Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Lyon-Bordeaux (3-3).

Le joueur AG du match :

MALCOM (10/10) : Exceptionnel, fabuleux, extraordinaire, merveilleux, énorme, en un mot : MAAALCOOOM ! On a presque envie d’être un ballon ce soir pour être collé à ses pieds magiques ! Mon dieu, quel joueur, mais quel joueur ! Longtemps, le seul génie, la seule étincelle au milieu d’une équipe médiocre. C’est lui qui ramène Bordeaux dans le match avec une reprise déviée, à la suite de son coup franc contré (41′). Au départ de TOUS les mouvements girondins dangereux (13′ 37′ 39′ 49′ 68′), il a aimanté le cuir, tentant pas moins de 9 centres ! Pour martyrisé tous ses adversaires, il n’a pas hésité à changer de côté ou à repiquer dans l’axe. A l’origine de la réduction du score de Lerager (88′), le Brésilien nous sort une frappe venue d’ailleurs pour égaliser dans le temps additionnel (90+1′). Evidemment, il est élu Homme du match par la Rédaction, mais plus que cela, il devient le premier girondin à obtenir la note suprême de 10/10 !

Les titulaires :

Benoît COSTIL (3/10) : A-t-il remarqué qu’il n’avait pas un maillot Marine & Blanc ? Le lob de Fekir est évidemment exceptionnel, mais le placement de Benoît Costil est totalement incompréhensible (10′). Beaucoup trop avancé et pas assez réactif, notre gardien a donc cédé une première fois, avant de devoir s’incliner sur la tête à bout portant de Tete (22′). Pas forcément idéalement positionné sur le somptueux coup franc de Traoré (75′), il n’a pas réussi à se détendre assez pour le sortir (75′). On retiendra tout de même une parade importante à angle fermée sur un contre de ce même Bertrand Traoré (49′), même si au final cela se remarquera moins que son placement plus que suspect…

Youssouf SABALY (5/10) : Opposé à Depay, Youssouf Sabaly a réussi une prestation plutôt correcte. Décisif d’entrée pour venir s’opposer au centre de Traoré (6′). Défensivement, il a donc tenu le choc, face à l’ancien joueur de Manchester United, il faut le dire, plutôt timide, gagnant 13 ballons. Imprécis à de trop nombreuses, notamment sur son face à face mal joué (55′), il ne lui a pas manqué grand chose pour peser un peu plus sur les débats. Hormis un bon centre pour la tête de Lerager (58′), notre latéral droit n’a jamais trouvé de partenaires en bonne position.

Vukasin JOVANOVIC (5/10) : Son association avec Jérémy Toulalan n’est pas parfaite, mais elle prend forme petit à petit. Un peu dépassé sur certaines situations (6′ 14′ 27′ 49′), le Serbe s’est tout de même montré solide la plupart du temps. Solide dans les duels, il n’est pas responsable sur les buts subis (10′ 22′ 75′) et a été plutôt appliqué dans la relance (91 % de passes réussies), ne faisant pas n’importe quoi. Offensivement, il a tenté d’apporter sa pierre à l’édifice, avec un tir hors cadre (50′) et une déviation qui aurait pu être décisive (86′).

Jérémy TOULALAN (5/10) : Face à la vivacité des attaquants lyonnais, il y avait beaucoup à craindre pour Jérémy Toulalan… mais au final notre capitaine a plutôt bien tenu la barre. S’il est dépassé par Depay et qu’il concède le coup franc du 2-0 (22′), notre numéro 14 a tenu le coup, une mi-temps face à Mariano, même s’il réalise une intervention, involontaire, de la main (7′). Bien aidé par le scénario du match et l’expulsion de Darder, il a vécu un second acte serein. Très souvent balle au pied (62 ballons touchés), il n’a pas pris de risque dans la relance. Bêtement averti pour avoir trop parlé (75′), il est à l’origine de l’expulsion de Sergi Darder (36′), ce qui a changé la face du match.

Théo PELLENARD (4/10) : Théo Pellenard a effectué sa prestation « habituelle » : des limites défensives, mais une combativité et un apport offensif intéressant. Déposé par Traoré à plusieurs reprises (13′ 51′), il eu un mal à fou à le contenir et s’est montré très maladroit (23 ballons perdus !), malgré plusieurs interventions (10 ballons gagnés). Offensivement, il a donc souvent pris son couloir, s’il n’a pas toujours été en réussite (13′ 45+1′ 58′), c’est lui qui centre sur le but de Lerager (88′). Une fois de plus, il prouve qu’il n’a pas l’étoffe d’un titulaire du FCGB, mais dans l’état actuel des choses, c’est sans doute l’alternative la plus crédible.

