Invité dans l’émission Formule Foot sur l’Equipe 21, le milieu de terrain des Girondins de Bordeaux : Grégory Sertic a évoqué plusieurs thèmes. En effet, au micro de Jean-Christophe Drouet, le franco-croate a notamment parlé de la bonne dynamique des Marine & Blanc en ce moment, de l’ennui que les Bordelais pouvaient engendrer lorsqu’ils jouaient, de son avenir et du rôle de capitaine qu’il aimerait jouer à Bordeaux, de l’Europa League, de la possible grève, de la possibilité de voir M6 se désengager du club au scapulaire et de la sélection croate. Concernant son plan de carrière, le joueur issu du centre de formation des Girondins de Bordeaux aspire, à moyen terme, à devenir capitaine des Marine & Blanc, puis, dans un second temps, à tenter de rejoindre un plus grand club pour y rejouer la Ligue des Champions. Le n°26 bordelais avoue être particulièrement attiré par le championnat allemand dans lequel il aimerait beaucoup évoluer. Le joueur girondin affirme également que l’Europa League n’est pas négligée par son club et que les joueurs ont à cœur de se qualifier et de sortir de cette poule. Concernant, son avenir international, quelques formalités restent à régler avec la FIFA, mais il espère pouvoir être sélectionnable le plus vite possible, et pourquoi pas aller au Brésil l’été prochain. En attendant, réaliser une « très grande » saison avec les Girondins reste la priorité du jeune Bordelais.

Voici la retranscription des propos de Grégory Sertic lors de l’émission « Formule Foot » :

Bordeaux invaincu depuis 6 matchs en Ligue 1, il vous arrive quoi ?

« C’est bien, on bosse, on a vu un début très délicat de notre part. Aujourd’hui, on s’est remobilisé, on s’est posé les vraies questions et on arrive aujourd’hui à 6 matchs sans défaite. On a fait un bon résultat à Lyon, même si je pense qu’on aurait dû terminer avec les 3 points, ça ne s’est pas fait…, une belle victoire contre Nicosie, et ça s’est terminé par, ce week-end, une victoire contre Montpellier qui nous a fait du bien. »

Quand vous voyez le classement, Bordeaux est 13ème, vous vous dîtes quoi ?

« Qu’on est à 3 points de Guingamp qui est 6ème donc que si on fait encore un très bon résultat à Nice on va vite remonter et oublier ce début de saison un peu délicat de notre part. »

Depuis quelques années les médias critiquent beaucoup le jeu bordelais, qu’est-ce que vous, vous en dîtes dans le vestiaire, qu’on n’a rien compris ?

« Non c’est vrai que parfois on s’ennuie dans nos matchs, surtout l’année dernière, on faisait des 1-1, 0-0, c’est vrai que c’était compliqué. Mais aujourd’hui, ce que le coach essaye d’apporter à notre jeu, c’est une certaine philosophie, comme Laurent Blanc l’avait fait dans les années précédentes. On essaye, parfois on y arrive pas.. on fait notre possible, on s’excuse des fois si le jeu n’est pas terrible, mais c’est comme ça, c’est un Bordeaux, mais ça va mieux je pense ces derniers matchs et on va essayer de continuer. »

Vous avez 24 ans et vous avez déjà tout gagné, le championnat, la Coupe de France, la Coupe de la Ligue, le Trophée des Champions, il est temps de partir là, non ?

« Ah je ne sais pas s’il est temps de partir parce que je commence à m’installer à Bordeaux, je suis bien, le coach me fait confiance, donc je suis heureux là-bas. Après c’est vrai que j’ai tout gagné, mais bon pas en étant vraiment titulaire, en faisant partie du groupe. Donc c’est sûr, c’est bien, c’est des trophées mais je veux en gagner moi en étant titulaire et apporter ce plus à l’équipe. »

Depuis 2 ans, vous êtes titulaire, vous avez re signé un contrat jusq’en 2017, c’est quoi votre plan de carrière ?

