En ce dernier jour de 2016, le site Actugirondins vous propose de retrouver le « résumé » de l’année écoulée, à travers 25 photos. Rares ont été les images savoureuses en 2016, qui aura amené beaucoup plus de déception, de colère ou de répit que de bonheur !

9 Janvier : 1 but puissance 1000 !

Cette année 2016 a bien démarré pour les Girondins ! Qualifiés (dans la douleur) à Fréjus en Coupe de France, Bordeaux s’impose à Montpellier (0-1), en Ligue 1, le week-end suivant. Comme lors du premier match de Willy Sagnol sur notre banc, Cheick Diabaté inscrit le seul but de cette rencontre à la Mosson. Un succès important pour bien lancer l’année, un succès qui met fin à une série de 13 matchs sans victoire à l’extérieur, et un succès qui est le 1000ème de l’Histoire des Girondins en championnat ! Un moment important dans la vie du club, l’un des rares de cette année…

23 Janvier : Quand Carrass’ se casse…

Nous jouons la 69ème minute de ce Nantes-Bordeaux quand Cédric Carrasso s’effondre sur la pelouse de la Beaujoire… En larmes, notre gardien quitte ses partenaires ! Si les Girondins reviendront miraculeusement au score dans ce Derby (2-2, après avoir été mené 2-0 85’…), enchaînant ainsi un 11ème match sans défaite, les regards sont tournés vers l’infirmerie ce soir là… Le lundi suivant, le couperet tombe : Cédric Carrasso est victime d’une rupture des ligaments croisés du genou gauche. Une blessure terrible qui marque le début de la chute bordelaise. Si sa saison se termine en ce 24 Janvier, notre gardien reviendra plus fort… avant de se re-blesser en fin d’année !

26 Janvier : Pas qu’une demie honte…

Le lendemain du verdict terrible pour Cédric Carrasso, Bordeaux se rend à Lille pour y disputer la demi-finale de Coupe de la Ligue. Alors que l’on parle de Sirigu ou d’Ochoa, c’est Jérôme Prior qui assure l’intérim lors de ce match au Stade Pierre Mauroy. Notre jeune gardien va vivre une soirée cauchemardesque… et nous aussi ! Auteur d’une énorme erreur d’entrée, il verra les buts défiler… Entré en jeu malgré son envie de départ, Lamine Sané participera aussi à cette parodie de football, en inscrivant un but contre son camp inexplicable… Au final, il n’y aura évidemment pas de finale pour les Girondins, balayés, humiliés (5-1) par un LOSC, pourtant moribond en championnat, et battu au Matmut Atlantique 10 jours avant (1-0)…

29 Janvier : Aurevoir Khazri, bonjour la folie ! 

Dire que Bordeaux n’agite pas souvent le marché des transferts est un doux euphémisme… Pourtant en ce 29 Janvier un vent de folie va souffler sur la plaine du Haillan ! Le matin, Wahbi Khazri fait ses adieux (surprises) à ses coéquipiers. L’international tunisien rejoint la Premier League et Sunderland, tandis que Bordeaux touche un chèque à 2 chiffres. Les Girondins perdent du même coup leur joueur le plus décisif. La colère gronde du côté des supporters… mais la suite de la journée va totalement calmer les choses ! En effet, le club officialise dans la foulée l’arrivée de Mauro Arambarri, alors que la pépite brésilienne Malcom n’a jamais été aussi proche. Pour finir ces heures de folie, le FCGB boucle aussi (officieusement) le recrutement du prometteur gardien : Paul Bernardoni ! 

1er Février : Debuchy cadeau final !