Lukas LERAGER (7/10) Avec Malcom, c’est lui le deuxième grand bonhomme de la partie côté girondin ! De nouveau positionné en sentinelle, le Danois a tenu la tête hors de l’eau, même quand ses partenaires se noyaient. Hormis un ballon chaud perdu sur l’action de Traoré (49′), il sort une prestation remarquable. Evidemment, son but plein de sang froid et de maîtrise qui relance Bordeaux (88′) compte dans le décompte final, mais il ne fait que ré-hausser un bilan plus qu’intéressant. Très actif à la récupération (4′ 38′ 57′ 59′ 61′ 76′), Lukas Lerager a gagné 17 ballons, ce qui est plus que tout autre girondin ce soir. Avec le changement de dispositif, il s’est montré devant les cages de Lopes, le sollicitant en début de seconde période (46′), avant de placer une tête de peu à côté (58′), pour finalement le tromper (88′). Si face à Metz, il avait échappé au carton jaune, Monsieur Turpin l’a averti cet après-midi (59), sur l’une de ses … 6 fautes !

Valentin VADA (–) Quelle chance pour lui de ne pas avoir joué 45 minutes et d’échapper à la note sanction que sa prestation épouvantable mérite ! Buteur face à Metz, Valentin Vada n’a pas surfé sur la vague du succès, réalisant une demi heure en tout point catastrophique. Terriblement maladroit, c’est lui qui perd le ballon sur l’ouverture du score somptueuse de Nabil Fekir (10′). Incapable de jouer vers l’avant, il n’a pesé dans aucun domaine, étant inexistant défensivement comme offensivement, sans parler de la précision de ses coups de pieds arrêtés. Remplacé par Jonathan Cafu (36′).

Younousse SANKHARÉ (4/10) : Le buteur providentiel de ce début de saison était en vacances ce soir ! Evidemment, il ne peut pas sauver Bordeaux à chaque fois et ce n’est pas son rôle, mais sur la pelouse du Parc OL, Younousse Sankharé a été décevant. Même s’il a mis de l’impact d’entrée (2′ 3′), l’international sénégalais a rapidement été dépassé par les joueurs lyonnais… jusqu’au rouge de Darder (36′). Plus libre ensuite, il s’est montré disponible, touchant 70 ballons. Auteur d’un tir non cadré (13′), l’ancien Lillois a tout de même eu des difficultés à bien se projeter dans le camp adverse. A la récupération (5 ballons gagnés), il a laissé Lukas Lerager faire le (bon) travail.

Alexandre MENDY (1/10) : Sans doute le plus gros coup du mercato de L1, juste devant Neymar ! Incroyable de talent, il peut clairement viser le Ballon d’Or … ou une médaille de bronze pour les prochains JO en lutte greco romaine peut-être ! Comment Bordeaux peut-il être sérieux en jouant avec Alexandre Mendy comme attaquant de référence ? Oui, il se bat et tente deux trois jeux de corps mais pour le reste, c’est d’une faiblesse abyssale. Une tête ridicule (45+2′), un sens du placement à faire rougir Moussa Maazou (43′), et pour couronner le tout, il n’est pas foutu de prendre son marquage correctement sur le deuxième but (22′). Remplacé, plus que logiquement, dès la reprise, par Gaëtan Laborde (46′).

François KAMANO (3/10) : Au moment de tirer les conclusions de la rencontre, François Kamano souffre de la comparaison avec son vis à vis, Malcom. C’était le jour et la nuit entre le Brésilien et le Guinéen. S’il a tenté de donner quelques coups de reins (16′ 62′ 82′ 85′), l’ancien joueur de Bastia n’a pas beaucoup fait la différence face à Tete, qui a facilement pris sa mesure. Trop effacé, il a souvent fait les mauvais choix (13′ 56′), proposé un jeu stéréotypé, et n’a pas eu l’occasion d’inquiéter Lopes. L’histoire retiendra (ou pas), que c’est tout de même lui qui relaye Malcom avant sa frappe exceptionnelle (90+1′), même si son travail est peu décisif sur cette action.

Les remplaçants :

Jonathan CAFU (3/10) : Autant sa première apparition de la semaine passée était plein de promesses, autant celle ci l’est beaucoup moins… Après avoir mis environ 3 heures à lacer ses chaussures, Cafu, qui a remplacé Vada avant le repos (36′), n’a pas fait beaucoup mieux que l’Argentin. Comme Mendy ou Kamano, il n’a rien montré d’intéressant, si ce n’est quelques toutes petites fulgurances. Pas assez concerné quand il avait le ballon, il a joué un peu en dilettante et a eu une attitude très moyenne ! Très nerveux, il a commis 3 fautes, dont celle, plus qu’évitable qui a conduit au coup franc victorieux de Traoré (75′). Bref, après ce match, on se demande pourquoi la direction a lâché plus de 7 millions sur lui…

Gaetan LABORDE (3/10) : Entré à la pause en lieu et place d’Alexandre Mendy (46′), Gaetan Laborde s’est directement mis en évidence en déviant un ballon pour Lukas Lerager (47′), avant de se montrer trop court sur un bon centre de Sabaly (58′). Petit à petit, il s’est éteint et n’a pas posé de problèmes à la défense lyonnaise, comme tous les attaquants, Malcom excepté évidemment. Une remise intéressante en fin de rencontre (90+1′), mais c’est bien peu… même si c’est toujours plus que le titulaire du soir !

