Si les Girondins sont actuellement 9ème au classement de Ligue 1, vous le savez, ce n’est pas grâce à une attaque de feu (l’attaque girondine en détail) ou d’un jeu à la barcelonaise.

Les statistiques parlent d’elles-mêmes, les girondins ramènent plus de points lorsqu’ils portent moins le ballon que leurs adversaires. Preuve que posséder n’est pas gagné, la bande à Gillot n’a gagné que 2 matchs, réalisé 6 matchs nuls et perdu 4 fois lorsqu’elle en avait la possession (les girondins ont même gagné lors de leur plus faible possession, 35% victoire 2-0 contre Lyon). Dans le même temps, les bordelais n’ont perdu que 2 fois, concédé 7 fois le match nul et gagné 5 fois quand ils « laissèrent » le ballon à l’adversaire. Comme un symbole, lors de la victoire 4-0 contre Lorient, la possession s’élevait à 46% alors que lors de la déroute face aux lyonnais qui s’est terminé sur le même score nous dominions le cuir (51% contre 49%).

Les mathématiciens se sont rendu compte que tous les matchs n’ont pas été pris en compte dans mes premiers calculs car les marine et blanc ont partagé équitablement le médian lors de 5 matchs, cumulant 2 défaites et 3 victoires.

Enfin, pour ceux qui veulent tout savoir, lors des 10 victoires girondines les girondins eurent une possession moyenne de 47% contre 51% lors de leurs 8 défaites et 50% lors des 13 scores de parité.

En résumé, les victoires girondines ne sont que très rarement lié à une possession supérieure avec cette statistique incroyable de 2 victoires seulement lorsque les girondins jouent.

Au regard de cela, l’association Diabaté-Rolan testé aujourd’hui à l’entrainement semble la meilleure solution afin de pouvoir jouer de longs ballons dans la profondeur avec l’uruguayen et sur les capacités de point d’appui  du géant malien.

Les stats en faveur d'une nouvelle attaque

Source : lfp.fr



Laisser un commentaire