Francis Gillot (entraîneur des Girondins de Bordeaux) :
« Nous avons pris exemple sur les U19. Nous avons marqué à la 89ème, eux à la 87ème. C’est une belle soirée pour le Club, pour les supporters. Il y a eu une belle communion avec le public ce soir. Nous n’oublions pas ceux qui n’ont pas pu venir. Nous avons souffert à chaque fois qu’Evian à égaliser. Surtout la première fois, après le pénalty raté. Nous nous sommes rattrapé ensuite. C’était un beau match, il y a eu des occasions de part et d’autre. Les plus franches de notre côté, je pense. C’est une bonne chose pour le Club. Cette année en Coupe de France, nous avons joué à l’extérieur à chaque fois. Certes contre des divisions inférieures, mais nous avons fait preuve de courage pour arriver jusque là. Je suis heureux comme toute l’équipe. Cheick est dangereux par sa présence devant le but. Il est bon de la tête, imposant physiquement. Il nous fait énormément bien. Il est décisif. C’est une belle réponse à ceux qui parlaient d’une finale au rabais. J’ai vu un match entre deux équipes avec beaucoup de tempérament. Je ne trouve pas que nous ayons fait une mauvaise saison. On oublie vite nos douze matches de Coupe d’Europe. Si on me dit que je vais faire une finale nationale, une septième place en championnat et un huitième en Europe l’an prochain, je signe tout de suite. »

Pascal Dupraz (entraîneur d’Evian Thonon-Gaillard) :
«Je veux surtout féliciter le vainqueur, ainsi que Francis Gillot et son staff. On sent qu’il y a de l’unité chez eux, comme chez nous, mais ils avancent plus vite. Leur victoire est logique, on a été en difficulté défensivement. On a eu la chance de revenir au score mais on a eu peu d’occasions. On est revenu mais une dernière erreur nous condamne. Même s’il n’y a pas eu un grand niveau technique, en tous cas de notre côté, je crois qu’il y a un grand vainqueur, le football. C’était une belle fête du foot. Je veux féliciter le public et le corps arbitral. Je suis très déçu, je sais qu’il nous faudra peut-être beaucoup d’années pour revenir. On est passé tout près, j’aurais bien voulu voir les prolongations. C’est une chance qui ne se reproduira peut-être pas, je suis obligé d’être déçu, surtout pour les joueurs. Mais il y a une différence entre Bordeaux et l’ETG. C’est un grand club, nous sommes un club en devenir. »

Source : Girondins.com



Laisser un commentaire