L’entraîneur :

Jocelyn GOURVENNEC (5/10) : Jocelyn Gourvennec avait décidé de reconduire le 11 victorieux de Metz samedi dernier. Malgré l’arrivée de Cafu ou Otavio, le Breton n’a pas souhaité modifier sa composition et cela ne s’est pas avéré payant du tout. Dépassés les Girondins ont vite cédé, avant de revenir dans le coup grâce au rouge de Darder (36′) et au talent de Malcom (41′). S’il s’est trompé dans son choix de départ, l’ex coach de Guingamp a eu le mérite de changer ses plans en lançant Cafu à la place d’un Vada catastrophique (37′) et en remplaçant Mendy par Laborde dès la reprise (46′). En manque d’autres joueurs offensifs sur le banc, Touré étant en tribunes, il n’a pas grillé sa troisième cartouche.

La Rédaction




Laisser un commentaire

  • Stephane Atrau

    En attaque hormis Malcom s’est le néant…Mendy, Kamano et Cafu ont tous été catastrophiques!! Cafu en plus de ne strictement rien réussir en attaque provoque deux coup francs plein axe dont le second améne le but de Traoré.

    • tusitala

      Ces joueurs faibles dans un match de forts…espérons qu’ils seront forts dans un match de faibles…le genre de match que Bordeaux perd trop souvent contre les équipes « dites » petites ….

      • Stephane Atrau

        oui mais j’ai vu le match contre Metz et j’ai des doutes..

  • crispaolo7

    on entend un peu partout dire qu’on a fait un super match, vu le résultat, mais a 11/11 on avait au bout de 30mn 2-0; ensuite a 11/10 on gagne 3-1..;alors la valeur de Bordeaux par rapport a Lyon que certains ose dire concurrent direct ?? c’est environ 25% plus faible..c’est trop pour espérer rester dans les 5er..qui peut prétendre jouer a Lyon de notre équipe ? deux joueurs Lerager et Malcom, c’est peu de talent, pourquoi ? parce que on recrute des joueurs en les imaginant bons alors qu’ils ne brillent qu’un match par an, d’ailleurs si on croit au bruit, on s’intéresse a un super attaquant, Shako, ok sauf qu’il a rien fait depuis 2 ans..alors pourquoi on continue ces recrutement bidon ? a coup de 5 ou 7 ou M, on n’améliore pas notre équipe, d’ailleurs on se débarrasse de joueurs nettement meilleurs comme Sala ou Crivelli qui eux sont des véritable buteurs.il est temps de recruter enfin un vrai attaquant en forme a 15 M il y en a et pas blessé ou  » ancien bon »….finalement c’est moins cher qu’ajouter des joueurs de valeur moyenne, sans aucune concurrence au final. prenez exemple sur Nice…depuis 3 ans qui recrute malin, mais très bon…et nous on refuse des Ben Arfa-Balottéli ou Sneider et vendront leur Séri au moins 50 M…nous.. 10 fois moins pour Crivelli..chercher l’erreur !

  • crispaolo7

    j’étais plutôt très étonné qu’on prenne Mendy et que J.G apprécie ce joueur, depuis 3 match on voit un joueur perdu en attaque, très souvent hors jeu, battu de la tête ou au marquage, que fait il ici? et titulaire en plus, combien de temps va durer cette mascarade…et quand je vois Pellenard qui est surement un gentil garçon, élégant, mais surement pas un bon arrière de L1, Cotento que tout le monde critique est nettement meilleur, d’ailleurs suffit de voir qui achetera un jour Pellenard..mais pas grave, notre « meilleur entraineur de France » l’apprécie…on est content 3-3 contre un bon Lyon, mais attention, avec une attaque aussi faible, il sera impossible de rester en haut du classement, proposant a un attaquant en forme de jouer pour Bordeaux, et mettons y le prix, surement pas sur shako, blessé depuis 2 ans et que West Ham cherche a se débarrasser, on peut les comprendre…s’il plait a J.G, alors on est foutu. Qu’il regarde vers Caen, ils possèdent eux un grand attaquant moins cher que la vente de Ounas….et Menez et Crivelli réunis…mais enfin on jouera pour l’Europe…