Avec Mauro Arambarri, Malcom et Paul Bernardoni, Bordeaux s’est donc montré très actif en cette fin de mercato. Une dernière recrue va venir renforcer les Girondins et donner un large sourire aux supporters ! En effet, contre toute attente, les dirigeants arrachent le prêt de l’international français Mathieu Debuchy. Ce dernier jour réserve donc une très belle et inhabituelle surprise. Le joueur d’Arsenal arrive pour se relancer en vue de disputer l’Euro 2016 et pour aider le FCGB à décrocher une place européenne ! Ce mariage si parfait sur le papier sera plus mitigé sur le terrain. Loin d’être mauvais, notre latéral droit aura connu plusieurs blessures et au final n’aura rempli ni son objectif personnel, ni l’objectif collectif…

7 Février : Un vrai calVERT…

Prometteuse sur le papier et magnifique lors de son dernier match à la maison (4-0 face à Rennes), la formation bordelaise semble avoir toutes les cartes en mains pour viser haut ! Pour démarrer sa reconquête, un succès face à un adversaire direct, l’AS Saint-Etienne est impératif. En ce dimanche 7 Février, rien ne se passera comme prévu. Largement battu au Parc OL le mercredi (3-0), Bordeaux sombre d’entrée face aux Verts. Menés 0-2 après 7 minutes, les Girondins font preuve d’une incroyable fébrilité. Ni la réduction du score de Yambéré, ni le penalty repoussé par Bernardoni ne changeront la face du match. Au contraire, Sainté se régale des errements défensifs girondins pour inscrire deux autres buts et vient corriger notre équipe (1-4), qui va devoir réagir en Coupe de France face à Nantes…

10 Février : Ridicules sur et en dehors du terrain ! 

Dans ce Derby de l’Atlantique, Bordeaux aura perdu plus qu’un match... A nouveau humiliés à domicile (défaite 3-4 après prolongations), les Girondins ont été ridicules sur le terrain. La charnière centrale Ambrose/Sané a notamment été d’un niveau abyssal ! Battu par le rival nantais alors qu’il avait le match en mains, le FCGB sort de la Coupe de France par la toute petite porte… L’histoire aurait pu en rester là, une nouvelle humiliation après celles face à Lille et Saint-Etienne, sauf qu’en plus d’avoir été en dessous de tout sur le rectangle vert, certains le seront dans les vestiaires ! C’est en effet après ce match que Lamine Sané et Jérôme Prior feront parler d’eux en se battant… Une altercation physique qui conduira à la mise à l’écart provisoire de notre « défenseur » et à celle encore plus longue de notre « gardien »… La saison girondine tourne donc au vinaigre et s’est sans doute achevée dès ce 10 Février !

12 Mars : Branlée d’Adieu !

Prenez une équipe incapable de défendre, une absence de volonté, des adversaires motivés, et vous obtenez une spécialité bordelaise : la branlée ! Après Lille, Saint-Etienne, Nantes et Reims, Toulouse est la 5ème équipe à mettre au moins 4 buts aux Girondins… en l’espace d’un mois et demi. Du jamais vu à Bordeaux ! Ce Derby de la Garonne perdu face à une formation alors quasi condamnée à la Ligue 2 est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Humiliés d’entrée par un but de Ben Yedder, nos « joueurs » ne relèveront jamais la tête… et craqueront 4 fois, bien aidés par la bêtise de Lamine Sané expulsé lors de ce match. Cette nouvelle déroute sera la dernière de Willy Sagnol, puisque notre entraineur ne résistera pas à cette série noire et sera démis de ses fonctions deux jours après ce revers toulousain (4-0).

20 Mars : Ramé en mission commando

Willy Sagnol débarqué, son remplaçant s’appelle Ulrich Ramé ! L’emblématique gardien de but des Girondins va assurer l’intérim jusqu’à la fin de saison, avec une unique mission : sauver le club. Entouré par Matthieu Chalmé et Pierre Espanol, Ulrich Ramé prend notamment la décision de réintégrer Jérôme Prior au groupe professionnel. Après un mois de purgatoire, le vainqueur de la Gambardella est même dans le but lors du premier match de l’ère Ramé face à Bastia. Si l’équipe réalise un match correct, la victoire n’est pas au bout… Incapables de gagner à domicile depuis fin Janvier, les Girondins ne parviennent pas à dominer les Corses, malgré un but tardif de Contento (1-1). Malgré cet accroc et la défaite honteuse face à une équipe angevine réduite à 10, Ulrich Ramé a assuré l’essentiel, s’offrant même quelques résultats de prestige (victoire à Monaco, nul contre Paris).

