Francis Gillot (Entraîneur FC Girondins de Bordeaux) :
C’est un peu comme l’an passé contre Ajaccio et Dijon, nous n’arrivons pas à garder le résultat. Nous allons mettre cela sur le compte de la fatigue mentale et physique. Nous avons moins de lucidité sur les derniers gestes. Même après l’égalisation nous avons une grosse occasion par Henri (Saivet) qui est frais mais nous ne la mettons pas au fond. Je pense que c’est un match largement à notre portée. Nous aurions dû prendre les 3 points mais nous n’avons pas réussi à le faire. C’était compliqué, il faisait chaud.

Henri Saivet (Milieu de terrain FC Girondins de Bordeaux) :
C’est dur à encaisser surtout que nous avons fait beaucoup d’efforts. Le match a été laborieux, certainement dû au fait que nous manquions de jus. Ensuite, il y a le carton rouge qui nous a anéantis. Nous avons malgré tout conservé le fil du match. Nous marquons sur la  fin .C’est dommage de ne pas avoir su garder ce résultat. Nous n’avons pas su garder la concentration et ce but anéanti tous les efforts consentis durant ce match. Nous sommes déçus. Jeudi nous avons fini à 10 en puisant dans les énergies. Le fait de finir à  une nouvelle fois à 10 aujourd’hui, qui plus est à 14h, ce n’est pas évident.

Carlos Henrique (Défenseur FC Girondins de Bordeaux) :
Nous nous attendions à un match piège. Nous avons perdu des points aujourd’hui. Nous ne sommes pas bien entrés dans notre match. Nous n’avons pas été efficaces. Il faudra récupérer ces points à Valenciennes et ce sera également un match difficile. Même si nous avons terminés à 10 et que c’était difficile, il fallait faire avec cela. Ce qui est bien c’est que nous avons réussi à marquer un but malgré l’infériorité numérique. C’est une déception car le but que nous avons pris était évitable.

Marc Planus (Défenseur FC Girondins de Bordeaux) :
Il y a beaucoup de frustration. Nous avons tout donné. Nous avons été un peu brouillons mais nous sommes restés généreux. Je ne dis pas que nous ne sommes pas récompensés car nous nous sommes un peu fait mal nous-mêmes ce soir. Nous prenons cette égalisation dans les arrêts de jeu où nous avions fait le plus difficile, marquer à 10 contre 11 à la 84ème. Puis, on anéantit ce bonheur-là sur des erreurs de placement. Cela complique un peu tout derrière. C’est dommage car ce soir, nous avons tout donné. La trêve va faire du bien mais il y a plus de regrets ce soir que de satisfaction. »
Cheick Diabaté : « J’ai remarqué que Bordeaux-Nice, cela a toujours été difficile. En 2ème mi-temps, nous avons bien joué même si nous avons pris un carton rouge. Malheureusement, vers la fin, Nice a marqué. Il va falloir trouver une solution pour cela parce qu’on pouvait gagner 1-0. Il est vrai que la fatigue se fait ressentir. Nous avons joué il y a peu de temps et l’équipe a peu changé. Forcément il y a de la fatigue mais je trouve que Bordeaux a quand même poussé pour chercher la victoire. Il y a des jours où cela ne passe pas.

Nicolas Maurice-Belay (Attaquant FC Girondins de Bordeaux) :
Nous n’avons pas fait un très grand match aujourd’hui. A la 2ème mi-temps, il y avait moins de fatigue mais la 1ère mi-temps n’était pas très belle. C’est très difficile à expliquer car dès que la seconde mi-temps a débuté, il y a eu des meilleurs enchaînements et ce n’est pas normal qu’en 1ère mi-temps, nous étions comme cela. Nous avons eu des difficultés à enchaîner les passes et beaucoup de déchets techniques. C’est cela qui nous a mis en difficulté. Dès que nous avons vu que nous arrivions à enchaîner les mouvements, nous avons mis en difficulté l’adversaire. Il fallait un peu plus d’application de notre part pour pouvoir l’emporter ce soir. Il faut que nous soyons plus rigoureux. Au vu du contenu du match, on ne peut pas dire que nous méritions largement de gagner. Nous allons positiver et dire que c’est un point de pris. Le bilan est plutôt bon depuis le début surtout que quand cela ne va pas bien comme aujourd’hui, nous arrivons à mener au score contre toute attente. C’est toujours bien de ne pas perdre et j’espère qu’on va continuer comme cela mais essayer de faire plus de victoires que de nuls cette fois-ci. »

Claude Puel (Entraîneur OGC Nice) :
Nous passons par tous les états. Nous réalisons de bonnes choses au niveau du jeu. Ensuite nous passons dan l’à peu près. Puis nous reprenons le fil pour ensuite le reperdre. C’était un match particulier pour les deux équipes, pour tout le monde. Cela fait bon un match pour les spectateurs. Nous avons une équipe jeune. Nous manquons de régularité dans un match. Francis Gillot peut sûrement être frustré car il tenait la victoire. Personnellement, je suis frustré que nous fassions match nul. Si nous avions perdu, cela aurait été pire. Dans les intentions nous avons du potentiel. Il faut que nous soyons menés pour repartir de l’avant. Nous sommes en supériorité numérique et nous n’en avons pas profité. Nous ne sommes pas assez ambitieux, il faut aller prendre des points même à l’extérieur. Je suis exigeant avec ce groupe car nous avons de la qualité. Nous le montrons par séquence et petit à petit, il faut prendre la bonne cadence et penser que nous avons notre mot à dire. Nous avons des qualités et il faut les exprimer dans la durée. Il y a des choses encourageantes dans le jeu. Il ne manque pas grand choses pour prendre l’avantage et la supériorité dans ce match. Nous sommes en demi-teintes. Nous laissons Bordeaux prendre les commandes et revenir dans ce revenir et avoir des occasions. Il y a de tout, de la frustration. Il faudra beaucoup de travail avec ce groupe-là.

Camel Meriem (Milieu de terrain OGC Nice) :
C’est de la satisfaction d’être revenu au score dans les arrêts de jeu. Nous pouvons avoir quelques regrets de ne pas avoir su profiter de leur expulsion et de notre supériorité numérique. Nous n’avons pas vraiment senti la différence. Nous avons manqué de tranchant dans le dernier geste pour marquer. Bordeaux a eu aussi eu pas mal d’occasions de but. Je pense que c’est un bon point de pris avec un match nul assez logique.

Source : Girondins.com



Laisser un commentaire