DPP_0008

Carlos Henrique est, comme le souhaitait son entraineur en conférence de presse, excité à l’idée de jouer ce soir contre Benfica à Chaban Delmas. Le défenseur brésilien croit en la qualification de son équipe et n’hésite pas à parler de «match de l’année». Pour lui, hors de question de se contenter de cette place de huitième de finaliste de l’Europa League.

Voici un extrait de son entretien accordé au quotidien L’Equipe :

Henrique, ce huitième de finale retour contre Benfica (1-0 à l’aller pour les Portugais) est-il le match le plus important de la saison ?

«Oui ! Peut-être que ce sera notre dernier match en coupe d’Europe, c’est celui qui peut aussi nous ouvrir les portes des quarts de finale. Je pense que le stade sera plein, avec beaucoup de supporters portugais aussi. Ce sera le match de l’année

Quel que soit le résultat, vous avez atteint votre objectif ?

«Ah mais non ! J’ai entendu qu’un coéquipier (C. Carrasso) avait dit que les huitièmes de finale atteints, jouer Benfica c’était du bonus, la cerise sur le gâteau. Je ne pense pas du tout comme ça, j’ai encore faim ! Je veux qu’on se souvienne de nous. Bordeaux est critiqué pour son jeu mais on montre qu’on est toujours là. Déjà, Lyon et Marseille sont éliminés, il ne reste que nous. C’est une grande fierté d’être le dernier club français. On nous regarde d’une manière différente. Bien sûr, pour les étrangers, en France il y a Paris mais il y a aussi Bordeaux !»

Si beaucoup (Bordeaux y compris) par le passé n’ont pas joué à fond cette Ligue Europa, notre numéro 3 se réjouit de la disputer à 100%, et revient sur le mémorable match de barrage contre l’Etoile Rouge de Belgrade (3-2) important dans le parcours bordelais. Pour lire l’intégralité de cette interview, c’est ICI.

A quelques heures de ce Bordeaux-Benfica, la pression monte, mais si tous les joueurs sont aussi motivés qu’Henrique et que les supporters Marine & Blanc, la soirée peut être belle.

Source : lequipe.fr



Laisser un commentaire