15 Mai : Quand Poko est doublement idiot

Après le retour houleux à l’aéroport en Octobre, la bagarre Sané-Prior, nouvel épisode extra sportif chaotique du côté de Bordeaux, cette fois signé André Poko ! Non content d’être mauvais sur le terrain, le Gabonais a la bonne idée de se filmer sur Snapchat… en train de fumer la chicha, vêtu du maillot de l’OM. Même si la saison est terminée, cette image fait le tour des réseaux sociaux bordelais et provoque la colère d’une grande partie des supporters … Il faut dire qu’après l’affaire Aurier sur Periscope, il fallait être sacrément idiot pour commettre une erreur pareille. Quoiqu’il en soit, cela a au moins eu le mérite de pousser dehors le joueur, plus à l’aise pour faire le pitre que pour jouer au football !

27 Mai : Gourvennec débarque !

Malgré l’intérim plutôt satisfaisant d’Ulrich Ramé, les Girondins se mettront rapidement à la recherche d’un entraîneur « expérimenté ». Si les noms de Girard ou Prud’Homme ont circulé, celui de Puel revient avec insistance… le 27 Mai c’est pourtant Jocelyn Gourvennec qui débarque à Bordeaux, un peu à la surprise générale ! Après un cycle remarquable du côté de Guingamp, le Breton arrive en Gironde pour apporter son style et du sang neuf à une équipe en souffrance ces derniers mois… Les premiers effets ne tarderont pas à se faire sentir, mais quelques mois plus tard, difficile d’être (encore) convaincu par notre entraîneur !

30 Juin : Toulalan pour démarrer le recrutement

Réputé pour être peu actif sur le marché des transferts, Bordeaux va pourtant rapidement se mettre au travail durant cet été 2016 ! La rumeur qui n’en était plus une, est officialisée par le club au scapulaire : Jérémy Toulalan s’engage pour 2 saisons avec les Marine & Blanc. Homme d’expérience et milieu de terrain précieux, il est libéré par Monaco pour pouvoir signer en Gironde. Souvent en difficulté dans le coeur du jeu, les Girondins font tout pour pallier à ce manque avec la signature de Toulalan. Pourtant, les mois passeront et la belle affaire tourne plus à l’arnaque tant, notre numéro 14 a du mal à retrouver le niveau qui doit être le siens !

1er Juillet : Les Ultras ne tardent pas

En ce 1er Juillet, une vingtaine d’Ultras girondins viennent « perturber » le calme du Haillan ! Pour poser les bases de la nouvelle saison, le groupe de supporters vient interrompre la séance d’entraînement pour directement mettre les choses au point pour éviter de vivre un autre exercice catastrophique. Dans le collimateur des Ultras figure surtout André Poko, « le marseillais ». Après un discours mettant en garde les joueurs, ils auront également une discussion avec le nouvel entraîneur Jocelyn Gourvennec ! Une démarche intéressante et bienveillante, même si les effets ne dureront malheureusement pas…

31 Juillet : Bordeaux frappe un grand coup ! 

Beaucoup n’y croyaient pas et pourtant, Jérémy Ménez pose bien avec le maillot bordelais en cette fin Juillet. Laissé libre par Milan, l’ancien Parisien débarque en Gironde, et tout le monde, ou presque, s’en félicite ! Il faut dire que pour le club au scapulaire ce recrutement est (enfin) un signe d’ambition. Avec l’international français, Bordeaux veut croire en ses chances et se dote d’un attaquant de haut niveau. Malheureusement comme pour Toulalan, le beau coup ressemble fort à une mauvaise affaire quelques mois plus tard. A la trêve, notre numéro 7 ne compte en effet que 2 buts et une passe décisive et n’arrive pas à convaincre grand monde…

