Clement Chantome

FC Girondins de Bordeaux 1–1 En Avant Guingamp (23ème journée de Ligue 1) – Affluence : 16 104 spectateurs.

Les joueurs alignés pour Bordeaux : Carrasso – Mariano, Ilori, Pallois, Poundjé – Yambéré (Maurice-Belay 46′), Plasil, Chantôme – Rolan (Poko 82′), Touré, Kiese Thelin (Crivelli 72′).

Buteur(s) : M. Poundjé (56′) / C. Beauvue (28′).

Avertissement(s) pour Bordeaux : C. Chantôme (31′), M. Poundjé (77′). | J. Plasil (79′), rouge direct.

Première titularisation pour Chantôme avec les Girondins, première à Chaban pour Kiese Thelin… Pour une première victoire depuis 5 matchs sans succès en Ligue 1 (2 victoires, 3 défaites) ? Les Girondins doivent impérativement prendre des points à domicile et renouer avec le succès. Pour ce faire, ce sont eux qui prennent le contrôle du ballon en début de match. Kiese Thelin (4′) et Rolan (8′) s’essayent, Mandanne leur répond (9′). Les Bordelais font pression sur les ailes et multiplient les centres. Giresse frôle le cadre de l’autre côté (15′). Les Bretons sont vivaces en contres, Beauvue centre pour Mandanne qui reprend instantanément de volée, Carrasso est à la parade (19′). Bordeaux joue bien mais connait quelques difficultés dans le dernier geste, les frappes au but se font rares. Et, là… C’est la douche froide ! Sur une touche, Jeremy Pied hérite du ballon et centre en retrait pour Beauvue… L’homme en forme des Guingampais fait parler la foudre sur une superbe demi-volée en pivot qui ne laisse pas l’ombre d’une chance à Carrasso, 0-1. (28′) Les Bordelais ont désormais la tête sous l’eau et frôlent la correctionnelle sur une intervention limite de Rolan dans la surface que l’arbitre juge licite… (29′) Alors que les hommes de Jocelyn Gourvennec montent en puissance, Touré fleurte avec la lucarne de Lossl sur coup-franc (35′). S’il faut revenir au score, il ne faut surtout pas en concéder un deuxième… Carrasso l’a bien compris et réalise un nouvel exploit sur un face-à-face avec Mandanne (41′) avant de sauver les siens avec une judicieuse anticipation face à Mandanne et Beauvue (42′). S’ils ont fait illusion en début de match, les Girondins sont retombés dans leurs travers au fil de la première période, au moment où paradoxalement les Guingampais sont montés en puissance. Sans un grand Carrasso, les Bordelais auraient pu rentrer aux vestiaires avec deux ou trois buts de retard… Quoiqu’il en soit, le score à la pause est de 0-1.  

63% de possession de balle en faveur de Bordeaux, mais qu’en est-il de l’utilisation ? L’une des difficultés bordelaises vient de là. Il faut réagir en deuxième mi-temps, pour ce faire, Maurice-Belay remplace Yambéré au retour des vestiaires. Sûrement remotivés par la pause et la causerie de Sagnol, les Marine & Blanc repartent de l’avant et sont tout près de se voir accorder un penalty sur une faute de main de Sorbon mais l’arbitre, bien qu’hésitant, ne désigne pas le point de penalty. Dans la foulée, Kiese Thelin remise pour Maurice-Belay mais sa frappe fuit le cadre (49′). Finalement, le Salut vient de… POUNDJE ! A 25 mètres, le latéral girondin prend sa chance; son tir puissant est dévié par Angoua et trompe Lossl (56′) ! 1-1. Pas le temps de souffler que Carrasso réalise encore une claquette exceptionnelle sur une tête de Diallo à bout portant (57′) ! L’entrée de Maurice-Belay a fait beaucoup de bien aux Bordelais, désormais galvanisés par l’égalisation. Bien qu’en difficultés physiquement, les Guingampais n’abdiquent pas. Sagnol change ses cartouches offensives et remplace un Kiese Thelin volontaire par un imposant Enzo Crivelli (72′). Chantôme se bat et s’infiltre dans la surface bretonne mais manque de justesse dans son centre-tir (75′). Les Bordelais dominent, poussent mais n’arrivent pas à prendre l’avantage… Et s’énervent ! A l’image de Plasil, fou-furieux après l’arbitre, qui perd ses nerfs et terminera le match aux vestiaires (79′). Ce carton rouge contraint Sagnol à modifier ses plans; Poko remplace Rolan, qui venait de voir sa tentative repoussée sur la ligne de but de Lossl (81′). Les Marine & Blanc se ruent quand même vers l’attaque et obtiennent un coup-franc à la limite de la surface de réparation que Touré ne cadre pas (83′). En infériorité numérique, les Bordelais donnent tout mais n’ont plus le monopole du ballon. Le match touche à son terme ; Bordeaux et Guingamp se quittent sur un match nul (1-1).

61% de possession de balle, 14 tirs à 8… Mais rien n’y fait ! Nouvelle contre-performance pour les Girondins qui n’auront pas su renouer avec la victoire… Un but par période symbolise la domination respective de chacune des équipes durant chaque acte. Trop laxistes sur certaines phases défensives et trop imprécis dans le dernier geste, les Marine & Blanc ne peuvent que se contenter d’un point ce soir. Un point plutôt heureux puisque sans un Carrasso des grands soirs, Bordeaux aurait pu rentrer aux vestiaires avec trois buts à rattraper… La réaction en deuxième période aurait peut-être mérité mieux mais ce résultat est assez logique au vu de la physionomie du match et de la forme actuelle des deux formations. Un match malgré tout frustrant, marqué par la perte de sang-froid de Plasil. Bordeaux reste sur six matchs sans victoire en Ligue 1 et n’avance plus au classement (voir ICI). Il faudra impérativement gagner lors des prochaines échéances pour conserver un infime espoir de qualification européenne… Pour cela, il faudra s’imposer à Evian samedi prochain (20h00) et face à Saint-Etienne la semaine suivante. Supporters dans les bons comme dans les mauvais moments; Allez Bordeaux !



Laisser un commentaire