Ludovic Obraniak évoque le prochain match face à son ami Jaroslav Plasil et les messages d’encouragements émanant du club.

Voici ses propos :

«Cela faisait longtemps que nous nous disions que tout se jouerait au dernier match… Là, «Jaro» l’aborde avec un point d’avance, mais nous pouvons les battre, tout comme eux peuvent nous battre. Je signale au passage que les Girondins sont un grand club, puisque nous recevons avant chacun de nos matches à l’Euro un fax d’encouragement, et c’est assez rare pour le souligner.»

Source : 20minutes



Laisser un commentaire