4 Août : Un nouveau départ !

C’est un jour béni des Dieux… ou presque ! Après le prêt de Yambéré en Russie, deux autres « indésirables » font leurs valises en ce 4 Août. Sur le départ depuis des mois, critiqué de toute part et dans tous les mauvais coups la saison dernière, Lamine Sané s’engage au Werder Brême. Passé de capitaine à « paria », le Sénégalais quitte donc Bordeaux par la petite porte. Insuffisant sur le terrain et à la ramasse en dehors, le fumeur de chicha marseillais, André Poko prend lui la direction de la Turquie. C’est à Karabukspor que « choisit » de rebondir le Gabonais, qui était mis à l’écart depuis l’arrivée de Jocelyn Gourvennec.

13 Août : Promesses d’été !

Du soleil, un stade bien rempli, du football champagne, des buts ! Malgré une fin de rencontre délicate, difficile de ne pas être satisfait par cette belle après-midi girondine. Le FCGB vient en effet de battre Saint-Etienne (3-2) pour la première de Jocelyn Gourvennec. Tout le monde est déjà sous le charme de cette équipe très séduisante. En attendant le retour en forme de Jérémy Ménez, Gaëtan Laborde, Diego Rolan et Malcom assurent le spectacle et surtout la victoire aux Girondins. Dommage de n’avoir (pratiquement) jamais su rééditer une telle performance à domicile !

10 Septembre : Bordeaux joue les premiers rôles !

Avec 6 points pris en 3 matchs, Bordeaux affiche un bon bilan avant de venir au Parc OL. D’entrée les Girondins sont pourtant douchés et menés 1-0, et il faut tout le talent de Cédric Carrasso pour éviter que le score ne s’alourdisse. Contre toute attente, nos joueurs vont se rebeller et se réveiller. Malcom égalise, puis provoque l’expulsion de Gonalons, Sertic donne l’avantage à Bordeaux avant que Ménez ne clôture la marque dans les arrêts de jeu. Le FCGB vient donc s’imposer (1-3) en terre lyonnaise et devient la première équipe à faire tomber l’OL dans son nouveau stade. En attendant la suite de cette journée, les Girondins prennent même provisoirement la tête du championnat.

22 Septembre : Bordeaux tourne bien !

Après avoir gagné à Lyon, c’est à Metz que les Girondins s’imposent ! En ce mercredi soir, la formation de Jocelyn Gourvennec, pourtant privée de son duo d’attaque Rolan-Ménez, vient presque tranquillement prendre les 3 points à Saint-Symphorien (0-3). Si Malcom marche toujours sur l’eau, Laborde et Kiese Thelin en profitent pour se montrer et Bordeaux continue de squatter le haut du tableau. On ne le sait pas encore, mais ce sera le dernier succès girondin de l’année en déplacement et après commencera la dégringolade d’une équipe de plus en plus décevante…

23 Octobre : Bordeaux s’embourbe à la maison

Angers, Caen, Nancy, a priori le programme à domicile des Girondins n’avait rien d’un parcours du combattant… Pourtant Bordeaux sortira de ces 3 matchs avec 2 petits points au compteur et aucune victoire ! Surpris par Angers en Septembre (0-1), les Bordelais n’arrivent pas à dominer Caen (0-0) sur une pelouse abîmée par la présence d’un champignon. La « dernière » chance face à Nancy va également être gâchée ! Malgré l’ouverture du score (hors jeu) de Jérémy Ménez, le FCGB sera tenu en échec par la lanterne rouge qui reviendra à 1-1 et qui sera même toute proche de s’imposer en fin de rencontre. Pour couronner cette nouvelle soirée désastreuse, Cédric Carrasso se blesse en allant chercher un ballon, laissant ses gants à Nicolas Pallois pour quelques secondes…

