Le président des Girondins de  Bordeaux Jean-Louis Triaud a répondu à quelques questions à l’issue de la rencontre face à Reims (0-0). Au vu de la prestation de son équipe, il n’a pas mâché ses mots.

Est-ce que vous vous êtes ennuyé ?
«C’est un peu léger, c’est même pire que cela. Je me dis que les gens qui sont venus voir le match auraient dû rester chez eux ! Je n’ai pas d’explication. Les matches de ce type, nous en avons trop fait dans la saison. Si on veut être optimistes, on dit que les garçons avaient la tête ailleurs. Ou alors, ils sont incapables de se sublimer. On tombe sur une équipe qui a quelque chose à sauver, qui a besoin de points, qui se bat et qui est agressive. Elle anticipe et est capable d’inverser le jeu. Nous avons joué pépère ! Cela ne me plaît pas vraiment !»

Bordeaux grille-t-il ses dernières cartouches pour remonter au classement ?
«Si nous devons jouer comme cela le reste de la saison, nous allons au-devant de graves désillusions. Il faudra montrer autre chose. Je n’ai rien dit dans les vestiaires. Il y a le temps pour parler. J’imagine qu’il n’y a pas grand-chose à dire ils doivent être eux-mêmes conscients du niveau de leur prestation.»

Quelle note donneriez-vous à cette rencontre ?
«Si je devais mettre une note sur 20 ? 0 ! Comme le score… C’est nul un match pareil, on n’a rien vu ! Rien ! Cela m’inquiète.»

Bordeaux n’aura pas le même visage en Coupe de France ?
«Si on doit reproduire le même match à Troyes, je ne sais pas si c’est la peine d’y aller. D’un autre côté cela me rassure, je me dis qu’ils se sont économisés pour ce match. Si je veux être optimiste, c’est cette explication que je trouve. Si on ne montre pas plus de détermination pour ce match face à Troyes, nous allons y aller pour rien ! D’abord il y a le match contre Saint-Etienne. Cela fait deux fois que nous avons l’occasion de revenir à la 7ème place qui est la place budgétée de façon timide alors qu’on pouvait espérer mieux dans notre programme. Cela fait deux fois que nous pouvons revenir sur Montpellier et Lorient mais nous ne saisissons pas l’occasion. J’ai dit aux garçons et je leur dirai que chaque place compte ! Je ne pense pas que l’entraîneur tire beaucoup d’enseignements du match qu’il a vu ce soir.»

Source : Girondins.com



Laisser un commentaire