But de Wahbi KHAZRI

Retrouvez les notes de la rédaction d’ActuGirondins après le match Rennes-Bordeaux (1-1).

Le joueur AG du match :

Clément CHANTOME (7/10) Toujours invaincu sous le maillot au scapulaire, Clément Chantôme sort de ce match avec des stats « parisiennes ». En effet, notre nouveau numéro 11 a aimanté le ballon ce soir, touchant pas moins de 100 fois le cuir ! Première rampe de lancement girondine, il est pour beaucoup dans la domination des Marine & Blanc, notamment dans le premier acte. Indispensable à la récupération (21 ballons gagnés), très précis dans ses transmissions (93 % de passes réussies), le natif de Sens est élu homme du match par la rédaction, après son match plein, même si on peut lui reprocher d’être resté un peu loin de la surface de réparation rennaise, et son nouveau jaune « orangé », pour une semelle sur Konradsen (50′).

L’équipe :

Cédric CARRASSO (7/10) : Excellent depuis plusieurs semaines, notre gardien est resté sur cette même dynamique en Bretagne ! Battu par le tir dévié de Ntep (11′), Cédric Carrasso a ensuite été irréprochable. Précieux dans les airs, il sort surtout deux parades déterminantes devant Toivonen, à la fin de chaque mi-temps (45+1′, 88′). Sur la première, il s’interpose à bout portant pour maintenir Bordeaux dans le match, et sur la seconde il repousse parfaitement la grosse frappe du Suédois. Averti pour contestation (?), sur la faute de Chantôme (49′).

MARIANO (6/10) : A l’aller, le Brésilien avait vécu une partie cauchemardesque face à Ntep (voir ici), ce soir ce fût nettement mieux pour Mariano. Malgré tout, il est un peu loin du buteur rennais sur l’ouverture du score, même si l’action des Bretons est très rapidement mené (11′). Un peu en difficulté face au jeune ailier, il a quand même pu bien tenir son couloir, avec l’aide de ses coéquipiers. Notre numéro 2 sauvera également un ballon sur la ligne (18′) et est à deux doigts de perdre le ballon dans sa surface après l’occasion de Toivonen (45+1′). Offensivement, notre latéral a été une véritable machine, puisqu’il a délivré pas moins de 16 centres ! Si certains ont créé le danger (20′ 25′ 41′ 45′), trouvé un coéquipier (Saivet 39′, Rolan 77′ pour le penalty), d’autres ont donné l’impression d’être tiré un peu au hasard…

Lamine SANÉ (5/10) : Revenu en défense centrale pour cette rencontre, notre capitaine a livré une copie moyenne, en raison notamment d’un début de rencontre délicat. On peut lui reprocher sa passivité sur le but de Ntep, qu’il dévie malencontreusement (11′) et sa faute très dangereuse commise sur Doucouré aux abords de la surface (13′). Un peu mieux par la suite, même s’il est quelques fois pris par Toivonen. Solide dans les duels (16 ballons gagnés), surtout dans les airs, le Sénégalais obtient la moyenne.

Nicolas PALLOIS (5/10) : L’homme de la première partie de saison marque quelque peu le pas depuis plusieurs semaines. S’il est toujours impressionnant sur les ballons gagnés (21), qu’il conserve sa vivacité et sa solidité dans les duels (33′) ou dans l’anticipation (88′), notre défenseur a connu de gros soucis dans la relance. Sa première, un peu risquée pour Kiese Thelin a conduit à l’ouverture du score (11′), et il offre deux occasions aux Bretons en renvoyant le ballon, un peu n’importe comment (40′ 46′). Un défaut à gommer pour retrouver le vrai Nicolas Pallois !

Maxime POUNDJÉ (6/10) : Profitant de la suspension de Diego Contento, Maxime Poundjé retrouvait le couloir gauche de la défense ce soir. A l’exception d’un duel perdu qui a conduit à l’occasion de Pedro Henrique (9′), le jeune latéral a plutôt bien tenu son couloir, même s’il est vrai que le jeu rennais penchait du côté de Ntep. Offensivement, le numéro 29 girondin nous a montré un beau visage. Comme Mariano, il a multiplié les montées et délivré de nombreux centres (9), dont certains auraient pu être décisif (3′ 16′ 29′), tout comme sa frappe, un poil trop croisée (41′). Malgré un déchet important (24 ballons perdus), c’est une belle rencontre que nous a livré Maxime Poundjé.

