Les consultants Eric Di Meco et Pierre Ménès reviennent sur la victoire des Girondins de Bordeaux en Coupe de France.

Éric Di Meco (consultant beIN SPORT – RMC) :
« Il y a deux choses à dire sur Bordeaux : quand on parle des problèmes d’engouement, ce sont avant tout ceux de la ville. C’est une ville calme, bourgeoise, avec laquelle le club est en totale harmonie. Au-delà de ça, force est de constater que Bordeaux est un second couteau. Il y a désormais deux grosses cylindrées : Paris et Monaco. Marseille et Lyon sont derrière. Et les Girondins de Bordeaux sont encore un ton en dessous. »

Pierre Ménès (consultat Canal +) :
« Entre des Girondins qui pourraient briguer le titre d’équipe la plus ennuyeuse de Ligue 1 cette saison et un ETG qui a bataillé toute l’année pour son maintien, on pouvait effectivement s’attendre à un match assez terne. Eh bien pas du tout. Malgré le déchet technique assez important chez les deux équipes, la rencontre a été globalement agréable à regarder, avec un scénario de course-poursuite assez haletant. Et une victoire bordelaise assez logique au final. (…) Une victoire que les Girondins doivent en grande partie à Cheikh Diabaté. L’éclosion de l’attaquant malien est bien la preuve que, quand Bordeaux veut, Bordeaux peut. Les Girondins ont entamé cette rencontre tambour battant et ont assez largement dominé la première période en se montrant notamment intraitables dans les duels. La petite histoire retiendra que l’équipe de Gillot a réussi à gagner cette Coupe de France en jouant tous ses matchs à l’extérieur, une première dans l’histoire de la compétition. Un succès qui sauve surtout une saison globalement décevante de la part de Girondins qui joueront donc la Ligue Europa la saison prochaine. Reste à espérer qu’ils la joueront vraiment… »

Source : RMC



Laisser un commentaire