La saison vient de s’achever et tout comme l’effectif bordelais, les prêtés ne se sont, dans la majorité, pas montré à leur avantage. Bien au contraire. Destinations inadaptées, entraîneur déçu du comportement, joueur tout simplement pas au niveau ? Nombreuses sont les interprétations plausibles. Pour ce cru 2015-2016, trois joueurs des Girondins de Bordeaux ont été prêtés sans option d’achat : Younès Kaabouni, Théo Pellenard, Gaëtan Laborde.
Nous avions fait à la mi-parcours un premier bilan, peu reluisant. Aujourd’hui, il ne l’est pas plus.

1erGaëtan Laborde (Clermont Foot)

Gaetan Laborde (01.04.2016 - US Créteil-Lusitanos - Clermont Foot - 32eme journee de Ligue 2)

18 matchs joués, 16 comme titulaire
8 buts

Il est le petit nouveau de la liste. Littéralement snobé par Willy Sagnol avec seulement 12 minutes de Ligue 1 dans les jambes, Gaëtan Laborde a fait part de sa frustration au board girondin qui n’a jamais été contre l’idée de le re-prêter. A l’instar d’un Emiliano Sala qui a gravi les divisions d’année en année (Orléans, puis Niort, puis Caen pour six mois), Laborde a donc encore mis les voiles et a débarqué du côté de Clermont-Ferrand. Club qui le désirait tout particulièrement. Rapidement mis dans le bain par Corinne Diacre, l’ailier de formation s’est vite montré à son avantage. En totalisant huit buts, il a gardé un rythme très intéressant (un but toutes les 185 minutes) en terme de statistiques.

Les chiffres :
– Arrivée le 8 Janvier à Clermont, juste avant la vingtième journée de Ligue 2.
– En 19 journées (1710 minutes), Laborde a joué 1487 minutes : 86,9%
– Ratio but/minute : 1 but toutes les 185 minutes
– 3 cartons jaunes

Sans la moindre contestation, nous pouvons affirmer que le prêt, à Clermont, de Gaëtan Laborde, est une réussite totale. Il a permis de montrer sa vraie valeur dans l’antichambre de la Ligue 1, une nouvelle fois (prêté l’an dernier à Brest). Reste à savoir s’il trouvera la confiance du prochain coach de Bordeaux. Une nouvelle montagne se dresse devant celui qui a donné la Gambardella aux Girondins en 2013.

2eThéo Pellenard (Paris FC)

Theo PELLENARD

20 matchs joués, 15 comme titulaire
1 but, 7 cartons jaunes

Denis Renaud, Jean-Luc Vasseur, deux entraîneurs qui ont été visiblement assez déçus par Théo Pellenard. A Bordeaux, le latéral gauche/défenseur central s’est fait une réputation plutôt solide en montrant de belles choses lorsqu’on a eu besoin de ses services. Son départ au Paris FC a donc laissé quelques perplexes sur les bords de la Garonne. Toujours est-il qu’il est parti chez le promu parisien pour s’aguerrir dans l’échelon inférieur.
Par rapport à la trêve, son bilan reste continu puisqu’il n’avait joué que neuf rencontres sur la phase aller, il en a joué onze sur la phase retour.
Le bémol majeur pour Pellenard, c’est cette stat’ sur le nombre d’avertissements reçus. Sept cartons jaunes en vingt rencontres, c’est énorme pour un joueur dont on a vanté à Bordeaux sa vitesse. Et son poste, sur le flanc gauche, n’inspire pas à autant de fautes. Manque d’application ? Manque d’anticipation ? Les explications vont bon train mais pour postuler sur la durée aux Girondins, il devra se montrer plus propre dans ses interventions.
Théo Pellenard est même le joueur défensif le plus averti du Paris FC cette saison, a égalité avec Bilel Moshni.

Les chiffres :
– Arrivée le 12 Août 2015, juste avant la troisième journée de Ligue 2.
– En 35 journées de Ligue 2 (3150 minutes), Pellenard a joué 1340 minutes : 42,5%
– 7 cartons jaunes en 1340 mintutes, soit un avertissement toutes les 191 minutes.

Ce prêt n’a pas été une réussite pour Pellenard, qui, en plus de ne pas s’être imposé à Paris, s’est rarement montré à son avantage. A l’image du club tout entier, le joueur des Girondins a raté sa saison. Espérons pour lui qu’il retrouve toute la plénitude de son talent la saison prochaine.

3e – Younès Kaabouni (Red Star)

Younes KAABOUNI
4 matchs joués, 1 comme titulaire
Un carton jaune

Un enfer. Voilà comment nous pouvons résumer la saison de Younès Kaabouni de manière générale. Le Red Star a réalisé une très bonne saison en seconde division. Et Rui Almeida, l’entraîneur local, n’a jamais profité des services du franco-marocain pour apporter de la technique à son milieu de terrain. Le talentueux capitaine des Girondins version Gambardella a fait son erreur de carrière en perdant une année dans la capitale. Mais, comment pouvait-il le savoir ? La faute vient probablement de lui et lui seul. Son comportement parfois en dilettante interpelle et peut énerver.
L’explication vient aussi du fait que Rui Almeida a voulu garder (et on le comprend) une ossature solide au milieu qui a toujours donné satisfaction. Quand les résultats suivent, pourquoi tout changer…

Les chiffres :
– Prêté le 9 Juillet, il a donc réalisé la préparation avec le Red Star
– En 38 journées (3420 minutes), Kaabouni a joué 99 minutes : 2,89%

Difficile a été sa saison mais plus dur sera la reprise à Bordeaux. De nouveau prêté ? Vendu ? Une chose est sûre, Valentin Vada a largement fait la différence dans la hiérarchie et la concurrence numérique au milieu ne lui donne que peu de garanties sur son éventuel temps de jeu.

A l’heure du bilan, ce n’est pas bien folichon. Seul Gaëtan Laborde a su, réellement, saisir sa chance. De nombreux supporters clament haut et fort leur envie de voir l’ailier gaucher s’exprimer avec les professionnels. De plus, Thomas Touré déçoit globalement et Enzo Crivelli ne montre plus rien depuis plusieurs mois. Qui dit que ces deux joueurs feraient mieux en L2 que Laborde. Pour Pellenard et Kaabouni, la tâche s’annonce bien plus rude puisqu’ils ont disparu du débat. Avec l’arrivée d’un nouveau coach, les cartes sont (un peu) redistribuées. A eux de saisir leur chance.

La rédaction AG



Publier un nouveau commentaire