André POKO (6/10) : Troisième titularisation de suite pour le Gabonais, qui commence à être important dans le dispositif de Willy Sagnol. Aujourd’hui comme face à Saint-Etienne, on aura beaucoup vu André Poko, qui n’a rien lâché pour gratter des ballons dans les pieds des joueurs rennais (12 récupérés), notamment en début de match (2′ 3′ 8′). Le numéro 17 girondin aura également pas mal aidé Mariano en venant « embêter » Ntep plusieurs fois, et pris plusieurs initiatives offensives, même si à l’image de sa volée (16′), ça ne fût pas souvent précis. Toujours un peu de déchet et un côté fougueux non maîtrisé (4 fautes commises), mais une belle activité pour Poko.

Jaroslav PLASIL (4/10) : Sans être catastrophique, le Tchèque a été le milieu girondin le moins en vue à Rennes. Volontaire d’entrée, il réussira une première période de qualité, à l’image d’une bonne intervention pour la première occasion (6′) ou de combinaisons intéressantes avec Mariano (20′ 25′ 45′), avant de clairement baisser le pied. Beaucoup plus effacé par la suite, il a donné l’impression de chercher un second souffle après la pause, se contentant du minimum, que ce soit défensivement comme offensivement. Willy Sagnol s’en est sans doute aperçu, puisqu’il l’a remplacé par Nicolas Maurice-Belay (72′). Le gaucher a fait une entrée relativement discrète, même s’il obtient un bon coup franc en fin de rencontre (89′).

Wahbi KHAZRI (6/10) : Indispensable et excellent ces derniers temps, le Tunisien a, de nouveau, confirmé sa bonne forme actuelle ce soir. Très en jambes, Wahbi Khazri a été un danger constant pour la défense bretonne et Benoît Costil, qui a du s’employer pour repousser les tentatives de notre meneur de jeu (6′ 32′ 64′). Très bon, le portier breton a également pu compter sur l’aide de la transversale pour empêcher le Girondin de marquer sur coup-franc (44′). Finalement c’est sur penalty que notre numéro 24 va trouver la faille en prenant à contre-pied le gardien rennais (78′). Malgré quelques ballons bêtement perdu, comme sur un corner en début de match (7′), Khazri confirme une nouvelle fois son rôle prépondérant dans cette équipe. Grégory Sertic (83′) est venu prendre sa place en fin de rencontre, s’illustrant sur un coup franc qui a fini dans le petit filet (90′).

Henri SAIVET (4/10) : Préféré à Diego Rolan, Henri Saivet a eu du mal à exister en début de rencontre. Trop tendre et pas dans le coup pendant une petite demi-heure, le Sénégalais n’a absolument pas pesé sur le cours du match, avant de se réveiller avec une frappe totalement dévissée (28′). Notre numéro 10 a ensuite eu plusieurs opportunités franches mais n’a pas su trouver la faille, la faute à Costil (39′) ou Diagne (45′). Remplacé dès la pause, c’est Diego ROLAN (5/10) qui est revenu pour la seconde période. L’entrée de l’Uruguayen a d’abord été discrète et faite de mauvais choix, avant de devenir décisive, grâce à un penalty « offert » par M. Lesage (77′). Une récompense malgré tout pour le buteur de dimanche dernier qui a apporté du mouvement à l’attaque girondine (55′ 79′ 82′), ce qui a gêné les Rennais (3 fautes subies).

Isaac KIESE THELIN (4/10) : Prometteur face à Saint-Etienne, le Suédois a été beaucoup plus effacé ce soir, ne touchant que 14 ballons en 90 minutes… A sa décharge, il faut dire que les bons appels qu’il a répété ont toujours été vains, ses coéquipiers préférant jouer latéralement, plutôt que de le servir en première intention. Malheureux sur l’ouverture du score rennaise, c’est lui qui perd le ballon avec une talonnade mal sentie (11′). Sévèrement averti (31′), il a (un peu) relevé sa triste prestation en obtenant le coup franc de Khazri (44′). Le temps passe et IKT n’est toujours pas décisif… Patience, patience !

Cinquième match consécutif sans défaite, mais pas de troisième victoire pour les hommes de Willy Sagnol, tenus en échec à Rennes (1-1). Une rencontre que les Bordelais, archi dominateurs, aurait mérité de gagner. Malheureusement, Costil est souvent venu s’opposer aux tentatives de Saivet ou Khazri. Malgré l’emprise totale sur le milieu de terrain, grâce à un Chantôme en forme, il aura fallu un bel arrêt de Carrasso (45+1′) et un penalty cadeau de M.Lesage pour revenir de Bretagne avec un point. En attendant le match de Saint-Etienne demain face à l’OM, les Girondins reviennent à hauteur des Verts, mais auraient sans doute mérité et pu espéré mieux ce soir. Prochain rendez-vous pour les Marine & Blanc, la réception de Reims (samedi prochain à 20h). Allez Bordeaux !

La rédaction AG



Laisser un commentaire