« Pour l’instant je me vois à Bordeaux et j’espère un jour être capitaine. Voilà capitaine de cette équipe, parce que je sors du centre de formation et c’est toujours un rêve pour un gosse comme moi qui a fait les -18 ans, la CFA, et est passé pro et devenir un jour capitaine. Après c’est essayer de trouver un club un peu plus grand que Bordeaux et espérer rejouer aussi la Ligue des Champions. »

Vous avez parlé à votre coach de ce rôle de capitaine, ou pas encore ?

« Non, non, non j’ai le temps, y a Carrass’ (ndlr Carrasso) qui est là, c’est un très bon capitaine et avec son expérience il nous apporte beaucoup. Moi ça sera dans le futur, j’espère un jour ou l’autre, donc on verra. »

Vous avez parlé de club plus grand que Bordeaux, est-ce que vous visez forcément l’étranger ?

« Non, il y a la France et il y a bien sûr l’étranger. Le championnat qui m’attire c’est l’Allemagne, j’aimerais connaître ce championnat. Donc c’est à moi aussi par rapport à mes performances d’être bon sur le terrain et pour l’instant je reste à Bordeaux. »

Vous avez prolongé jusqu’en 2017, est-ce que vous avez conscience d’être l’une des plus grosses valeurs marchandes de Bordeaux aujourd’hui?

« Non, on n’est pas mal de joueurs quand même, non ? (rire). Non je sais pas si j’en suis conscient mais j’essaye de faire mon boulot au maximum et d’apporter comme j’ai dit un plus à l’équipe et après si je peux être vendu pour que le club gagne de l’argent sur moi ça sera tant mieux. »

La Ligue Europa, vous la jouez ou pas ?

« Ouais on la joue. On s’est un peu perdu dans les déclarations, mais on la joue vraiment, on veut se qualifier parcequ’on sait qu’une coupe d’Europe c’est dur à avoir. On l’a gagné nous quand on a gagné la Coupe de France. C’était un objectif, on l’a eu, maintenant faut se donner les moyens de réussir. On va rejouer après contre Nicosie là-bas, ça va être très compliqué, mais on y va pour gagner, pour se qualifier. Certes, Francfort va terminer premier du groupe et nous il faut qu’on arrive à chiper cette deuxième place. Ce sera important. En tant que joueur, je sais que quand je suis dans le vestiaire on en parle et on veut vraiment se qualifier. »

Le patron qui est au-dessus de vous c’est Nicolas De Tavernost, propriétaire des Girondins, il a déclaré qu’M6 pourrait peut-être se désengager si était mis en place la taxe à 75%, vous pensez que c’est du bluff ?

« Non je ne pense pas que ça soit du bluff ce qu’il a dit, puisque c’est vrai que c’est délicat aujourd’hui avec ce qui se passe, même un peu la crise financière qui attrape tout le monde donc c’est vrai que c’est compliqué. Maintenant comme on a vu comment il était heureux après le but de Nicosie, bon voilà on se dit qu’il ne peut pas quitter ce club qu’il a suivi depuis des années, donc j’espère qu’il restera encore longtemps, Voilà, on ne pense pas à ça en tout cas. »

Vous avez la double nationalité, vous en êtes où avec la Croatie ?

« Il y a encore des papiers avec la FIFA, et après j’espère jouer avec cette équipe parce que ça fait longtemps que je le souhaite. C’est vrai que c’est compliqué avec tous ces papiers, mais bon j’espère que ça va arriver très rapidement pour pouvoir espérer jouer avec cette équipe qui me fait rêver et donc j’ai envie. »

On vous souhaite quoi alors pour la fin de saison, le Brésil évidemment, c’est la priorité ?

« Ma priorité déjà c’est de faire une très bonne saison. Sans faire une très grande saison je pourrais pas aller au Brésil et je pourrais pas prétendre à autre chose. Donc c’est de faire une très bonne saison avec les Girondins, se qualifier et retrouver ces places du haut de tableau, aller le plus loin possible en Europa League et après j’espère que mes papiers seront tous en règle pour pouvoir jouer avec cette sélection. »

Source : Formule Foot – 28/10/2013



Laisser un commentaire