Michaël Ciani : « Nous pouvons dire que c’est une victoire au courage. Nous avons bataillé et nous n’avons rien lâché. C’était difficile. Nous savions que si nous les harcelions, ils auraient du mal à évoluer. C’est ce que nous avons essayé de faire. Nous avons été solidaires. Nous avons eu de belles phases. Nous devons avoir plus de régularité pour gérer temps forts et temps faibles. Il y a eu des moments pendant lesquels nous nous sommes relâchés. Mais le principal est là puisque nous prenons les trois points. Il fallait gagner pour avoir notre destin entre nos mains à Saint-Etienne. Après le match de Nancy, nous étions un peu en roue libre. Nous voulions finir le mieux possible. Nous nous sommes rapprochés petit à petit. Nous sommes 5ème. Nous savons que nous revenons de loin. Même si nous avons perdu des points précieux en cours de route, nous avons un objectif sur le dernier match. Nous sommes sur une bonne vague. Il ne faut pas s’enflammer sinon on va se relâcher. Il ne faut pas oublier que l’objectif n’est pas atteint. Nous avons un dernier match face à une équipe difficile à jouer. »

Cédric Carrasso« C’est une soirée à l’image de la saison. Depuis le début de la saison, il y a deux scénarios possibles en fin de match. Soit on l’emporte. Soit on perd. Les 4 dernières victoires étaient méritées. Celle-ci l’est peut être moins. La chance ça se provoque. Avant la sortie de Jussiê, nous avions une certaine maîtrise. Après, nous avons eu du mal. Nous avons laissé des espaces et des opportunités à Lorient. Cela fait partie d’un match. Nous y avons cru jusqu’au bout. C’est totalement hallucinant d’en être là aujourd’hui. Nous avons la quatrième défense. C’est incroyable quand on voit le nombre de buts qu’on a pris cette année. Tout le monde y a mis du sien. Nous savons que cela va être difficile. Il faut sortir de Geoffroy Guichard la tête haute. Pour l’instant, la confiance, nous l’avons. Je pense qu’au niveau de la tension, ce sera très compliqué la semaine prochaine. Il va falloir faire un match d’homme à Saint-Etienne. Ça serra à nous de bien gérer les temps faibles et surtout les temps forts. Toutes les équipes seront obligées de gagner. On ne dépend plus de personne. Nous aurons surement besoin d’un coup de main ou deux (rire). Nous sommes partis de très loin cette saison. Aujourd’hui c’est un plaisir pour tous les gens qui aiment ce club. La banderole qui m’était dédiée en début de match m’a beaucoup touché. Un mec qui arrive à Bordeaux après Toulouse et surtout Marseille, et qui remplace un grand gardien comme Ulrich Ramé, ce n’est jamais évident. J’ai pris cela avec beaucoup de cœur. J’ai toujours essayé de donner ma réponse sur le terrain. J’ai toujours donné le maximum pour les Girondins ».

Source : Girondins.com



Publier un nouveau commentaire