DPP_0070

Bordeaux retrouvera demain soir son adversaire européen, le Sport Lisboa de Benfica lors du match décisif des huitièmes de finale de l’Europa League. Henri Saivet a déclaré à L’Equipe toute sa motivation pour ce match et espère notamment marquer et être remarqué.

«Il y a quelque chose à faire. On a eu des occasions à l’aller, on en a concédé peu contre une grosse équipe, leader du championnat du Portugal. Il faut marquer rapidement et je pense qu’après ça ira tout seul… À nous de réécrire l’histoire, tout simplement. C’est une source de motivation et aussi l’occasion de se faire remarquer. On sent l’adrénaline monter. Il va falloir se surpasser, avoir de la fierté. On oublie qu’on est l’équipe qui a le plus joué cette saison (43 matches), et on n’a pas un effectif pour évoluer sur tous les tableaux. Ce ne sera jamais la même motivation en Championnat. Marquer contre Benfica serait vraiment énorme. J’y pense…»

Le numéro 20 bordelais revient également sur ce qui en est de sa carrière internationale.

«Je n’ai pas été approché par le Sénégal. J’attends d’avoir le sélectionneur (Alain Giresse, ndlr), si déjà il m’appelle, pour entendre son discours. Je ne ferme aucune porte. C’est un choix de carrière, il faut réfléchir. Je suis lucide et réaliste : je sais bien qu’aujourd’hui l’équipe de France est inaccessible.»

Nous attendons tous ce 250ème but européen qui pourrait permettre aux Girondins dans un premier temps d’égaler au score le club portugais puis de les conduire à la qualification. Alors, un but de Saivet, on ne dira pas non…

Source : Le10sport.com



Laisser un commentaire