Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux) : «On espère toujours gagner, ou que ce soit. Mais ce point peut être important. On a fait une belle première période, on a eu des opportunités qu’on n’a pas saisies. La déception vient de là. On n’arrive pas à concrétiser, c’est un peu notre problème en ce moment, mais on ne peut être que satisfait de notre façon d’aborder le match. On a fait un bon premier quart d’heure, on a sorti les ballons proprement. C’est une des premières fois où les Valenciennois ont eu si peu d’occasions. La deuxième période a été très moyenne pour les deux équipes. Mais quand on fait de telles courses en première période, on a un peu moins d’énergie après. A l’extérieur, on ne peut pas être déçu de ne pas gagner. L’an dernier, on l’avait fait mais aujourd’hui, j’ai plus de satisfactions dans le jeu.»

Daniel Sanchez (entraîneur de Valenciennes)
: «Je pense que c’est un résultat équitable dans la mesure où on n’a pas eu énormément d’occasions, mais Bordeaux non plus. Ça a été un bon match, engagé, il y a eu du rythme, de l’envie d’aller vers l’avant. Ça s’est terminé sur un 0-0 car les deux équipes se sont montrées rigoureuses. La satisfaction aujourd’hui, elle est surtout défensive, avec notre bloc compact. On s’appuie là-dessus et aujourd’hui, on n’a encore pas pris de but. On savait que Bordeaux allait tenter de nous contrer, mais on a été bien équilibré. Pour gagner ce genre de match, il faut être plus percutant et performant en attaque. Mais c’est en grande partie dû à Bordeaux. C’était aussi la première association de nos attaquants, il faut laisser le temps à chacun d’apprendre à se connaître. Ce soir, à défaut de gagner, on a tout fait pour ne pas perdre. Dans les dix dernières minutes, on a remis un milieu plus fourni. Et le point acquis ce soir reste intéressant.»

Source : AFP/L’Equipe.fr



Laisser un commentaire