportunité (90′) et a vu sa tête être repoussée sur la ligne (90+4′).

L’équipe :

Cédric CARRASSO (5/10) : S’il y a bien une personne pour qui cette rencontre « hommage » à Dominique Dropsy avait une saveur particulière, c’est bien Cédric Carrasso. Très proche de son ex entraîneur, notre gardien n’a pas eu à forcer son talent pour rendre fière son aîné, puisqu’il n’a tout simplement eu aucune intervention à effectuer ! Une frayeur à signaler néanmoins, lorsqu’il est devancé par la tête non cadrée de Lasne (35′), qu’il percutera par la suite. Au chômage technique le reste du temps, il s’est évertué à jouer rapidement… dommage que ses coéquipiers n’aient pas suivi son exemple !

Frédéric GUILBERT (5/10) : Préféré à Gajic dans le couloir droit de la défense, Frédéric Guilbert a sorti une rencontre en demi-teinte. Défensivement, le jeune latéral a été sérieux, défendant plutôt bien, sans se jeter. Appliqué au marquage, il a eu de la liberté offensivement, et s’il a été intéressant dans ses transmissions (92 % de passes réussies), il a eu du mal à mener ses actions au bout. De la timidité ou une incapacité à faire la différence ? Difficile à savoir…

Lamine SANÉ (5/10) : Première apparition de la saison pour le capitaine, Lamine Sané ! Le Sénégalais a apporté son expérience à la ligne défensive girondine, ce qui n’était pas du luxe. Très bon dans les duels, aériens notamment, le numéro 6 girondin a également réalisé plusieurs interventions décisives (18′ 69′), rassurant toute son équipe. Malheureusement, comme trop souvent, il a commis des erreurs de concentration et d’application, qui auraient pu coûter cher, notamment en fin de première période (32′). Averti en fin de match pour une altercation avec Rémy (90+1′).

Nicolas PALLOIS (5/10) : Positionné dans le couloir gauche de la défense, Nicolas Pallois a été au diapason de ses coéquipiers de l’arrière garde girondine. Comme lorsqu’il joue dans l’axe, l’ancien Niortais a été dur sur l’homme et solide dans les duels. Il a notamment livré un gros duel avec Lasne, avant la sortie de ce dernier. Généralement il a plutôt bien tenu son rôle mais sera devancé par le Montpelliérain sur la grosse occasion de ce dernier (35′). Volontaire en attaque, il a manqué de précision et aura au final perdu un nombre trop important de ballons (20).

Jaroslav PLASIL (4/10) : C’est une partition bien trop neutre que nous a récité Jaroslav Plasil ce soir. Sa première période est notamment beaucoup trop terne, et hormis une ou deux remises, il ne sera pratiquement pas signalé. Un peu mieux après le repos, il s’est plus projeté vers l’avant, tentant notamment sa chance sans succès (61′). Défensivement, il s’est contenté du minimum et aura eu tendance à jouer trop latéralement, quand il ne perdait pas le ballon (18 passes ratées). On attend plus de notre international tchèque…

Henri SAIVET (4/10) : Comme Plasil, Henri Saivet aura été très décevant sur la pelouse du Matmut Atlantique. C’est pourtant lui qui a eu les seules opportunités de la première période, mais ni son coup franc (27′) ni sa frappe des 25 mètres (29′) n’auront été cadrées. C’est surtout par sa faculté à rater des transmissions simples que le Sénégalais nous aura énervé ce soir. Sur l’une d’elles il prendra d’ailleurs un avertissement logique (45′). Son activité intéressante à la récupération (18 ballons gagnés) sauve sa prestation, pourtant loin du niveau affiché en début de saison.

Adam OUNAS (4/10) : Buteur lors de sa première à Lorient avant la trêve, Adam Ounas était ce soir l’invité surprise du 11 de départ de Willy Sagnol. Positionné dans le couloir droit, le jeune milieu girondin n’a pas ménagé ses efforts, mais a souvent eu du mal à faire la différence, revenant trop systématique sur son pied gauche. Un bon décalage pour Saivet (29′), mais aussi plusieurs transversales imprécises sont venus marqués son premier acte, durant lequel il a été averti (38′). Dès l’entame de la seconde période, il se mettra en évidence, sans faire trembler les filets, la faute à une frappe trop molle (50′) et à une bonne intervention de Pionnier (51′). Thomas Touré (59′) l’a remplacé, apportant un petit grain de folie à cette rencontre. Lui aussi de retour de blessure, notre numéro 13 avait de l’envie et a bien su bouger la défense héraultaise, obtenant un bon coup franc (77′) et obligeant Pionnier à se coucher (81′).

Wahbi KHAZRI (4/10) : Quand l’homme décisif des Girondins est moins bien, Bordeaux n’y arrive pas ! Véritable métronome et homme providentiel du club depuis le début de saison, Wahbi Khazri n’a pas eu son rayonnement habituel ce soir. Plusieurs enchaînements intéressants, avec un jeu en une touche de balle qui a par moment déstabiliser la défense du MHSC, mais souvent trop loin de la zone de vérité. Une frappe molle (71′), beaucoup de ballons perdus (17) et une influence limitée, voici le cocktail « perdant » de sa rencontre. Il aurait pu tout nous faire oublier à la dernière seconde, mais a glissé au moment de prendre sa chance (90+5′). Ce n’était décidément pas son soir…

Nicolas MAURICE-BELAY (5/10) : Dans son couloir gauche, NMB a sans doute été le joueur offensif le plus actif ce soir. Notre gaucher a souvent pris le meilleur sur Deplagne, obligé de l’arrêter illégalement (40′). Actif et toujours précieux dans ses prises de balle, Maurice-Belay a malheureusement eu du mal à mener ses attaques au bout. S’il a bien multiplié les courses et les débordements sur la gauche, ses centres se sont avérés imprécis (22 ballons perdus), quand ils n’étaient pas contrés dès le départ, même si l’un d’eux aurait pu apporter un penalty (42′). A la sortie de Pablo, notre numéro 19 s’est positionné au poste de latéral gauche, sans que cela ne freine ses ardeurs offensives. Averti pour une faute sur Cornette (83′).

JUSSIE (3/10) : Titulaire en attaque, Jussiê n’a pas été à la hauteur face au MHSC. Trop peu d’appels, beaucoup trop de duels perdus, des décrochages systématiques qui ont laissé l’équipe sans point d’appui… Bref une soirée difficile pour le Brésilien qui n’aura passé qu’une heure sur la pelouse avant de céder sa place à Enzo Crivelli (59′). Sans être déterminante, la rentrée de l’international espoir à apporté un peu plus de poids à l’attaque girondine. Malheureusement il n’a jamais pu, ou su, se mettre en situation pour marquer, malgré des appels intéressants.

Et encore une ! Les mauvaises prestations et les contre-performances s’accumulent pour les Girondins ! Incapables de faire la différence face à une formation de Montpellier, pourtant relégables, les hommes de Willy Sagnol doivent se contenter d’un pauvre match nul (0-0). Après 10 journées, le FCGB ne compte toujours que 2 victoires et continuent d’enchaîner les résultats décevants. Si la défense, habituel point noir, a tenu, bien aidée par une attaque effacée du MHSC, le reste de l’équipe a été beaucoup trop faible. Au classement, Bordeaux reste 14ème et ne mérite pas mieux actuellement. La semaine qui arrive est importante avec la réception de Sion en Europa League (jeudi 21h05) et de Troyes en Ligue 1 (dimanche 17h). Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Publier un nouveau commentaire