5 Novembre : Diego Rolan retourne le Stade !

Si ce Bordeaux-Lorient reste comme un moment marquant de cette année 2016, ce n’est pas pour la qualité du jeu proposé par des Girondins, une nouvelle fois proche de laisser filer des points à domicile… Non dans cette rencontre a sans doute été inscrit l’un des buts de la saison en Ligue 1 et sans conteste le plus joli but girondin depuis bien longtemps… Sur un excellent débordement de Sabaly, Diego Rolan, sorti du banc quelques minutes auparavant, réalise un ciseau retourné parfait ! Benjamin Lecomte est impuissant et l’Uruguayen sort Bordeaux d’un bien mauvais pas (2-1). Critiqué à juste titre depuis plusieurs semaines, notre numéro 9 laisse exprimer sa joie et sa frustration, tandis que le FCGB met fin à une série de 3 matchs sans succès au Matmut Atlantique.

26 Novembre : Miraculeux ! 

Dans cette année difficile, les quelques minutes finales de ce Bordeaux-Dijon resteront comme un moment fort ! Malmenés et logiquement menés (1-2) par le séduisant promu, les Girondins vont renverser la vapeur dans le temps additionnel. Le héros du soir se nomme François Kamano qui grâce à une tête sur corner (89′) et un but plein d’opportunisme (90+3′) permet au FCGB de s’imposer. A défaut de convaincre dans le jeu, Bordeaux montre ce soir là sa force de caractère, et aura fait vibrer le public, des choses trop rarement vues ces derniers temps !

10 Décembre : L’art de tout gâcher !

Battu à domicile par Lille (0-1), Bordeaux enchaîne avec une deuxième rencontre consécutive au Matmut Atlantique en accueillant Monaco. Impressionnante, la formation princière emporte tout sur son passage, mais les Girondins aiment les gros et veulent créer la sensation. Pour cette affiche de Noel, le stade est plein, le Virage Sud chaud… les joueurs nettement moins ! Le chronomètre affiche 4′ et Bordeaux est déjà mené 0-2… Incapables de se montrer à la hauteur de l’événement, les hommes de Jocelyn Gourvennec se feront balayés (0-4), et Adam Ounas, ridiculement expulsé.

14 Décembre : Une Coupe pour se relever

Comme la saison dernière à pareille époque, les Girondins profitent de la Coupe de la Ligue pour se refaire une santé à domicile. Face au futur champion d’automne niçois, Bordeaux réalise un match plein, dans un stade vide, horaire oblige (18h45 un mercredi…). Jérémy Ménez est tous les bons coups, Jérémy Toulalan enfin impressionnant et Gaëtan Laborde double buteur. Malgré quelques frayeurs en fin de rencontre, ce Bordeaux emballant s’impose (3-2) et file en quart de finale de la compétition ! 

17 Décembre : Et une de plus ! 

4 + 4 = 8 ! Une semaine après avoir été mangé par Monaco à domicile, Bordeaux craque de nouveau sur le même score (4-0). Cette fois ci, c’est à Montpellier que les Girondins prendront l’eau. Malgré un début de match intéressant, les joueurs au scapulaire afficheront une inquiétante fragilité défensive. Pour la 7ème fois de l’année (rien que ça), Bordeaux encaisse au moins 4 buts… Une statistique affolante ! En plus de prendre une correction, les Girondins finiront une nouvelle fois la rencontre à 10, puisque Jérémy Ménez se fera expulser pour des mots envers l’arbitre….

21 Décembre : Toujours stériles, enfin solides

Pour clôturer l’année, Bordeaux accueille Nice, champion d’automne. Alerte et agréable, la rencontre se terminera pourtant sur un score nul et vierge (0-0) et dans la confusion après deux expulsions niçoises. Moyens avant la pause, les Girondins auront fait les efforts après le repos mais ne parviendront pas à faire la différence. Offensivement, le FCGB confirme ses grosses difficultés, puisque en 4 matchs de Ligue 1 en Décembre, notre équipe n’aura pas marqué le moindre but. Vivement 2017 !

Que retenez-vous de cette année 2016 ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...




Laisser un commentaire