Affiche1

Voici les réactions d’après-match.

Francis Gillot (entraîneur des Girondins de Bordeaux) :
«Nous faisons deux erreurs de concentration. Cinq minutes ont suffi pour ne pas remporter le match. C’est dommage. Les joueurs avaient fait ce qu’il fallait. Aujourd’hui, on ne peut rien leur reprocher à part les trois minutes d’absences. Elles coutent chères. Malheureusement, on ne prend qu’un point. Nous avons manqué d’agressivité sur les buts. On laisse partir le centre et on n’empêche pas le joueur d’armer. Les buts viennent toujours d’erreurs. On aurait dû gagner ce match au vue des occasions que l’on a eu.  On méritait les trois points. Il y a eu des choses intéressantes. Nous reprenons un point à certaines équipes. On ne sait jamais. Avec le même contenu sur les prochains matches, la réussite va peut-être tourner. Diego Rolan et Abdou Troré ont fait de bonnes choses. C’est dommage de ne pas les avoir eus au top toute la saison. Nous avons des joueurs qui savent jouer au ballon. Nous gagnons deux places nous revenons tout doucement. Nous avons repris un point à Toulouse et à Reims. Il reste six matches dont quatre a l’extérieur. Même si nous sommes déçus, il faut être positif. Les gens ont vibré dans les tribunes.»

Gregory Sertic (joueur des Girondins de Bordeaux) :
«Nous avons proposé du jeu. En menant 2 à 0, nous n’avons pas le droit de prendre deux buts. Il faut garder du positif. Notre philosophie de jeu était bonne aujourd’hui. Le résultat m’attriste. On ne mérite pas cela ce soir. C’est le football. On s’éloigne un peu plus de l’Europe. Ils marquent contre le cours du jeu. Je me fais soigner sur le côté et ils marquent. Ils jouent bien le coup. Après leurs buts nous avons continué de jouer. C’est dommage de prendre deux buts et de perdre des points à domicile. Nous avons pris du plaisir mais le résultat est dur à encaisser.»

Philippe Montanier (entraineur du Stade Rennais) :
«Nous prenons deux buts sur contre alors que nous ne concédons pas  d’occasion. Nous n’avons pas fait un grand match. Le point positif est de remonter un handicap de 0-2 à l’extérieur. On ne perd plus depuis quatre matches. Nous étions mal engagés et nous avons eu le mérite d’être efficaces et de résister à la poussée girondine. Techniquement, nous avons été  moyens. Nous avançons petit pas par petit pas. Il ne fallait pas perdre et poursuivre cette série d’invincibilité.»

Benoit Costil (joueur du Stade Rennais) :
«Nous prenons un bon point ce soir. Il faut regarder le positif. Il y a un mois cela aurait été inespéré d’enchainer trois victoires et d’aller chercher le nul à Bordeaux. Moralement, c’est important de revenir au score plutôt que l’inverse. Bien sûr il y a certaines choses négatives dans ce match, dont les deux buts. Nous sommes en possession du ballon et nous nous faisons contrer. Il va falloir corriger certaines choses et travailler. Il y a eu une réaction de toute l’équipe et nous nous sommes bien battus pour accrocher ce nul. Les centres de Mariano et Orban ou les coups de pieds arrêtés de Sertic pour Diabaté, Hoarau et Sané étaient dangereux. Ce soir nous avons le sourire.»

Cheik M’Bengue (joueur du Stade Rennais) :
«On a réussi à revenir, c’est une bonne chose. Mentalement, on n’a pas lâché. On a tout donné pour obtenir ce point. Vu la physionomie du match, c’est un très bon point. Ce qui est frustrant, c’est de prendre deux buts sur contres à l’extérieur. Un match compliqué nous attend avec la réception de Monaco.»

Jean II Makoun (joueur du Stade Rennais) :
«Sans être extraordinaire, on a eu la force mentale de ne pas lâcher. C’est un point qui fait du bien. On s’arrache depuis quatre matchs. Il faut garder cette mentalité.»

Source : Girondins.comStadeRennais.com



Laisser un commentaire