Meilleur buteur du club en Ligue 1, avec 6 réalisations, Henri Saivet a franchi un cap cette saison. Cependant à l’image de toute l’attaque bordelaise, il marque le pas et n’a plus trouvé le chemin des filets depuis presque deux mois. Dans le journal Sud Ouest il revient sur, le match de Toulouse, les difficultés offensives actuelles et la trêve internationale qui arrive à point nommé.

Voici un extrait de son entretien accordé au quotidien régional :

Pourquoi n’avez-vous pas réussi à vous impliquer dans le match ?

«Ce n’est pas que l’on ne se soit pas impliqué. Simplement, en ce moment, on n’arrive pas à se trouver offensivement. On doit donc faire plus. Tous. On doit faire beaucoup plus pour ressortir les ballons un peu mieux, essayer de trouver des automatismes, de la complémentarité. En ce moment, on y arrive un peu moins. On doit tous être conscients qu’il faut faire plus dans l’intérêt de l’équipe

Vous n’avez plus marqué depuis Nice, en janvier. Que vous arrive-t-il ?

«Et ça me manque ! Ma stérilité coïncide avec la petite qualité offensive que l’on produit en ce moment. On n’arrive pas à inquiéter les équipes à notre portée. Il nous manque la dernière passe, le bon déplacement. Je tente des choses, pourtant. Quand on est un peu moins bien, on essaie de s’appuyer sur le collectif, pour réussir un exploit individuel, un dribble, un centre devant le but qui peuvent faire la différence. Le coach nous répète qu’il ne faut pas nous arrêter à nos échecs, qu’il faut continuer à provoquer nos adversaires balle au pied pour faire la différence.»

Le break va-t-il vous faire du bien ?

« Il va faire du bien à tout le monde, aux joueurs, au staff. Il faut récupérer avant d’aborder la dernière ligne droite. On n’aura plus le droit à l’erreur. On va jouer chaque match avec l’envie de retrouver des choses intéressantes offensivement, de la solidité défensive, ainsi qu’un fond de jeu qui soit notre identité. Aujourd’hui, on n’arrive pas à jouer. Il faut que l’on arrive à jouer plus.»

Pour lire l’intégralité de l’interview de notre numéro 20 c’est ici.

Ces deux semaines sans match vont faire du bien aux Girondins, mais cela sera-t-il suffisant ? Retrouverons-nous un jeu cohérent et une efficacité offensive après la trêve ?

Les chiffres actuels ne nous laissent pas optimistes… Depuis le départ de Gouffran, Bordeaux a disputé 8 matchs de Ligue 1, ne marquant que 5 buts…  17ème attaque du championnat, Bordeaux est aussi l’équipe (avec Nancy) qui a le moins marqué à domicile, seulement 12 buts ! A titre de comparaison, Zlatan Ibrahimovic a une moyenne d’un but toutes les 90 minutes, soit plus que les Marine & Blanc à lui tout seul…

Source : sudouest.fr



Laisser un commentaire